We have updated our Terms of Service and Privacy Policy. By continuing to use the NHL’s online services, you agree to these updated documents and to the arbitration of disputes.
Sign in with your NHL account:
  • Submit
  • Or
  • Sign in with Google
 
SHARE

Le Canadien a également fait des malheureux, dont Tinordi et Dumont

Friday, 01.18.2013 / 4:46 PM / Nouvelles

The Canadian Press

Share with your Friends


Le Canadien a également fait des malheureux, dont Tinordi et Dumont

MONTRÉAL - Alex Galchenyuk et Brendan Gallagher se souviendront du 18 janvier 2013 avec bonheur jusqu'à la fin de leur vie. Mais la journée de vendredi a également fait des malheureux chez le Canadien.

Certains, comme Jarred Tinordi, avaient quand même le sourire. Mais pas Gabriel Dumont.

Tinordi a été l'un des sept joueurs retranchés par la direction du Tricolore, à la veille du premier match de la saison, en compagnie des attaquants Dumont, Louis Leblanc, Michaël Bournival et Patrick Holland, ainsi que des défenseurs Mike Commodore et Frédéric St-Denis.

Étant donné que Leblanc peine présentement à retrouver la forme après avoir subi une blessure à la cheville, c'est la rétrogradation de Tinordi qui a constitué la plus grande surprise du lot, bien qu'il ne s'agisse pas d'une grande surprise.

Pour celui qui a été le choix de premier tour du Canadien en 2010, la question n'est pas s'il reviendra à Montréal, mais quand. Après tout, il n'en est qu'à sa première saison dans les rangs professionnels. Il a amorcé la campagne avec les Bulldogs de Hamilton, en octobre dernier, avant de se présenter à son troisième camp avec le Tricolore, le week-end dernier.

C'est pourquoi Tinordi n'avait pas l'air trop démoli moralement, vendredi, à sa sortie du vestiaire du CH au Centre Bell.

«Quand je repense à mon premier camp avec l'équipe et que je constate où mon niveau de jeu se trouve maintenant, c'est le jour et la nuit, alors j'espère continue de progresser à bon rythme, a commenté le défenseur de six pieds six pouces. Il s'agit de continuer à travailler certaines choses, comme mon coup de patin. Mais je devrai travailler là-dessus tout au long de ma carrière puisque le jeu devient plus rapide à chaque année.

«La direction veut également que je continue à chercher à mieux manier la rondelle, à réaliser mes jeux plus rapidement et à jouer de façon plus serrée dans les coins.»

Tout au long de la semaine, Michel Therrien a souligné l'importance de ne garder à Montréal que des jeunes qui joueront régulièrement. Mais Dumont aurait quand même préféré occuper un rôle de joueur d'utilité que d'être rétrogradé dans la Ligue américaine une nouvelle fois. Sauf qu'il n'était pas question pour lui de se laisser abattre.

«Je ne suis pas heureux. C'est sûr que j'étais venu ici pour rester et c'est dommage que je doive redescendre, a dit Dumont, qui a conclu la saison 2011-12 avec le Canadien. Mais ce n'est pas une troisième prise, je ne suis pas retiré. Je pense bien que je vais avoir une autre chance si je continue à travailler fort et à m'améliorer.

«Si je ne fais pas ça, je ne serai pas rappelé, alors je m'en vais (à Hamilton) dans le but de faire tout ce qu'il est possible de faire pour être rappelé.»

Quote of the Day

One player does not make your team. One player can help your team, but one player does not make your team. We're not a bare-bones organization.

— Columbus Blue Jackets president John Davidson
Yahoo Sports Fantasy Hockey