We have updated our Terms of Service and Privacy Policy. By continuing to use the NHL’s online services, you agree to these updated documents and to the arbitration of disputes.
Sign in with your NHL account:
  • Submit
  • Or
  • Sign in with Google
 
SHARE

Le Canadien souligne le retour de Subban en se moquant des Sabres 6-1

Saturday, 02.02.2013 / 4:56 PM / Nouvelles

The Canadian Press

Share with your Friends


Le Canadien souligne le retour de Subban en se moquant des Sabres 6-1

MONTRÉAL - P.K Subban est de retour et il n'a pas changé pour le plus grand bonheur des partisans du Canadien. Le fougueux défenseur n'a pas raté sa rentrée cette saison, et le Tricolore s'est moqué des Sabres de Buffalo 6-1, samedi, au Centre Bell.

Utilisé en masse (18:01 minutes) et davantage à mesure que l'après-midi progressait, Subban a prouvé qu'il peut suivre la parade.

La foule était heureuse de le revoir et a scandé «P.K., P.K.» en troisième période. Il ne l'a pas déçue en amassant une passe sur le deuxième but de David Desharnais.

«Il a très bien fait ça», a commenté l'entraîneur Michel Therrien.

«Je ne me sentais pas trop bien, mais l'équipe a très bien joué, a affirmé Subban. Nous avons connu un bon départ, et ça m'a permis de souffler un peu. C'est plus facile dans ce temps-là de manier la rondelle et de faire des jeux. Je suis simplement heureux que l'ayons emporté. Ç'a été une belle victoire d'équipe.»

Outre le doublé de Desharnais, Rene Bourque a aussi obtenu deux buts. Brendan Gallagher, son troisième, et Lars Eller, son premier, ont ajouté les autres buts du Tricolore (5-2).

Eller, Tomas Plekanec et Alex Galchenyuk ont récolté deux passes chacun.

«C'est toujours un bon sentiment de marquer un but, et un bon sentiment de gagner, a souligné Eller. Notre trio avait de la difficulté à s'imposer dernièrement et je suis assuré que David doit être tout autant content d'avoir réussi deux buts.»

Desharnais a répété qu'il savait que ce n'était qu'une question de temps avant qu'il ne retrouve la touche à l'attaque.

«Je n'étais pas inquiet, je l'avais dit, a-t-il mentionné. J'ai patiné et je ne pensais à rien. J'étais en mouvement et je me suis appliqué à remporter les batailles le long de la bande. Je suis heureux que ça ait débloqué.»

Thomas Vanek, son septième déjà, a été le seul qui a déjoué Carey Price dans le camp des Sabres (3-4-1), qui ont utilisé leurs deux gardiens.

Le Canadien va tenter, dimanche, de couronner un cinquième week-end parfait du Super Bowl, en 22 occasions. Les Sénateurs d'Ottawa seront les visiteurs, à la même heure.

Un but au 15e tir

À voir l'avantage de 15-1 au chapitre des tirs à l'issue du premier vingt, on aurait pu croire en une domination sans appel du Canadien. Or, Ryan Miller n'a pas été éprouvé tant que ça.

Et n'eût été du but de Bourque en supériorité numérique à huit secondes de la fin, les Sabres s'en seraient admirablement bien tirés.

Sur la séquence, Andrei Markov n'a pas été crédité d'une aide, mais tout le mérite lui revient. Voyant les secondes s'égréner, le vétéran défenseur a relancé le jeu à l'aide d'une longue passe à Plekanec au centre. Le Tchèque l'a redirigée vers Brian Gionta sur le flanc droit, et le capitaine a envoyé la rondelle devant le filet, où Bourque s'amenait en pesant très fort sur la lame de son bâton.

Desharnais et Eller

La deuxième période a été une autre illustration que la colonne des lancers peut être trompeuse. Les Sabres ont eu le meilleur 12-6, mais ils accusaient un retard de quatre buts à la fin.

Une période qui a ravi l'entraîneur Therrien, surtout en raison du réveil à l'attaque de Desharnais et d'Eller, qui ont fait mouche en l'espace de 28 secondes à la 11e minute.

Au tout début, les recrues Galchenyuk et Gallagher avaient uni leurs efforts pour faire 2-0. La dernière passe de Gallagher, d'un bel échange avec son coéquipier, a été déviée dans le but par le défenseur Christian Ehrhoff.

Jeu ouvert

Jhonas Enroth a relevé Miller au début du troisième tiers, et Bourque a salué son arrivée en complétant la stratégie de Plekanec, au terme d'une descente en surnombre.

C'était trop d'humiliation pour les Sabres, et Steve Ott s'en ait pris à Brandon Prust à la reprise de l'action.

Peu de temps après, Vanek a privé Price d'un jeu blanc en infériorité numérique.

La troisième période a offert du jeu animé, en raison des nombreuses pénalités qui ont été signalées.

À la fin, le Canadien montrait un léger avantage de 32-31 au chapitre des tirs.

Quote of the Day

I feel that responsibility, I've felt it for the last two years. We core guys get a lot of minutes, we get a lot of opportunity out there. Our teammates, the organization and fans look to us to be the guys to put the puck in the net and to create momentum out there.

— Jordan Eberle on taking his game and the Edmonton Oilers to the next level