2015 NHL Draft
SHARE

Sidney Crosby prend une bouffée d'air froid pour se rendre à l'entraînement

Friday, 01.25.2013 / 4:36 PM / Nouvelles

The Canadian Press

Share with your Friends


Sidney Crosby prend une bouffée d'air froid pour se rendre à l'entraînement

WINNIPEG - Tel un bon Canadien, Sidney Crosby s'est rendu à l'entraînement à pieds dans le froid, vendredi, marchant brièvement jusqu'au MTS Centre pour l'entraînement des siens.

«Je voulais juste aller dehors et revivre un peu ce que c'est l'hiver canadien, a dit la vedette des Penguins, qui sont à Winnipeg pour affronter les Jets, vendredi. Croyez-le ou pas, mais on s'ennuie de ça un peu. On s'ennuie de voir la neige.»

La température répondait aux critères dans la capitale manitobaine, avec le mercure à moins 23.

«C'est de la température de hockey, alors c'est plaisant de sortir, a dit Crosby. J'avais oublié à quel point il peut faire froid, mais ça fait du bien d'être ici.»

Crosby n'était pas en uniforme quand les Penguins ont visité Winnipeg, la saison dernière, mais il a déjà joué au MTS Centre, avec l'équipe canadienne junior. C'est là que le club a disputé deux matches préparatoires avant le championnat mondial junior dans le Dakota du Nord, à la fin de 2004 et en 2005.

«C'est excitant, a t-il dit au sujet de disputer un premier match de la LNH dans cet aréna. C'est toujours spécial de jouer dans un nouvel aréna ou dans un endroit que vous n'avez pas visité depuis longtemps.»

Crosby a aussi dit qu'il aimerait voir un retour du hockey de la LNH à Québec, si cela devenait réalisable en termes économiques.

Crosby a joué avec Rimouski dans la LHJMQ, et il se rappelle des foules de 15 000 personnes au Colisée, quand son équipe affrontait les Remparts.

«Ça serait vraiment super, a dit Crosby. Ils adorent le hockey là-bas et je pense que si ça peut se faire au niveau économique, ça serait un endroit formidable. Nous savons tous comment la rivalité avec Montréal est intense. Ça pourrait être excellent pour le hockey, mais il faudra voir ce qui arrivera.»

Crosby dit travailler encore à reprendre son synchronisme après le lock-out, mais il insiste qu'il ne change pas sa façon de jouer pour éviter les blessures, malgré tout le temps à l'écart que celles-ci lui ont coûté, à la suite de commotions cérébrales.

«J'aime croire que je suis très alerte sur la glace mais parfois il y a des collisions, ça fait partie du hockey, a mentionné Crosby. Parfois c'est en hésitant qu'on se rend plus vulnérable. Pour ma part, j'essaie juste de garder le même style de jeu.»

Quote of the Day

He's a winner. We want winners here, and he's a proven winner. He's won two Stanley Cups. He's 22 years old and been a big part of it. He's got all the right tools. He's got size (6-foot-1, 204 pounds) and strength. He's exactly what we were looking for. He's going to be a big piece of our team for many, many years to come.

— Blue Jackets GM Jarmo Kekalainen on Brandon Saad, who he acquired in a trade with the Blackhawks on Tuesday
Gigapixel