Sign in with your NHL account:
  • Submit
  • Or
  • Sign in with Google
 
SHARE

James Neal donne la victoire aux Penguins 2-1 face aux Sénateurs en fusillade

Sunday, 01.27.2013 / 8:46 PM / Nouvelles

The Canadian Press

Share with your Friends


James Neal donne la victoire aux Penguins 2-1 face aux Sénateurs en fusillade

OTTAWA - James Neal a touché la cible en temps réglementaire et en tirs de barrage, dimanche, pour aider les Penguins de Pittsburgh à défaire les Sénateurs d'Ottawa 2-1.

Sidney Crosby et Evgeni Malkin, avec le but de la victoire, ont également fait bouger les cordages en fusillade pour Pittsburgh (3-2-0), qui a ainsi mis fin à sa séquence de deux défaites.

Colin Greening avait assuré la réplique en deuxième période pour les Sénateurs (3-1-1), alors que Jason Spezza et Kyle Turris ont marqué en tirs de barrage après avoir vu Marc-André Fleury fermer la porte devant Milan Michalek.

Les Sénateurs ont bousillé une chance en or de se sauver avec la victoire en temps réglementaire lorsque le lancer frappé d'Erik Karlsson a raté le filet de Fleury de peu, alors qu'il restait 40 secondes à faire au troisième tiers.

Fleury a terminé la rencontre avec 31 arrêts sur 32 lancers, tandis que son opposant Craig Anderson a repoussé 33 des 34 tirs qui ont été dirigés vers lui dans une cause perdante.

Le capitaine Daniel Alfredsson et Patrick Wiercioch n'ont pas participé à la rencontre pour les Sénateurs, alors que Dustin Jeffrey, Robert Bortuzzo et le Québécois Simon Després ont été laissés de côté par les Penguins.

Grâce à sa mention d'assistance récolté sur le but de Neal en première période, Malkin se trouve maintenant à égalité avec Rick Kehoe au septième rang de l'histoire des Penguins au chapitre des aides avec 324.

Note to readers: Version corrigée. Les fiches dans la version précédente était erronées.

Quote of the Day

I remember the first time at Wrigley Field all of us had the long johns, the turtlenecks and the extra equipment because we were afraid of being cold. Halfway through the first period everybody's ripping everything off and we just ended up wearing what we would normally wear for a game at the United Center.

— Chicago Blackhawks forward Patrick Sharp on the 2009 Bridgestone NHL Winter Classic