Class Action Settlement for NHL GameCenter LIVE and NHL Center Ice Purchasers Means Special Benefits Available – Click Here to Find Out More
 
2015 NHL Draft
SHARE

Les Leafs espèrent que Bernier soit la solution, tandis que Rask brille à Boston

Monday, 06.24.2013 / 7:06 PM / Nouvelles

The Canadian Press

Share with your Friends


Les Leafs espèrent que Bernier soit la solution, tandis que Rask brille à Boston

BOSTON - Les Maple Leafs de Toronto ignorent si Jonathan Bernier deviendra leur gardien de concession. Ils ont toutefois acquis le gardien de 24 ans des Kings de Los Angeles dans l'espoir de trouver une solution à long terme à leurs problèmes à cette position.

«Il y a toujours un pari à faire lorsqu'on choisit un jeune joueur, mais nous estimions que le pari en valait la peine puisque Jonathan a un bon potentiel», a commenté le directeur général des Maple Leafs Dave Nonis.

Il y a sept ans lundi, les Bruins de Boston avaient pris un pari, eux aussi. Ils avaient échangé le vétéran gardien Andrew Raycroft aux Maple Leafs en retour des droits sur leur choix de première ronde — Tuukka Rask.

Aujourd'hui, Rask est en finale de la Coupe Stanley avec les Bruins, tandis que les Maple Leafs ont entamé leurs vacances en espérant que le tandem Bernier-James Reimer puisse répondre aux attentes.

«Nous estimons que nous comptons sur deux des jeunes gardiens les plus prometteurs dans la ligue en ce moment», a confié Nonis. «Je ne crois pas qu'on puisse un jour avoir assez de profondeur à cette position.»

L'ex-directeur général des Leafs John Ferguson fils a dû gérer la profondeur à cette position en 2006. L'espoir Justin Pogge venait de terminer une saison avec les Hitmen de Calgary dans la Ligue de hockey de l'Ouest au cours de laquelle il avait compilé une fiche de 38-10-6 avec une moyenne de buts alloués de 1,72 et un taux d'efficacité de ,926, ainsi que le gardien de 26 ans Mikael Tellqvist qui faisait aussi partie de l'organisation.

Rask était le choix des Maple Leafs au 21e rang, et même s'il était classé très haut par la centrale de recrutement de la LNH, il représentait un risque difficile à estimer. D'ailleurs, lorsque la transaction impliquant Raycroft a été conclue, le directeur général par intérim des Bruins Jeff Gorton a même songé à demander Jiri Tlusty plutôt que Rask.

«C'était Tlusty ou Rask pour Raycroft», a déclaré Peter Chiarelli, qui est devenu le directeur général des Bruins en juillet 2006. «Il y avait de nombreuses discussions à ce sujet d'un côté comme de l'autre. Il fut décidé que ç'allait être Rask pour Boston.»

Raycroft a concédé le plus de buts dans la LNH en 2006-07 et n'a passé que deux saisons à Toronto. Rask fut le gardien substitut de Tim Thomas lorsque les Bruins ont remporté la coupe Stanley en 2011, et il est désormais un gardien établi dans le circuit Bettman.

Tandis que le parcours éliminatoire des Bruins tire à sa fin, la transaction l'impliquant n'est plus qu'un vague souvenir dans l'esprit de Rask.

«À cette époque, j'étais simplement content de faire partie d'une organisation», a dit Rask. «Peut-être qu'ils ont vu quelque chose en moi.»

Aujourd'hui, les Maple Leafs voient quelque chose en Bernier, qui est plus établi dans la LNH que ne l'était Rask à l'époque de sa transaction. Nonis espère que les Maple Leafs pourront profiter du «passé victorieux» de Bernier.

«Il est encore jeune et je crois qu'il peut se développer pendant longtemps encore», a-t-il expliqué. «Plusieurs gardiens continuent de s'améliorer bien au-delà de leur vingtaine ou même au début de leur trentaine, et je crois que c'est le genre de processus qu'il peut suivre lui aussi.»

Quote of the Day

I have been blessed to play for 16 years in the NHL; it has been an amazing ride. I would like to thank the Tampa Bay Lightning and New York Rangers organizations and owners for providing me the opportunity to play the sport I love for so many years. I could have never played for so long or accomplished all that I have without the unwavering love and support from my wife, Heather, our three sons, Ryan, Lucas, and Mason, and my parents.

— Martin St. Louis after announcing his retirement from the NHL on Thursday