SHARE
Round 3
Stanley Cup Final

Luongo déclare qu'il se rapportera au camp des Canucks s'il n'est pas échangé

Wednesday, 09.12.2012 / 6:36 PM / Nouvelles

The Canadian Press

Share with your Friends


Luongo déclare qu'il se rapportera au camp des Canucks s'il n'est pas échangé

VANCOUVER - Roberto Luongo était heureux d'être un Canuck de Vancouver — au moins pour une journée.

Le vétéran gardien est en attente depuis la fin de la saison dernière, lorsqu'il a perdu son poste de gardien partant des Canucks au profit de Cory Schneider. Il a ensuite déclaré qu'il accepterait de lever sa clause de non-échange si les Canucks pouvaient conclure une transaction avec une équipe qui figure sur sa liste.

Luongo était présent au tournoi de golf annuel de l'équipe mercredi, et il a déclaré qu'il n'aurait aucun problème à être de nouveau le substitut de son ami Schneider — et a ajouté qu'il participera au camp d'entraînement des Canucks, si nécessaire.

«Il y a deux mois, après ce qui s'est passé, et la mise sous contrat de 'Schneids', je ne me voyais pas vraiment au camp d'entraînement», a dit Luongo. «Mais une fois en août, j'ai réalisé que c'était une possibilité, et j'étais O.K. avec ça.»

En vertu de la convention collective actuelle, Luongo doit être échangé avant le décret d'un lock-out à minuit samedi, ou attendre jusqu'à la ratification du nouveau contrat de travail.

Le Montréalais de 33 ans a déjà indiqué qu'il préfèrerait se joindre aux Panthers de la Floride. Luongo possède toujours une résidence en Floride et a joué pour les Panthers avant d'être acquis par les Canucks via transaction à la suite du dernier lock-out en 2004-05.

L'ex-lauréat du trophée Vézina, qui doit encore écouler 10 des 12 années prévues à son contrat d'une valeur de 64 millions $, a déclaré que les Canucks ne lui avaient pas demandé de lui soumettre une liste de ses équipes favorites, et il attendra que le directeur général Mike Gillis lui soumette une offre de transaction avant de prendre sa décision.

D'ici là, Luongo se dit prêt à mettre sa patience à l'épreuve, surtout en raison de la menace d'un lock-out qui pointe à l'horizon.

Quote of the Day

That was something I've been dreaming of, something I've told myself before the third period I was going to do ... It was an amazing feeling. It's hard to describe. I didn't believe it went in at first but when I saw all the reaction and all the fans going crazy and my teammates going crazy, it's just an unbelievable feeling. I didn't know what to do. I didn't know whether to jump or just skate and do a Theo Fleury. I don't think I'm the same caliber player he is so I couldn't do it.

— Flames forward Mikael Backlund on scoring the overtime winner against the Ducks in Gm. 3