Sign in with your NHL account:
  • Submit
 

Les horribles lacérations sont monnaie courante dans les sports sur glace

Thursday, 02.14.2013 / 7:16 PM / Nouvelles

The Canadian Press

Share with your Friends


Les horribles lacérations sont monnaie courante dans les sports sur glace

Les horribles lacérations comme celle qui a mis un terme à la saison du défenseur des Sénateurs d'Ottawa Erik Karlsson ne sont pas étrangères au hockey ou à tout autre sport disputé sur patins.

Le défenseur des Canucks de Vancouver Kevin Bieksa ainsi que celui du Canadien Andrei Markov ont subi des lacérations à une jambe causées par la lame d'un patin au cours des dernières saisons.

Et le gardien des Sabres de Buffalo Clint Malarchuk en 1989 ainsi que l'attaquant des Panthers de la Floride Richard Zednik en 2008 ont failli y laisser leur vie, après qu'une lame eut sectionné une artère de leur cou.

Karlsson, le récipiendaire du trophée Norris la saison dernière, tentait de récupérer le disque dans un coin de la patinoire mercredi soir lorsque le patin de l'attaquant des Penguins de Pittsburg Matt Cooke a tranché l'arrière de son pied gauche. Karlsson a dû subir une opération jeudi afin de réparer son tendon d'Achille, qui a été sectionné à 70 pour cent par la lame du patin de Cooke.

«Pour être honnête avec vous, j'ai éprouvé de la difficulté à regarder la séquence», a confié l'attaquant des Flames de Calgary Michael Cammalleri à propos de la blessure de Karlsson. «J'ai été coupé au-dessus du genou au début de la saison dernière et depuis ce temps je suis complètement paranoïaque.

«Je porte des bas qui protègent des lacérations, des protecteurs aux poignets et tout l'attirail à cause de ça.»

Même si ces bas sont disponibles sur le marché, de nombreux joueurs les trouvent inconfortables et ne les portent pas.

Le patinage de vitesse courte piste est un autre sport où les lacérations causées par des patins sont habituelles.

Les athlètes portent des combinaisons complètes les protégeant des coupures. Le membre de l'équipe canadienne François Hamelin sera toutefois à l'écart pour le reste de la campagne après avoir requis plusieurs points de suture afin de refermer une lacération à un pied causée par l'une de ses lames de patin lors d'une chute en Coupe du monde au Japon en décembre.

«Les lames des patins de hockey et de patinage de vitesse sont très affûtées, a expliqué Hamelin. Nous avons de plus longues lames, donc elles peuvent causer des lacérations plus profondes, mais celle de Karlsson semblait assez moche.

«Ma coupure n'était pas si pire. Elle s'est simplement produite au mauvais endroit, sur mon pied.»

Hamelin portait les bas spéciaux contre les coupures, mais la lame a tranché une partie de la botte qui n'était pas protégée.

De nombreuses équipes de la LNH ont perdu des joueurs pour de longues périodes de temps en raison de lacérations causées par une lame de patin.

Markov a notamment raté quatre mois après qu'un tendon de sa cheville droite ait été sectionné par le patin du gardien du Canadien Carey Price à la suite d'une collision survenue au début de la saison 2009-2010. Un autre joueur du Tricolore, Robert Lang, a vu sa saison prendre fin le 2 février 2009 lorsque son tendon d'Achille gauche a été tranché.

Quote of the Day

(The tribute) was great, brought back a lot of memories. I felt I wanted to give them the thank you they deserved. I understand the booing and it was expected. They are great fans.

— Martin St. Louis after playing his first game in Tampa Bay since being traded to the Rangers last season
2015 Coors Light NHL Stadium Series