Welcome |Account|Sign Out 
NEW! SIGN IN WITH YOUR SOCIAL PROFILE
OR
Username or EmailPassword
 
2014 NHL Draft
SHARE

Carey Price repousse 34 lancers et le Canadien blanchit les Rangers 3-0

Sunday, 03.31.2013 / 12:46 AM / Nouvelles

The Canadian Press

Share with your Friends


Carey Price repousse 34 lancers et le Canadien blanchit les Rangers 3-0

MONTRÉAL - Carey Price a repoussé 34 lancers pour signer son troisième jeu blanc de la saison et P.K. Subban a préparé les trois buts du Canadien, vainqueurs 3-0 des Rangers de New York, samedi, au Centre Bell.

Le Tricolore (22-7-5) a augmenté à trois points son avance au sommet de la section Nord-Est.

Les Rangers (16-16-3) ont subi l'affront d'être blanchis 3-0 dans un deuxième match d'affilée, les Sénateurs d'Ottawa leur infligeant le même sort jeudi.

Michael Ryder, à la 47e seconde de jeu, Tomas Plekanec et Brendan Gallagher ont déjoué Martin Biron, qui a reçu 26 tirs.

Price s'est bien ressaisi, après avoir été retiré de la rencontre de jeudi à Boston, et il a blanchi les Rangers pour la deuxième fois de la saison écourtée. C'est un 19e blanchissage pour lui dans la LNH.

«C'est possiblement une de mes meilleures performances de la saison», a concédé Price, quand on lui a posé la question.

Le gardien n'a pas manqué de souligner le soutien qu'il a reçu de ses coéquipiers, d'Alexei Emelin entre autres.

«J'ai pu voir la plupart des lancers des joueurs des Rangers et ceux que je n'ai pas vus m'ont frappé.»

Le Canadien a le numéro des Rangers qu'il a vaincus pour la troisième fois en autant d'affrontements cette saison.

Subban, lui, a connu un deuxième match de trois passes en mars. Le 10, à Sunrise, il avait réussi l'exploit dans un gain de 5-2 face aux Panthers de la Floride.

L'entraîneur Michel Therrien n'a pas tari d'éloges à l'endroit de son gardien.

«J'ai apprécié la façon que Carey a réagi, a-t-il affirmé. Ce n'était pas de sa faute si nous tirions de l'arrière par deux buts quand je l'ai remplacé à Boston, mercredi. Il a été extraordinaire, ce soir.»

À ses débuts dans la LNH, le défenseur Nathan Beaulieu a évité les écueils majeurs.

«C'est emballant de disputer un premier match. J'étais un peu nerveux au cours des 30 premières minutes de jeu, mais les gars m'ont aidé à me détendre.

«Le rythme est soutenu, mais les joueurs sont tellement bons. Ils sont toujours bien positionnés, ça facilite la tâche.»

Therrien a mentionné que le premier choix au repêchage de l'équipe en 2011 avait gardé les choses simples, comme on le lui avait demandé.

Bien en selle

En avant 3-0, le Canadien était bien en selle après deux périodes. Price tenait le fort et ses coéquipiers habiles à saisir les occasions à l'attaque.

Ryder a donné le ton d'entrée de jeu, en profitant d'un bond favorable de la rondelle sur la bande.

S'amenant hors l'aile, au moment où les Rangers effectuaient des changements, Ryder a négligemment poussé du revers le disque dans le coin. L'ailier droit a été le premier surpris de le voir réapparaître devant Biron, et il a eu la tâche facile.

Les équipes ont chacune connu de bons moments en territoire ennemi. Price a été mis à l'épreuve 17 fois au premier vingt, comparativement à 10 pour Biron.

Plekanec a doublé l'avance des siens à 18:11, au terme d'une descente en surnombre avec Subban qui venait de quitter le banc des pénalités.

Tout juste auparavant, Emelin avait privé Derek Stepan d'un but assuré en supériorité numérique, et Price avait frustré Marian Gaborik sur une échappée.

Pénalité coûteuse

Le CH a ajouté à son avance à l'aide d'une attaque massive en deuxième période.

Rick Nash a bousculé Price et Subban, à la demande de son gardien, a résisté à la tentation de venger le geste inutile.

«C'est préférable de ne pas répliquer dans ce temps-là et d'avoir un jeu de puissance, a souligné Price. Ç'a bien fonctionné pour nous.»

À 10:13, Gallagher faisait payer chèrement l'indiscipline de Nash, en soulevant le caoutchouc dans les cordages. Pour le pugnace ailier recrue, c'était un cinquième filet dans ses neuf derniers matchs.

En troisième, les hôtes n'avaient rien à gagner à ouvrir le jeu. Et on aurait dit que les visiteurs avaient déjà rendu les armes.

Quote of the Day

I think I'm lucky to be here and you definitely don't take very many things for granted, if you take anything for granted. I definitely put my family and my wife and my close family in perspective, that they're the most important thing in the world. I want to do whatever I can to play hockey, but like I said, under the right circumstances.

— Stars forward Rich Peverley to "The Musers" radio show on The Ticket 1310 AM in Dallas