Sign in with your NHL account:
  • Submit
  • Or
  • Sign in with Google
 
SHARE

Avec les série égale, les Hawks sentent le besoin de resserrer leur défensive

Thursday, 06.20.2013 / 7:16 PM / Nouvelles

The Canadian Press

Share with your Friends


Avec les série égale, les Hawks sentent le besoin de resserrer leur défensive

CHICAGO - Jonathan Toews ne croyait pas que les Blackhawks de Chicago allaient avoir besoin de six buts pour vaincre les Bruins de Boston dans le quatrième match de la finale de la Coupe Stanley. Quand Patrick Sharp a fait 5-4 avec 8:41 à faire en troisième, il croyait que ce serait suffisant.

Ça ne s'est pas avéré suffisant, mais les Hawks ont tout de même fait 2-2 dans la série quand Brent Seabrook leur a procuré une victoire de 6-5 en prolongation. Malgré cela, ils savent qu'ils doivent resserrer leur défensive en vue du cinquième match, présenté à Chicago, samedi.

«Il faut en prendre et en laisser quant à la quantité et à la qualité des occasions que nous accordons, a indiqué l'entraîneur-chef, Joel Quenneville. Je crois toutefois qu'on ne peut pas se permettre d'échanger coup pour coup des occasions de marquer, surtout si celles que nous accordons sont en surnombre. Ce n'est pas notre style, ce n'est pas de cette façon qu'on veut jouer.»

Ce style de jeu ouvert sert assurément mieux les Hawks que les Bruins, même si Claude Julien n'aime pas qu'on décrive le style de jeu de son équipe comme étant robuste et à peu près rien d'autre. Les Bruins ne veulent pas d'un match où ce sera à toi, à moi, considérant la façon dont les Blackhawks peuvent les battre de vitesse.

«Je ne crois pas qu'il y ait un seul entraîneur qui aime les matchs ouverts, où les deux clubs s'échangent des occasions de marquer sans arrêt, a dit Julien, même si c'est excitant pour les partisans.»

Les onze buts inscrits dans cette rencontre ont fait oublier les matchs 2 et 3, au cours desquels cinq buts au total ont été marqués. Mais pour Patrick Kane, il s'agit seulement d'un autre rebondissement de cette «série bizarre».

«Ça garde les partisans sur le bout de leur siège, a-t-il dit. Ils doivent rester branchés, car on ne sait pas ce que le prochain match nous réservera.»

Mais ce n'est pas très bon pour les entraîneurs, gardiens et défenseurs concernés. Le match no 4 a été le premier match vraiment difficile des séries pour le gardien des Bruins, Tuukka Rask, même s'il n'est pas responsable des buts marqués contre lui. Et Joel Quennevile a dû reconfirmer Corey Crawford dans son rôle de partant pour la cinquième rencontre.

Les coéquipiers de Crawford ont pris leur part du blâme pour l'explosion offensive et ont expliqué ce qu'ils doivent faire pour réduire les occasions de marquer des Bruins.

«En tant qu'attaquants, on peut sûrement être plus responsables et se placer davantage dans les lignes de tirs, comme ils le font contre nous, a admis Toews. Je pense qu'on ne doit pas négliger de bloquer des tirs afin d'aider un petit peu plus notre gardien.»

Le vent a tourné en quelques occasions au cours de ce quatrième match. Les deux équipes tenteront d'éviter ces changements de rythme pour le reste de la série. Celle qui sera en mesure de mieux le faire pourrait bien soulever le trophée.

«On doit remporter des matchs 2-1 et 1-0, a indiqué Seabrook. C'est le genre de matchs qu'on visera à partir de maintenant. Et on doit être meilleurs dans toutes les zones.»

Quote of the Day

I just wanted to do something to take my mind off the shot and let me relax a little bit. It seemed like the fans liked it. I'm glad I was able to score.

— Oilers forward Taylor Hall on lifting his arms to fire up the crowd before his penalty shot
Winter Classic sweepstakes