We have updated our Terms of Service and Privacy Policy. By continuing to use the NHL’s online services, you agree to these updated documents and to the arbitration of disputes.
Welcome |Account|Sign Out 
NEW! SIGN IN WITH YOUR SOCIAL PROFILE
OR
Username or EmailPassword
 
SHARE

Les jeunes espoirs du CH brilleront lors de l'entrée en scène des Bulldogs

Friday, 10.12.2012 / 6:06 PM / Nouvelles

The Canadian Press

Share with your Friends


Les jeunes espoirs du CH brilleront lors de l'entrée en scène des Bulldogs

Tandis que le Canadien de Montréal est contraint au repos forcé à cause du lock-out dans la LNH, certains des meilleurs espoirs de l'organisation effectueront leurs premiers coups de patins chez les professionnels avec les Bulldogs de Hamilton.

Les Bulldogs, qui ont abouti au dernier rang de leur section et qui ont raté les séries éliminatoires la saison dernière, entreprendront leur campagne dans la Ligue américaine de hockey (AHL) samedi contre les Griffins de Grand Rapids.

Toute l'attention médiatique sera portée sur un groupe de jeunes joueurs — la majorité d'entre eux venant à peine de graduer des rangs juniors —, qui figurent parmi les meilleurs espoirs du Tricolore.

Les attaquants Michaël Bournival, Brendan Gallagher, Patrick Holland et Steve Quailer, tout comme les défenseurs Jarred Tinordi, Nathan Beaulieu, Morgan Ellis et Greg Pateryn devraient éventuellement obtenir un poste dans le circuit Bettman. Mais le processus se met en branle à Hamilton.

«Nous avons de nombreux jeunes joueurs, et il y a beaucoup d'intensité», a déclaré l'entraîneur-chef des Bulldogs Sylvain Lefebvre cette semaine. «Parfois, quand vous êtes jeunes, les gars doués pensent que ce sera facile, mais ces gars-là travaillent fort. C'est rafraîchissant.»

Lefebvre fait partie du changement de garde qui s'est opéré au sein de l'organisation le printemps dernier, après que le Canadien, décimé par les blessures, eut abouti au dernier rang de l'Association est. Le nouveau directeur général Marc Bergevin n'a pas seulement nommé un nouveau groupe d'entraîneurs dirigé par Michel Therrien à Montréal, il a aussi arraché Lefebvre de l'organisation de l'Avalanche du Colorado afin de lui offrir son premier poste d'entraîneur-chef dans les rangs professionnels avec les Bulldogs.

L'ex-défenseur de la LNH, qui a entamé sa carrière avec la Sainte-Flanelle, est le quatrième entraîneur-chef des Bulldogs en autant de saisons, après Clément Jodoin, Randy Cunneyworth et Guy Boucher. Ses adjoints seront le vétéran Ron Wilson et son ex-partenaire en défensive chez le Canadien Donald Dufresne.

Il a confié que les jeunes joueurs obtiendront une opportunité de démontrer ce qu'ils peuvent faire, mais qu'ils n'obtiendront pas de temps de glace sans faire d'efforts.

«Nous sommes ici pour développer des joueurs et nous ferons ce qui est nécessaire pour s'assurer que ces gars-là vont s'améliorer», a dit Lefebvre. «Parfois ils ont besoin de plus de temps de glace et parfois nous devons les laisser sur le banc pour les aider à connaître du succès. Nous devrons les surveiller. Mais ils devront mériter leur temps de glace.»

Cinq joueurs qui ont passé un séjour à Montréal la saison dernière sont de retour à Hamilton à cause du lock-out. Ce sont les attaquants Louis Leblanc, Aaron Palushaj, Michael Blunden et Blake Geoffrion, et le défenseur Frédéric St-Denis.

D'autre part, Lefebvre a indiqué que ses trios n'étaient pas coulés dans le béton, mais que ses trois principales unités offensives seront formées de Geoffrion au centre de Quailer et Gallagher, Bournival comme pivot du trio complété par Palushaj et Holland, et Darryl Boyce qui pilotera un trio avec Blunden et Leblanc.

Compte tenu de l'absence du Canadien, les Bulldogs seront donc sous la loupe du public montréalais cet automne. Les matchs du club-école seront d'ailleurs radiodiffusés à Montréal, et le réseau TVA Sports a conclu une entente pour présenter un nombre indéterminé de parties sur ses ondes.

Quote of the Day

He seemed to thrive on his own and didn't really need any push from me. I certainly don't want to get in the way of the coaches. You see how that goes sometimes. I never really worried about it and just enjoyed the ride.

— David Ekblad on his son's [Aaron Ekblad] journey to the NHL, signing with the Florida Panthers