We have updated our Terms of Service and Privacy Policy. By continuing to use the NHL’s online services, you agree to these updated documents and to the arbitration of disputes.
Welcome |Account|Sign Out 
NEW! SIGN IN WITH YOUR SOCIAL PROFILE
OR
Username or EmailPassword
 
SHARE

Jonathan Quick est solide, les Kings l'emportent 4-2 face aux Blues

Thursday, 03.28.2013 / 11:46 PM / Nouvelles

The Canadian Press

Share with your Friends


Jonathan Quick est solide, les Kings l'emportent 4-2 face aux Blues

ST-LOUIS, États-Unis - Mike Richards a marqué le but gagnant en fin de match, Jonathan Quick a repoussé 20 rondelles et les Kings de Los Angeles ont infligé une défaite de 4-2 aux Blues de St. Louis, mardi.

Dustin Brown a amassé un but et une mention d'assistance, Trevor Lewis et Justin Williams ont aussi touché la cible pour les Kings. Jarret Stoll a récolté sa 100e aide avec Los Angeles sur le but de Lewis.

Cette victoire a permis aux Kings de balayer une deuxième série de matchs face aux Blues. Ils avaient réussi l'exploit en 2005-2006. Los Angeles a battu St. Louis huit fois consécutives si l'on tient compte de la demi-finale de la conférence de l'Ouest de l'an dernier où les Kings l'avaient emporté en quatre.

Vladimir Tarasenko a inscrit deux buts et Jaroslav Halak a effectué 36 arrêts pour les Blues qui ont perdu quatre de leurs cinq derniers matchs.

Richards a capitalisé quand Halak a accordé un retour sur un tir qui semblait anodin. La rondelle se dirigeait à la droite du filet, mais elle est revenue devant pour permettre à Richards d'enfiler son 10e de la saison.

Williams a confirmé la victoire des siens en marquant dans un filet désert avec un peu plus d'une minute à faire.

Quote of the Day

It's pretty crazy, but believe me when I say we didn't draft these players with the mindset we had to because they had good hockey-playing dads. It just turned out that way. But we're certainly glad they're a part of our organization.

— Arizona Coyotes director of amateur scouting Tim Bernhardt regarding the coincidence that six of the organization's top prospects are sons of former NHL players