Sign in with your NHL account:
  • Submit
  • Or
  • Sign in with Google
 
SHARE

Le Canadien privé de Prust et de peut-être Price dans le cinquième match, jeudi

Wednesday, 05.08.2013 / 3:16 PM / Nouvelles

The Canadian Press

Share with your Friends


Le Canadien privé de Prust et de peut-être Price dans le cinquième match, jeudi

BROSSARD, Qc - Le Canadien devra sauver sa peau alors qu'il sera privé des services de l'attaquant Brandon Prust et peut-être même du gardien Carey Price, jeudi, dans le cinquième match de la série contre les Sénateurs d'Ottawa.

Déjà, il est acquis que le capitaine Brian Gionta et Ryan White ne reviendront pas au jeu, après avoir raté le quatrième duel à Ottawa. L'équipe a confirmé, mercredi, que Gionta subira une opération au biceps gauche vendredi et que, conséquemment, sa saison est terminée.

Prust est blessé au haut du corps et il a quitté la rencontre de mardi au début de la prolongation.

Price avait été contraint d'abdiquer après trois périodes, blessé au bas du corps. Le gardien aurait subi une blessure à la jambe gauche ou à l'aine, croit-on, en effectuant un dernier arrêt dans les dernières secondes.

L'entraîneur Michel Therrien a parlé «d'évaluation quotidienne» dans son cas. Le gardien réserviste Peter Budaj s'est dit prêt à prendre la relève, «si bien sûr Carey est incapable de jouer». Ce serait pour le vétéran slovaque un premier départ en carrière en séries de la Coupe Stanley.

L'unique nouvelle positive, c'est que Lars Eller a brièvement patiné à Brossard, mercredi. Le Danois a été victime d'une commotion cérébrale et il a subi des fractures au visage en encaissant la percutante mise en échec du défenseur Eric Gryba, dans le premier match de la série.

Capitaine dévasté

Le Tricolore est comme une bête meurtrie, mutilée, mais Therrien a assuré que ses troupiers ne baisseront pas les bras.

Fort émotif au début de sa rencontre avec la presse, il a fait l'éloge de son groupe de joueurs, en soulignant son grand courage.

Il a confié que Gionta s'était effondré en larmes dans ses bras, en lui annonçant qu'il ne pouvait plus continuer de jouer.

Répétant que le CH mériterait un meilleur sort et que la situation actuelle est dure à accepter, Therrien a assuré que les joueurs avaient encore de l'essence dans le réservoir et qu'ils allaient tout donner devant leurs partisans.

À Ottawa, le défenseur Gryba, fervent de chasse et de pêche, a écrit sur son compte Twitter: «Nous pouvons sentir le sang. Nous pouvons goûter au sang. Et c'est le moment de les achever.»

L'entraîneur Paul McLean a affirmé «être effrayé à mort» quand on lui a rapporté le bilan de santé du Canadien.

Quote of the Day

I remember the first time at Wrigley Field all of us had the long johns, the turtlenecks and the extra equipment because we were afraid of being cold. Halfway through the first period everybody's ripping everything off and we just ended up wearing what we would normally wear for a game at the United Center.

— Chicago Blackhawks forward Patrick Sharp on the 2009 Bridgestone NHL Winter Classic