Welcome |Account|Sign Out 
NEW! SIGN IN WITH YOUR SOCIAL PROFILE
OR
Username or EmailPassword
 
SHARE
Round 2
Round 3
Stanley Cup Final

Récupérant d'une blessure sérieuse à la tête, Geoffrion veut revenir au jeu

Wednesday, 02.06.2013 / 7:36 PM / Nouvelles

The Canadian Press

MONTRÉAL - Blake Geoffrion n'envisage aucunement de mettre fin à sa carrière. Blessé sérieusement à la tête, le 9 novembre, le jeune espoir du Canadien est de passage à Montréal afin de rencontrer les médecins de l'équipe et il espère qu'on va lui permettre de recommencer à s'activer quelque peu. Parce que dans le moment, Geoffrion écoule ses journées à ne pas faire grand-chose à sa résidence de Chicago.

Le petit-fils du légendaire Bernard «Boum Boum» Geoffrion, et fils de Danny Geoffrion, a dit se sentir mieux à chacune des journées, même s'il encore incommodé par des symptômes qu'il n'a pas voulu décrire en présence des journalistes.

Geoffrion l'a échappé bel lors du match des Bulldogs de Hamilton contre le Crunch de Syracuse, disputé au Centre Bell.

Il ne croyait pas avoir subi une blessure sérieuse après avoir encaissé la percutante mise en échec, mais légale, du défenseur Jean-Philippe Côté, en entrée de zone le long de la bande. Sous l'impact, un des patins de Côté l'a atteint à la tête et l'a fait saigner. Quoique ébranlé, il se rappelle s'être dit qu'il devrait recevoir des points de suture.

C'est à l'infirmerie que les médecins ont constaté que la blessure était plus grave qu'on le pensait.

Transporté d'urgence à l'hôpital, il a subi le soir même une intervention chirurgicale pour une fracture compressée du crâne.

Ce n'est que quelques jours plus tard, sur son lit d'hôpital, qu'il a réalisé la gravité de la situation. Geoffrion s'estime chanceux d'être encore en vie et il est très reconnaissant à l'endroit du personnel médical des Bulldogs et du Canadien.

Quelques jours après l'opération, le personnel médical avait parlé d'une guérison complète.

I've been getting frustrated lately, and the only thing keeping me sane was the team winning and other people stepping up and scoring. Then you just kind of let it go and realize you can end the series with one shot, that frustration goes away for a brief moment, and that's what happened.

— Montreal forward Max Pacioretty after scoring the series-winner in Game 4 -- his first career playoff goal -- to eliminate the Lightning and send the Canadiens into the second round