Sign in with your NHL account:
  • Submit
  • Or
  • Sign in with Google
 
SHARE

Les Bruins savent bien que les Blackhawks ne sont pas les Canucks

Friday, 06.21.2013 / 7:56 PM / Nouvelles

The Canadian Press

Share with your Friends


Les Bruins savent bien que les Blackhawks ne sont pas les Canucks

CHICAGO - Les Bruins de Boston sont retournés à Chicago pour le cinquième match de la finale de la Coupe Stanley en sachant fort bien qu'il s'agit d'une série très différente de celle qu'ils ont disputée aux Canucks de Vancouver il y a deux ans.

Première différence: il est beaucoup plus facile de voyager pour affronter les Blackhawks que de traverser le continent cinq fois comme ils avaient dû le faire avant de remporter la série au septième match en 2011.

La seconde: les deux adversaires se respectent davantage.

«Il y en a un peu plus dans cette série, a dit l'ailier Milan Lucic. Mais je crois que le niveau de compétition des deux équipes est très élevé.»

Un niveau élevé, mais de façon bien différente que face aux Canucks. Le dur-à-cuire des Bruins Shawn Thornton dit que de comparer cette série et celle contre les Canucks est comme de comparer des pommes et des oranges. Il était alors facile de détester son adversaire.

«Vancouver, c'était particulier, a dit Thornton. Ça ne venait pas juste de nous: toutes les équipes qui les ont affrontés cette saison-là ont dit ne pas pouvoir les blairer en raison de leurs bouffonneries. Alors c'est un peu différent. On ne peut pas vraiment comparer les deux.»

Le capitaine des Blackhawks, Jonathan Toews, a connu sa part de confrontations face aux Canucks et il a dit avant cette série qu'il encourageait les Bruins dans la finale de 2011.

«C'est un peu comme ça que c'était, cette équipe, à cette époque, a ajouté Thornton. C'est certain qu'il y avait quand même du respect. Vous n'atteignez pas cette étape sans savoir que l'équipe qui vous affronte est aussi une bonne équipe. Il y a une certaine forme de respect.»

Quote of the Day

It's a date that's been circled on my calendar, so it's kind of nice to have it here and get it over with (Thursday). This is a little bit of the closing of the book on the move. That's kind of how I'm looking at it.

— Stars forward Jason Spezza on returning to Ottawa for the first time to face the Senators