Sign in with your NHL account:
  • Submit
  • Or
  • Sign in with Google
 
SHARE

La Merveille croit fermement que la LNH effectuera un retour à Québec

Wednesday, 06.19.2013 / 12:06 AM / Nouvelles

The Canadian Press

Share with your Friends


La Merveille croit fermement que la LNH effectuera un retour à Québec

MAPLE, Ont. - La Merveille croit fermement que la LNH effectuera un retour à Québec.

La capitale nationale est dépourvue d'une équipe du circuit Bettman depuis que les Nordiques ont déménagé à Denver en 1995, où ils ont été baptisés l'Avalanche du Colorado. De sucroît, elle a remporté la coupe Stanley dès sa première campagne là-bas.

Le légendaire Wayne Gretzky a déclaré mardi que Québec aura de nouveau une équipe de hockey professionnelle qui connaîtra autant de succès que les Jets de Winnipeg.

«Je crois que ce n'est qu'une question de temps avant que Québec n'obtienne une concession», a dit Gretzky aux journalistes présents au tournoi de golf classique Joe Carter. «Écoutez, je crois que nous reconnaissons tous que c'est une belle ville et qu'elle peut accueillir une équipe de la LNH, particulièrement en ce moment avec l'instauration du plafond salarial et la parité entre les équipes du circuit.

«Quand ça se produira — on ignore quand, mais quand (l'équipe) arrivera là-bas —, ce sera une concession forte et solide, tout comme celle des Jets actuellement, et elle connaîtra autant de succès.»

La LNH a effectué un retour au Manitoba en 2011, après que les Thrashers d'Atlanta eurent été déplacés à Winnipeg et rabaptisés.

Les Jets de Winnipeg ont d'abord séjourné pendant 15 saisons — de 1979 à 1996 — dans la ligue avant d'être déménagés à Phoenix, pour y devenir les Coyotes.

Les rumeurs qui circulent dans les coulisses de la LNH indiquent que si l'entente entre Renaissance Sports & Entertainment et la Ville de Glendale échoue afin de conserver les Coyotes à Phoenix, alors ils pourraient jouer ailleurs la saison prochaine.

Gretzky, qui est âgé de 52 ans, est devenu propriétaire minoritaire et entraîneur-chef des Coyotes (2005 à 2006 et 2008 à 2009) après avoir conclu sa carrière de joueur, mais il n'a pu fournir des détails supplémentaires sur l'avenir du club.

«Honnêtement, je ne suis plus ça», a-t-il dit sans détour. «Je ne vis plus en Arizona et vous en savez probablement plus que moi sur ce sujet.

«Je ne ferais que prendre une chance si je disais quelque chose... et ce serait aussi votre cas sans doute.»

En dépit des ennuis des Coyotes à Phoenix, Gretzky estime qu'il existe encore du potentiel pour qu'une équipe du circuit Bettman connaisse du succès dans le désert.

«C'est une belle ville et c'est une merveilleuse ville de sports», a-t-il assuré. «Quand vous regardez leurs concessions... Columbus est un autre bel exemple: Ils ont complètement changé l'allure de leur saison, ils se sont mis à gagner, ils ont généré de l'effervescence, ils ont commencé à connaître du succès, ils ont recommencé à vendre des billets.

«Phoenix est une très bonne ville de sports et j'espère qu'elle trouvera le bon propriétaire qui pourra prendre cette équipe et la conserver là-bas.»

Quote of the Day

[He's] real confident with the puck now, getting it off his stick quick and no second-guessing. We need that. He's such a good guy in the room. He works so hard. That's the big thing. For not a big man, he just fights for every puck and when he scores, the guys appreciate that even more.

— Winnipeg Jets coach Paul Maurice on Mathieu Perreault, who scored two goals in win against Chicago Blackhawks on Tuesday