We have updated our Terms of Service and Privacy Policy. By continuing to use the NHL’s online services, you agree to these updated documents and to the arbitration of disputes.
Welcome |Account|Sign Out 
NEW! SIGN IN WITH YOUR SOCIAL PROFILE
OR
Username or EmailPassword
 
SHARE

Glendale prolonge d'un mois l'entente avec la LNH pour la gestion de l'aréna

Monday, 08.27.2012 / 9:06 PM / Nouvelles

The Canadian Press

Share with your Friends


Glendale prolonge d'un mois l'entente avec la LNH pour la gestion de l'aréna

PHOENIX, États-Unis - Le conseil municipal de Glendale a émis la directive de prolonger l'entente de gestion de son amphithéâtre avec la LNH d'un autre mois.

L'avocat du conseil municipal Craig Tindall a déclaré que cette prolongation permettra au propriétaire des Coyotes de Phoenix Greg Jamison de disposer de plus de temps pour tenter de compléter l'achat du club.

Le quotidien 'The Arizona Republic' a rapporté que la troisième prolongation de 30 jours de l'entente de gestion de l'amphithéâtre entre Glendale et la LNH devait arriver à échéance plus tard cette semaine.

Cette décision prise lundi survient près de quatre mois après que le conseil municipal eut approuvé une entente de 20 ans d'une valeur de 324 millions $US avec Jamison, un ex-directeur exécutif des Sharks de San Jose qui tente d'acheter l'équipe.

Glendale a versé à deux reprises un montant de 25 millions $ à la ligue pour qu'elle gère l'aréna et garde l'équipe en Arizona.

La LNH a mis les Coyotes sous tutelle depuis que l'ex-propriétaire Jerry Moyes a placé l'équipe sous la protection de la loi des faillites américaine en 2009.

Quote of the Day

The groove of being behind a bench is going to be interesting at first, but thank God we have a few exhibition games to get rid of those cobwebs. Overall the excitement of it all and the freshness and coming back refreshed, all those things are going to be assets. If [the players] come ready to give their best effort in practice and games, good things are going to happen. I'm always looking for results. It's not always on the scoreboard. It's winning and building something.

— Bryan Trottier on making his return to coaching as an assistant with the Sabres