SHARE
Round 2
Round 3
Stanley Cup Final

Paul MacLean est l'entraîneur de l'année, Ray Shero le meilleur d.g.

Friday, 06.14.2013 / 5:36 PM / Nouvelles

The Canadian Press

Share with your Friends


Paul MacLean est l'entraîneur de l'année, Ray Shero le meilleur d.g.

CHICAGO - Paul MacLean, des Sénateurs d'Ottawa, a remporté le trophée Jack-Adams remis à l'entraîneur de l'année dans la LNH.

MacLean a aidé les Sénateurs à se forger un dossier de 25-17-6 en saison régulière, malgré l'absence de plusieurs joueurs blessés, dont l'attaquant Jason Spezza et le défenseur Erik Karlsson pendant la majorité de la campagne, et le gardien Craig Anderson pendant une assez longue période.

Il a aussi joué un rôle de premier plan dans l'élimination du Canadien de Montréal en cinq matchs au premier tour des séries éliminatoires. Les Sénateurs se sont ensuite inclinés devant les Penguins de Pittsburgh en demi-finale d'association.

Jonathan Toews, des Blackhawks de Chicago, a quant à lui obtenu le trophée Frank-Selke attribué au meilleur attaquant défensif de la ligue.

Toews a terminé deuxième dans la LNH au chapitre des mises en jeu avec un taux d'efficacité de 59,9 pour cent, et fini troisième pour le différentiel. Le joueur de centre de 25 ans a tout juste devancé l'attaquant des Bruins de Boston Patrice Bergeron au scrutin. L'autre finaliste était Pavel Datsyuk, des Red Wings de Detroit.

Toews remporte le Selke pour la première fois, lui qui était finaliste pour la deuxième fois.

Ray Shero, des Penguins, a quant à lui été proclamé directeur général de l'année. Marc Bergevin, du Canadien de Montréal, était en lice comme finaliste.

L'habituel gala annuel de la LNH ayant été annulé en raison du lock-out, on a remis quelques trophées individuels lors d'une émission télévisée, vendredi. D'autres honneurs seront décernés samedi, avant le deuxième match de la finale de la Coupe Stanley.

Quote of the Day

I was going nuts and I saw [Subban], he was going crazy, and the ref had no idea where to go. [Subban] was skating to me, and I was skating to him and the ref was right in between us and I don't know, I kind of hit him pretty hard, I thought, but those were some emotions and I'm pretty sure he understands that.

— Montreal forward Alex Galchenyuk on the celebration following his OT goal against Ottawa in Game 2