Welcome |Account|Sign Out 
NEW! SIGN IN WITH YOUR SOCIAL PROFILE
OR
Username or EmailPassword
 
SHARE
Round 2
Round 3
Stanley Cup Final

Les Bruins viennent de l'arrière et battent les Maple Leafs 5-4 en prolongation

Tuesday, 05.14.2013 / 12:16 AM / Nouvelles

The Canadian Press

BOSTON - Patrice Bergeron a marqué après 6:05 de jeu en prolongation et les Bruins de Boston ont effacé un retard de 4-1 en fin de rencontre avant de vaincre les Maple Leafs de Toronto 5-4, lundi, lors du match no 7 de leur série quart de finale de l'Association de l'Est.

Bergeron, avec son deuxième de la soirée, a mis fin au match alors que les Bruins bourdonnaient autour du filet des Maple Leafs. Ces derniers ont été incapables de sortir la rondelle de la zone dangereuse et l'attaquant des Bruins a tiré dans une cage béante.

Les Bruins avaient forcé la présentation d'une prolongation puisque Milan Lucic et Bergeron avaient marqué dans un intervalle de 31 secondes alors que le gardien Tuukka Rask avait été remplacé par un attaquant supplémentaire.

«Ils nous avaient dans les cordes, a imagé l'entraîneur-chef des Bruins Claude Julien. Je ne vais pas m'asseoir ici et vous mentir.»

Le prochain adversaire des Bruins sera les Rangers de New York. Ces derniers ont remporté le septième match de leur série face aux Capitals de Washington par la marque de 5-0, lundi.

On croyait que les deux buts de Cody Franson lors des 40 premières minutes de jeu seraient suffisants pour permettre aux Maple Leafs d'accéder au tour suivant. Ils menaient 4-1 à mi-chemin en troisième quand les Bruins ont marqué trois buts sans réplique — dont deux dans les derniers instants du troisième engagement.

C'est la première fois que les Bruins comblent un retard de trois buts dans un match de séries éliminatoires depuis le 11 avril 1990, quand ils avaient défait les Whalers de Hartford 6-5 après avoir tiré de l'arrière 5-2 en troisième période.

«On a semblé manquer de carburant», a mentionné l'entraîneur-chef des Maple Leafs Randy Carlyle.

Le vestiaire des Maple Leafs avaient des allures de salon funéraire après la rencontre.

«Je ne crois pas que l'un d'entre nous va être capable de bien dormir ce soir (lundi), a dit l'attaquant Nazem Kadri. Nous savons que nous avons un peu échappé la victoire.»

Le gardien James Reimer a qualifié la défaite «d'un des cinq pires moments de ma vie».

Le capitaine Dion Phaneuf semblait sous le choc.

«C'est difficile de trouver les mots pour décrire ce que je ressens, a-t-il lentement dit. Nous avions une équipe abattues et nous l'avons laissé reprendre le contrôle du match, sortir d'un trou duquel elle n'aurait jamais dû sortir.»

Menant 2-1 avant le dernier vingt, Phil Kessel a ajouté un but d'assurance pour les Maple Leafs à 2:09, profitant d'un filet ouvert après que Kadri eut touché le poteau.

Kadri a ensuite touché la cible à 5:29 lors d'une descente à deux contre un, profitant d'un retour après un tir de Kessel, et on croyait alors les Bruins morts et enterrés.

À l'autre bout de la patinoire, Reimer semblait en contrôle jusqu'à ce que Nathan Horton ne trompe sa vigilance à 9:18, après que Lucic eut contourné le filet.

Ce but a réénergisé les spectateurs et les Bruins. Lucic a marqué sur un retour avec 1:22 à faire. Bergeron a ensuite battu Reimer avec 51 secondes à écouler au cadran, alors que Zdeno Chara obstruait la vue du gardien des Leafs.

Matt Bartkowski avait ouvert le pointage pour les Bruins après 5:39 de jeu. Rask a effectué 24 arrêts.

Reimer a stoppé 30 lancers dans une cause perdante.

Once again, it shows character in this dressing room. Once again, there's no quitting in here. We all wanted this so bad and we worked so hard to get home-ice advantage and we weren't going to let this one slide.

— Colorado Avalanche captain Gabriel Landeskog on his team's OT Game 1 win vs. Minnesota Wild