Welcome |Account|Sign Out 
NEW! SIGN IN WITH YOUR SOCIAL PROFILE
OR
Username or EmailPassword
 
2014 NHL Draft
SHARE

Le maire s'interroge sur les intentions des Oilers de délocaliser l'équipe

Tuesday, 09.25.2012 / 1:26 PM / Nouvelles

The Canadian Press

Share with your Friends


Le maire s'interroge sur les intentions des Oilers de délocaliser l'équipe

EDMONTON - Le maire d'Edmonton mentionne que si les Oilers sont sérieux dans leur intention de délocaliser l'équipe de la LNH à Seattle, il leur souhaite bonnes chances pour attirer les amateurs dans le nord-ouest américain.

Stephen Mandel, dans une entrevue à la télévision, affirme que les Oilers et le propriétaire Daryl Katz auraient bien du mal à obtenir le même intérêt des amateurs et les mêmes assistances à guichets fermés que dans la capitale albertaine.

Les Oilers forment l'équipe sportive no 1 dans le marché d'Edmonton, mais Mandel souligne qu'ils devraient se contenter du quatrième ou cinquième rang à Seattle.

La ville et les Oilers font actuellement un ultime effort pour s'entendre sur un accord de financement pour la construction d'un nouvel amphithéâtre au centre-ville d'Edmonton.

Les dirigeants des Oilers, dans un communiqué, ont précisé qu'ils envisagent d'autres options, comme celle de Seattle, parce que les négociations au sujet de la construction d'un nouvel amphithéâtre se poursuivent depuis quatre ans sans résultat.

Mais Mandel affirme que les deux parties ont conclu un accord il y a un an. L'impasse actuelle résulte des récentes demandes des Oilers pour obtenir des millions de dollars supplémentaires.

Le commissaire de la LNH, Gary Bettman, a minimisé la menace de délocalisation des Oilers au sud de la frontière.

«Nous continuons à croire qu'un accord en vue de la construction d'un nouvel aréna est réalisable et, avec ce nouvel amphithéâtre, il n'y aurait aucune raison de douter de l'avenir des Oilers à Edmonton», a déclaré Bettman dans un communiqué.

Quote of the Day

I just think about how much it hurts. The feelings aren't going to go away, probably never. It's just something that sticks with you for a long time.

— San Jose forward Logan Couture to The Canadian Press on the Sharks' first-round loss to the Kings after taking a 3-0 series lead