We have updated our Terms of Service and Privacy Policy. By continuing to use the NHL’s online services, you agree to these updated documents and to the arbitration of disputes.
Welcome |Account|Sign Out 
NEW! SIGN IN WITH YOUR SOCIAL PROFILE
OR
Username or EmailPassword
 
SHARE

Alfredsson profite du temps avec sa famille et auprès des jeunes joueurs

Saturday, 10.20.2012 / 12:46 PM / Nouvelles

The Canadian Press

Share with your Friends


Alfredsson profite du temps avec sa famille et auprès des jeunes joueurs

NEW YORK, États-Unis - Daniel Alfredsson, capitaine de longue date des Sénateurs, ne s'ennuie pas pendant le lock-out qui afflige la LNH.

Avec quatre enfants à la maison, le vétéran de 16 saisons reste bien occupé. Il garde un oeil sur les négociations et l'autre sur le quotidien familial. Entre autres activités, il a rendu une visite surprise à de jeunes hockeyeurs qui s'entraînaient en soirée, la semaine dernière.

Dans le cadre d'un projet de l'Association des joueurs, des joueurs se rendent en surprise à des entraînements de hockey pour saluer les jeunes, leur donner un conseil ou deux et simplement passer du temps avec eux.

La semaine dernière, Alfredsson s'est rendu à Carp à l'ouest d'Ottawa, à une 'pratique' d'un club midget B, où une quinzaine de joueurs de 16 ans raffinaient leurs habiletés.

«C'était vraiment très plaisant, a dit Alfredsson. Il fallait voir la surprise totale sur leur visage quand je suis arrivé sur la glace, juste avant un match intra-équipe.»

Jusqu'ici, environ 75 joueurs ont visité 55 arénas depuis le début du lock-out, rejoignant ainsi près de 1000 enfants et adolescents. Voilà un bel effort de relations publiques, dans l'optique de redonner à son sport.

«Après avoir patiné avec eux, je suis resté une demi-heure pour signer des autographes et leur parler, a dit Alfredsson. J'ai vraiment aimé l'expérience.»

Alfredsson devrait être dans des amphithéâtres de la LNH, mais le circuit vit en ce moment son troisième lock-out depuis 1994.

Si une entente ne survient pas rapidement, l'athlète qui aura 40 ans le 11 décembre sera peut-être confronté à la fin de sa carrière.

En raison de ses responsabilités familiales, Alfredsson a choisi jusqu'ici de ne pas aller jouer ailleurs en attendant la fin du conflit. Si les deux parties ne parvenaient pas à sauver la saison, il pourrait alors considérer ses options.

«Je me tiens au courant de ce qui se passe, mais en même temps je ne me tourmente pas avec mon avenir, a dit Alfredsson. Je ne vais m'apitoyer sur mon sort ou quelque chose du genre. Je me sens en grande forme et j'aimerais bien que la saison soit déjà commencée, mais j'essaie simplement de profiter du temps libre avec ma famille.»

Les jeunes avec qui il s'est entraîné ne lui ont pas vraiment posé de questions sur les contrats, les salaires ou les autres dossiers en litige dans la Ligue nationale.

«Ils étaient plus intéressés par leur propre jeu, a dit le Suédois. Nous avons surtout parlé de ce qui a directement rapport au hockey.»

Quote of the Day

You don't see many. The [Drew] Doughtys, the [P.K.] Subbans, those are guys that create offense from the back and then on top of that ability, the size that he has. In the West you play against some pretty big players, and being able to clear the crease and contain the [Ryan] Getzlafs and the [Corey] Perrys and [Anze] Kopitars and players like that, we're excited about him going back there.

— Sharks general manager Doug Wilson on Brent Burns returning back to defense