Sign in with your NHL account:
  • Submit
  • Or
  • Sign in with Google
 
SHARE

Dans un autre match au sommet, le Canadien bat les Bruins au compte de 2-1

Sunday, 04.07.2013 / 12:06 AM / Nouvelles

The Canadian Press

Share with your Friends


Dans un autre match au sommet, le Canadien bat les Bruins au compte de 2-1

MONTRÉAL - Si le Canadien et les Bruins se retrouvent en séries éliminatoires ce printemps, les joueurs de Michel Therrien seront prêts.

À l'occasion d'un autre duel Montréal-Boston où le premier rang était à l'enjeu, c'est le Canadien qui a eu le dessus, samedi au Centre Bell. Sa performance impeccable, malgré la perte d'Alexei Emelin tôt dans le match, lui a valu une victoire de 2-1 sur les Bruins.

«Il y a deux mois, l'équipe était plus timide dans ce genre de situation. Mais maintenant, elle est de plus en plus à l'aise, a noté Therrien. C'était important de bien gérer la rondelle dans un match comme celui de ce soir et les joueurs ont suivi le plan de match à la lettre. C'était comme un match des séries. Il n'y avait pas beaucoup d'espace d'accordé, d'un côté comme de l'autre.»

«Ç'aurait pu être un match de 0-0», a d'ailleurs souligné le gardien des Bruins Tuukka Rask.

Le résultat fait en sorte que le CH a maintenant une avance de trois points sur les Bruins au premier rang dans la section Nord-Est. Boston a un match de plus à disputer, toutefois.

Le club montréalais se sera par ailleurs forgé une fiche de 3-1 dans la série de quatre rencontres disputée cette saison entre les deux rivaux.

Michael Ryder, avec son 16e de la saison et son troisième contre les Bruins depuis qu'il est revenu avec le CH, et Alex Galchenyuk, son cinquième, ont inscrit les deux premiers filets du match au profit du Tricolore.

Galchenyuk a ainsi inscrit un deuxième but en deux affrontements après sa disette de 18 rencontres. Sa sortie de jeudi au poste de centre, en raison de l'absence de Tomas Plekanec, lui a permis de faire le plein de confiance et il a encore joué avec aplomb, samedi, même s'il est retourné à l'aile.

«Ç'a fait du bien de mettre fin à cette séquence sans but (jeudi), a reconnu Galchenyuk. J'ai pu arrêter de m'en inquiéter et me concentrer exclusivement sur la nécessité de faire les bonnes choses.»

Et les bonnes choses, il les a faites, selon l'entraîneur du CH.

«Il a patiné avec confiance pour un deuxième match de suite, a souligné Therrien. Et quand un jeune joue avec confiance, un entraîneur n'a pas peur de le faire jouer.»

P.K. Subban a amassé deux mentions d'aide et Plekanec, qui était de retour au jeu, une.

Daniel Paillé a marqué pour les Bruins, réduisant l'écart en deuxième période.

Carey Price a effectué 26 arrêts et Rask, 27.

Emelin a quitté la rencontre en première période en raison d'une blessure. Il s'est fait mal à une jambe en chutant contre la bande après qu'il eut tenté une mise en échec aux dépens de Milan Lucic. Le défenseur russe a initié le jeu, mais Lucic a montré à quel point il est solide sur patins et c'est Emelin qui en a subi les plus graves conséquences.

«Les cinq autres défenseurs ont très bien fait. Ils ont joué sans se compliquer la tâche et ils n'ont rien accordé aux joueurs des Bruins», a noté Therrien, qui s'est contenté de dire qu'on en saurait plus long sur l'état de santé d'Emelin dans la journée de dimanche.

«Les Bruins ont mis de la pression, mais nous n'avons rien cédé et nous avons disputé du hockey solide pendant 60 minutes, ce qui est mieux que dans nos matchs précédents contre Boston», a commenté Josh Gorges.

Le match de samedi a mis fin à une séquence de cinq matchs en huit jours pour le Tricolore. Une «petite» semaine de trois rencontres s'amorcera mardi, alors que le CH recevra les Capitals de Washington. Il rendra ensuite visite aux Sabres de Buffalo et aux Maple Leafs de Toronto, jeudi et samedi, respectivement.

Alex «Rocket» Galchenyuk

Le Canadien a beau avoir dominé la première période 10-5 au chapitre des tirs — 9-1 à mi-chemin de l'engagement —, la différence au cours des 20 premières minutes de jeu s'est résumée par l'effort individuel de Galchenyuk, qui a donné le seul but du premier tiers, à 6:49.

À la suite d'une incursion empreinte de vitesse et de conviction, Galchenyuk s'est retrouvé avec la rondelle à côté de la cage de Rask et il a délibérément cherché à faire ricocher le disque sur le gardien. Il a plutôt trouvé le mollet de Matt Bartkowski.

Lucic a été puni en fin de première quand il s'est un peu trop acharné sur Plekanec, et le jeu de puissance montréalais en a profité à 0:57 de la deuxième. Ryder a alors fait dévier un tir de la ligne bleue de Subban.

Les Bruins ont utilisé la même recette pour marquer à 7:10, quand Paillé a redirigé un tir de Johnny Boychuk.

Pendant que les Bruins ajoutaient des tirs au compteur sans vraiment menacer en troisième, Ryan White a raté une occasion en or offerte par Max Pacioretty lors d'une contre-attaque à deux contre un.

Il n'a pas eu à s'en mordre les doigts. Et ce, même si Lars Eller a été puni dans la dernière minutes de jeu.

Quote of the Day

There's no discouragement in that room. There's no issues there at all to be honest with you. It's more about, 'Hey, it's opportunities for players.' And if we become that bad of a team because of one player, it's not a real good sign for our hockey club. So this is part of sports. It's part of hockey.

— Bruins coach Claude Julien on the loss of Zdeno Chara to injury
Winter Classic sweepstakes