Sign in with your NHL account:
  • Submit
  • Or
  • Sign in with Google
 
SHARE

Brian Elliott effectue 24 arrêts et les Blues battent les Blue Jackets 4-1

Friday, 02.01.2013 / 3:16 AM / Nouvelles

The Canadian Press

Share with your Friends


Brian Elliott effectue 24 arrêts et les Blues battent les Blue Jackets 4-1

COLUMBUS, États-Unis - Barret Jackman, Patrik Berglund et Vladimir Tarasenko ont touché la cible lors des 14 premières minutes de jeu, Brian Elliott a effectué 24 arrêts et les Blues de St. Louis ont gagné un quatrième match de suite grâce à une victoire de 4-1 face aux Blue Jackets de Columbus, jeudi.

David Backes, qui a également récolté une aide, a ajouté un but dans un filet désert en fin de rencontre. T.J. Oshie a amassé deux mentions d'aide.

Derick Brassard a été le seul à faire bouger les cordages du côté des Blue Jackets, qui ont bien fait lors des 46 dernières minutes de jeu, mais qui n'ont pas été en mesure de se remettre de leur mauvais début de match. Steve Mason, qui est venu en relève à Sergei Bobrovsky après les trois buts des Blues, a stoppé les 14 tirs effectués dans sa direction.

Après seulement 2:19 de jeu, Jackman a effectué un tir peu menaçant en direction du filet. La rondelle est passée près de Jamie Langenbrunner et du défenseur Tim Erixon et Bobrovsky a semblé surpris. C'était la troisième fois cette saison que le jeune gardien russe accordait un mauvais but lors des premières minutes de jeu.

Les Blues sont revenus à la charge à 10:23 pendant une punition à Vaclav Prospal. Berglund a accepté une passe en retrait d'Oshie et a décoché un boulet de canon pour ainsi inscrire son quatrième but de la campagne.

Un peu moins de trois minutes plus tard, Tarasenko a reçu une passe d'Alexander Steen, a été frappé par le défenseur James Wisniewski et a tiré en chutant sur la glace. Ce but a mis fin à la soirée de travail de Bobrovsky, qui a été remplacé par Mason après avoir fait face à seulement 11 tirs.

Quote of the Day

I remember the first time at Wrigley Field all of us had the long johns, the turtlenecks and the extra equipment because we were afraid of being cold. Halfway through the first period everybody's ripping everything off and we just ended up wearing what we would normally wear for a game at the United Center.

— Chicago Blackhawks forward Patrick Sharp on the 2009 Bridgestone NHL Winter Classic