Welcome |Account|Sign Out 
NEW! SIGN IN WITH YOUR SOCIAL PROFILE
OR
Username or EmailPassword
 
2014 NHL Draft
SHARE

Gysbers marque en prolongation et les Marlies défont les Bulldogs 5-4

Friday, 10.26.2012 / 10:56 PM / Nouvelles

The Canadian Press

Share with your Friends


Gysbers marque en prolongation et les Marlies défont les Bulldogs 5-4

HAMILTON - Simon Gysbers a touché la cible alors qu'il restait moins d'une minute à faire à la prolongation et les Marlies de Toronto ont vaincu les Bulldogs de Hamilton 5-4, vendredi soir.

Carter Ashton, Jake Gardiner, Mike Zigomanis et Greg McKegg ont aussi contribué offensivement pour les Marlies (3-2-1), tandis que Ben Scrivens repoussait 35 des 39 tirs décochés dans sa direction.

Mike Blunden, Brendan Gallagher, Frédéric St-Denis et Gabriel Dumont ont riposté pour les Bulldogs (2-3-0).

Tout s'est joué après le filet de St-Denis qui portait le score à 3-2 en faveur des Bulldogs à 17:37 du deuxième engagement, lorsque Michaël Bournival a écopé d'une double pénalité mineure pour bâton élevé.

Keith Aucoin a remporté une mise en jeu à la gauche du gardien des Bulldogs Peter Delmas et la rondelle a été récupérée par McKegg, qui a décoché un tir vif au fond de la cage des visiteurs, alors qu'il restait quatre secondes à faire à la supériorité numérique, à 18:18.

Les Marlies ont repris l'avance à 5:34 du troisième engagement, lorsque Zigomanis a capté une passée lobée de Nazem Kadri avant d'effectuer un tir du revers dans la lucarne, au-dessus de l'épaule de Delmas.

Les Bulldogs ont créé l'égalité 4-4 à 14:42, après que Dumont ait poussé une rondelle libre dans l'enclave derrière Scrivens.

Gysbers a mis un terme aux hostilités en effectuant un lancer frappé qui a trompé la vigilance de Delmas, alors qu'il restait 55 secondes au cadran. Il s'agissait de son premier but de la campagne.

Delmas a réalisé 19 arrêts sur 24 tirs dans la défaite.

Quote of the Day

We want to make sure that whoever makes our team really makes our team by earning it and not putting them in situations where they get preference because of their status as a first-round pick or whatever it might be. That's not going to happen. Everybody has to earn their way on our team.

— Columbus Blue Jackets general manager Jarmo Kekalainen on the team's prospects at development camp