Sign in with your NHL account:
  • Submit
  • Or
  • Sign in with Google
 
SHARE

Crosby, Ovechkin et St-Louis sont finalistes pour le trophée Ted-Lindsay

Thursday, 05.09.2013 / 10:26 AM / Nouvelles

The Canadian Press

Share with your Friends


Crosby, Ovechkin et St-Louis sont finalistes pour le trophée Ted-Lindsay

TORONTO - Sidney Crosby, Alex Ovechkin et Martin St-Louis sont les finalistes pour le trophée Ted-Lindsay, remis au hockeyeur par excellence de la LNH à la suite d'un scrutin réalisé auprès des joueurs du circuit.

Ces trois attaquants ont tous reçu cet honneur par le passé. En fait, ce sera la sixième fois en neuf ans, cette année, que l'un ou l'autre en sera le lauréat.

Ovechkin l'a remporté trois fois de suite, de 2008 à 2010, tandis que Crosby (2007) et St-Louis (2004) l'ont obtenu une fois chacun.

Crosby a pris part à 36 matchs cette saison avec les Penguins de Pittsburgh, aidant ceux-ci à terminer au premier rang dans l'Association Est. Il a fini troisième dans la LNH pour les points (56), deuxième pour les mentions d'aide (41), quatrième pour le différentiel (plus-26) et premier au chapitre de la moyenne de points par match (1,56).

Ovechkin a participé à chacune des 48 rencontres des Capitals de Washington en saison régulière et il a aidé son équipe à finir au premier rang de la section Sud-Est. Il a été le meneur de la LNH pour les buts (32) et il a ainsi remporté son troisième trophée Maurice-Richard en carrière. Il a aussi fini troisième pour les points (56), cinquième pour la moyenne de points par match (1,17) et premier pour les buts marqués en avantage numérique (16).

St-Louis a enfilé l'uniforme pour chacun des 48 matchs du Lightning de Tampa Bay et il a été le meilleur pointeur du circuit avec 60 points, ce qui lui a procuré un deuxième trophée Art-Ross en carrière. Il a fini premier pour les aides (43), deuxième pour la moyenne de points par match (1,25) et cinquième au rang des mentions d'aide inscrites en avantage numérique.

Quote of the Day

I remember the first time at Wrigley Field all of us had the long johns, the turtlenecks and the extra equipment because we were afraid of being cold. Halfway through the first period everybody's ripping everything off and we just ended up wearing what we would normally wear for a game at the United Center.

— Chicago Blackhawks forward Patrick Sharp on the 2009 Bridgestone NHL Winter Classic