Welcome |Account|Sign Out 
NEW! SIGN IN WITH YOUR SOCIAL PROFILE
OR
Username or EmailPassword
 
SHARE
Round 2
Round 3
Stanley Cup Final

Conclure une entente avec Erik Karlsson est une priorité pour Bryan Murray

Thursday, 06.14.2012 / 2:06 PM / Nouvelles

The Canadian Press

OTTAWA - Bryan Murray a bien l'intention de conclure une nouvelle entente avec le défenseur Erik Karlsson. Il ne reste plus qu'à décider à quel moment ça se fera, et à quel prix.

Les deux parties ont eu des discussions préliminaires dans ce but, a fait savoir le directeur général des Sénateurs d'Ottawa, jeudi. Il a dit espérer que les pourparlers se poursuivront la semaine prochaine, quand tout le monde sera à Las Vegas en vue du gala de la LNH.

Karlsson, qui a complété la saison avec 19 buts et 78 points, est finaliste pour le trophée Norris remis au meilleur défenseur. Les autres candidats sont Zdeno Chara, des Bruins de Boston, et Shea Weber, des Predators de Nashville. Les lauréats des honneurs individuels de la LNH seront dévoilés le 20 juin.

«Je crois que les membres de son entourage seront à Las Vegas et j'espère qu'ils m'achèteront un café, a lancé Murray. Peut-être pourrons-nous nous asseoir et nous parler un bon matin avant la cérémonie.

«Nous n'avons pas avancé de chiffres, nous ne savons pas encore, mais nous savons que nous voulons nous rencontrer.»

Karlsson, qui a été choisi au 15e rang du repêchage en 2008, vient de connaître une excellente saison et il est considéré comme un élément-clé des Sénateurs. Karlsson vient de compléter son contrat de recrue et on s'attend à ce qu'il exige bien plus que le salaire annuel qu'il recevait jusqu'ici, soit 1,3 million $ US.

Un autre club pourrait présenter une offre au joueur autonome avec compensation, mais Murray a dit ne pas s'inquiéter à ce sujet.

«Je ne dis pas que ça n'arrivera pas, mais je ne peux imaginer que quelqu'un puisse croire que nous n'égalerons pas à tout prix, a affirmé Murray. Nous allons négocier, nous avons du temps. Nous allons y arriver. Il semble bien que les deux parties veulent arriver à quelque chose; c'est juste une question de trouver le bon chiffre.»

I've been getting frustrated lately, and the only thing keeping me sane was the team winning and other people stepping up and scoring. Then you just kind of let it go and realize you can end the series with one shot, that frustration goes away for a brief moment, and that's what happened.

— Montreal forward Max Pacioretty after scoring the series-winner in Game 4 -- his first career playoff goal -- to eliminate the Lightning and send the Canadiens into the second round