Sign in with your NHL account:
  • Submit
  • Or
  • Sign in with Google
 
SHARE

Les Blackhawks battent les Bruins 6-5 en prolongation et égalisent la finale 2-2

Thursday, 06.20.2013 / 12:26 AM / Nouvelles

The Canadian Press

Share with your Friends


Les Blackhawks battent les Bruins 6-5 en prolongation et égalisent la finale 2-2

BOSTON - Brent Seabrook a touché la cible après 9:51 de jeu en première période supplémentaire et les Blackhawks de Chicago ont défait les Bruins de Boston 6-5, mercredi, lors du duel no 4 de la finale de la Coupe Stanley, égalant du même coup la série 2-2.

Le tir de la pointe de Seabrook s'est faufilé à travers la circulation devant le gardien des Bruins Tuukka Rask et a donné un second souffle aux Blackhawks, qui n'ont jamais tiré de l'arrière dans la rencontre.

Patrick Sharp avait donné les devants 5-4 aux Blackhawks à 11:19 du troisième tiers, mais Johnny Boychuk avait créé l'égalité 55 secondes plus tard en décochant un lancer frappé qui a dévié devant le gardien des Hawks Corey Crawford.

Le cinquième affrontement de la série finale sera présenté samedi au United Center de Chicago.

L'entraîneur-chef des Blackhawks, Joel Quenneville, a mentionné qu'il était confiant avant la prolongation et ce, malgré les remontées des Bruins.

«Je crois quand même que nous n'avons pas accordé beaucoup d'occasions de marquer en troisième période même si c'était 5-5, a-t-il dit. Nous étions concentrés à l'approche de la supplémentaire. Je pense que les joueurs étaient dans le bon état d'esprit et nous avons continué vers l'avant.

«Mais ils ont certainement impliqué la foule et nous avons perdu notre rythme à quelques reprises. Nous avons eu quelques avances et ils n'ont pas lâché. Leur avantage numérique les a aussi aidés ce soir (mercredi). Mais nous avons fait beaucoup de bonnes choses ce soir.

«Nous allons regarder les aspects positifs et continuer vers l'avant.»

Contrairement aux trois premiers affrontements de la série, au cours desquels les deux équipes ont prôné une défensive étanche et accordé peu de buts, les Bruins et les Hawks ont offert tout un spectacle offensif mercredi.

Patrice Bergeron a d'ailleurs poursuivi son parcours de rêve en séries éliminatoires en inscrivant deux buts pour les Bruins.

Après que l'attaquant des Blackhawks Michal Handzus eut ouvert la marque en infériorité numérique à 6:48 de la période initiale, Rich Peverley s'est assuré de ramener les deux équipes à la case départ à 14:43 du même engagement.

C'est cependant en période médiane que les deux équipes ont fait des flammèches.

Les joueurs étoiles Jonathan Toews et Patrick Kane ont finalement débloqué et marqué un but chacun en période médiane pour les Blackhawks. Marcus Kruger a également contribué un filet pour les champions de l'Association Ouest.

Milan Lucic et Bergeron, avec son premier de la soirée, ont riposté pour les Bruins. C'était la première fois au cours de l'actuel parcours éliminatoire des Blackhawks qu'ils participaient à une période où cinq buts étaient échangés.

Les Blackhawks menaient alors 4-3, après 40 minutes de jeu.

«Nous avons ouvert le jeu et ils ont marqué, mais nous leur avons aussi donné des buts, a analysé l'entraîneur-chef des Bruins, Claude Julien. L'ensemble de l'équipe a été plutôt ordinaire ce soir (...) Ils ont été meilleurs que nous.»

Crawford a effectué 28 arrêts devant la cage des Blackhawks, contre 41 pour Rask — qui a concédé au moins cinq buts pour la cinquième fois seulement de sa carrière dans la LNH.

C'était aussi la troisième fois en quatre matchs jusqu'ici dans cette série que les deux équipes étaient incapables de trancher le débat en temps réglementaire.

Quote of the Day

I remember the first time at Wrigley Field all of us had the long johns, the turtlenecks and the extra equipment because we were afraid of being cold. Halfway through the first period everybody's ripping everything off and we just ended up wearing what we would normally wear for a game at the United Center.

— Chicago Blackhawks forward Patrick Sharp on the 2009 Bridgestone NHL Winter Classic