Sign in with your NHL account:
  • Submit
  • Or
  • Sign in with Google
 
SHARE

Kane, Moulson et St-Louis finalistes pour l'obtention du trophée Lady Byng

Thursday, 05.16.2013 / 10:26 AM / Nouvelles

The Canadian Press

Share with your Friends


Kane, Moulson et St-Louis finalistes pour l'obtention du trophée Lady Byng

NEW YORK, États-Unis - Patrick Kane des Blackhawks de Chicago, Matt Moulson des Islanders de New York et Martin St. Louis du Lightning de Tampa Bay sont les finalistes pour l'obtention du trophée Lady Byng, qu'on accorde «au plus gentilhomme joueur» de la LNH.

Kane, âgé de 24 ans, n'a écopé que huit minutes de punitions en saison régulière, tout en totalisant en moyenne 20:03 minutes de temps de jeu par match.

L'auteur de 23 buts a connu une séquence de 25 matchs sans passer par le banc des pénalités.

Kane pourrait être le premier joueur des Blackhawks à mettre la main sur le Lady Byng depuis Stan Mikita en 1967 et en 1968.

Moulson, 29 ans, est finaliste pour la deuxième saison de suite. Il a écopé deux pénalités seulement, en l'espace de trois matchs tôt en février, avant d'être impuni dans ses 37 dernières rencontres. Moulson a récolté 44 points, incluant 15 buts.

Le dernier joueur des Islanders qui a gagné le Lady Byng a été Pierre Turgeon en 1993.

St. Louis, double gagnant du trophée, a totalisé 14 minutes de pénalités, tout en obtenant un sommet dans la ligue de 60 points. Il tente d'être le troisième joueur seulement de l'histoire à remporter les trophées Lady Byng et Art Ross au cours de la même saison. Les deux autres sont Wayne Gretzky (1994) and Mikita (1967-68).

St. Louis pourrait être le neuvième joueur qui gagne le Lady Byng au moins trois fois, les autres étant Frank Boucher (sept), Gretzky (cinq), Pavel Datsyuk (quatre), Red Kelly (quatre), Bobby Bauer (trois), Mike Bossy (trois), Alex Delvecchio (trois) et Ron Francis (trois).

Quote of the Day

I remember the first time at Wrigley Field all of us had the long johns, the turtlenecks and the extra equipment because we were afraid of being cold. Halfway through the first period everybody's ripping everything off and we just ended up wearing what we would normally wear for a game at the United Center.

— Chicago Blackhawks forward Patrick Sharp on the 2009 Bridgestone NHL Winter Classic