We have updated our Terms of Service and Privacy Policy. By continuing to use the NHL’s online services, you agree to these updated documents and to the arbitration of disputes.
Welcome |Account|Sign Out 
NEW! SIGN IN WITH YOUR SOCIAL PROFILE
OR
Username or EmailPassword
 
SHARE

Guillaume Latendresse est un homme doublement soulagé chez les Sénateurs

Wednesday, 03.13.2013 / 1:46 PM / Nouvelles

The Canadian Press

Share with your Friends


Guillaume Latendresse est un homme doublement soulagé chez les Sénateurs

MONTRÉAL - Guillaume Latendresse est désormais un homme soulagé, et doublement à part ça. Parce qu'il a marqué son premier but dans l'uniforme des Sénateurs d'Ottawa, mais surtout parce qu'il connaît maintenant la raison de ses nombreuses migraines.

Latendresse nageait dans l'inconnu depuis un an et demi, soit depuis qu'il a subi une commotion cérébrale en novembre 2011, alors qu'il portait les couleurs du Wild du Minnesota. Au fil de ses rechutes et retours au jeu répétés, il n'a disputé que 34 matchs depuis ce temps.

D'ailleurs, son filet marqué lors d'une échappée face aux Bruins de Boston, lundi, est survenu alors qu'il en était à sa première rencontre depuis le 30 janvier.

Soulagé d'avoir inscrit un but à son huitième match avec les Sénateurs, Latendresse était surtout rayonnant, mercredi, avant le match contre le Canadien au Centre Bell, parce qu'il a enfin reçu un diagnostic précis sur son cas.

En gros, a-t-il expliqué en simplifiant les choses, son cerveau recevait des signaux indiquant la présence de symptômes attribuables à un syndrome post-commotion cérébrale. Des symptômes qui, semble-t-il, n'existaient pas concrètement.

L'ancien joueur du CH prend maintenant un médicament qui a permis de corriger cette anomalie.

Quote of the Day

It's pretty crazy, but believe me when I say we didn't draft these players with the mindset we had to because they had good hockey-playing dads. It just turned out that way. But we're certainly glad they're a part of our organization.

— Arizona Coyotes director of amateur scouting Tim Bernhardt regarding the coincidence that six of the organization's top prospects are sons of former NHL players