We have updated our Terms of Service and Privacy Policy. By continuing to use the NHL’s online services, you agree to these updated documents and to the arbitration of disputes.
Welcome |Account|Sign Out 
NEW! SIGN IN WITH YOUR SOCIAL PROFILE
OR
Username or EmailPassword
 
SHARE

James van Reimsdyk marque 2 fois et les Maple Leafs défont les Sabres 3-1

Thursday, 02.21.2013 / 10:06 PM / Nouvelles

The Canadian Press

Share with your Friends


James van Reimsdyk marque 2 fois et les Maple Leafs défont les Sabres 3-1

TORONTO - James van Riemsdyk a inscrit deux buts et les Maple Leafs de Toronto ont pris la mesure des Sabres de Buffalo 3-1, jeudi soir, sabotant ainsi le premier match du nouvel entraîneur des visiteurs Ron Rolston.

Rolston, qui était jusqu'à mercredi l'entraîneur-chef des Americans de Rochester dans la Ligue américaine de hockey, a été nommé entraîneur-chef par intérim des Sabres après l'étonnante décision du club de congédier Lindy Ruff.

Ruff, qui a joué 10 saisons en carrière à Buffalo, était derrière le banc de l'équipe depuis 1997 et comptait le plus d'ancienneté parmi les entraîneurs de la LNH.

Cependant, les Sabres (6-11-1), qui ont encaissé trois défaites d'affilée et cinq en six matchs, ont été hués après leur défaite de 2-1 à domicile contre les Jets de Winnipeg mardi.

Van Riemsdyk a touché la cible en avantage numérique à 14:28 de la troisième période — il s'agissait de son 11e filet, un sommet chez les Leafs —, procurant ainsi un bon coussin aux troupiers de Randy Carlyle.

Dion Phaneuf a inscrit l'autre but des Maple Leafs (11-7-0), qui ont remporté un troisième match d'affilée à domicile pour porter leur fiche à 4-4-0 cette saison au Air Canada Centre. Ben Scrivens a repoussé 29 tirs pour enregistrer son troisième gain en cinq départs depuis que James Reimer s'est blessé à un genou le 11 février.

Tyler Ennis fut le seul à faire vibrer les cordages pour les Sabres, qui ont un piètre dossier de 3-6-0 à l'extérieur cette saison.

Quote of the Day

A piece of scar tissue breaks off, pinches the nerve, and every time you move your leg it's almost like having a root canal in your stomach and groin.

— Detroit Red Wings center Stephen Weiss on his sports hernia surgery