Welcome |Account|Sign Out 
NEW! SIGN IN WITH YOUR SOCIAL PROFILE
OR
Username or EmailPassword
 
2014 NHL Draft
SHARE

Le Canadien prive les Sénateurs de rejoindre les Bruins en l'emportant 3-2

Wednesday, 03.14.2012 / 10:36 PM / Nouvelles

The Canadian Press

Share with your Friends


Le Canadien prive les Sénateurs de rejoindre les Bruins en l'emportant 3-2

MONTRÉAL - Les Sénateurs d'Ottawa ont loupé une belle chance de rejoindre les Bruins de Boston au sommet de la section Nord-Est, mercredi. Le Canadien a joué les enquiquineurs, comme il tentera souvent de le faire d'ici à la fin de la saison, en l'emportant 3-2 aux tirs de barrage au Centre Bell.

David Desharnais a obtenu l'unique but de la séance en se moquant du géant Ben Bishop. Desharnais a effectué une feinte habile, avant de glisser la rondelle entre les jambières du gardien.

«J'avais en tête de faire cette feinte, a expliqué Desharnais. J'affectionne de la faire. Quand ça ne fonctionne pas, vous avez l'air un peu bête. Mais elle a bien fonctionné ce soir.»

Carey Price a frustré Milan Michalek, Jason Spezza et Daniel Alfredsson pour permettre aux siens de gagner en tirs de barrage pour la quatrième fois de suite.

«Nous sommes meilleurs en fusillade depuis que nous ne pratiquons plus cet aspect à l'entraînement», a fait remarquer Price.

Erik Cole, son 27e, Desharnais, son 16e, ont réussi les filets du Tricolore (28-32-11) en temps réglementaire. Avec une passe, Max Pacioretty a amassé au moins un point dans un septième match de suite.

Colin Greening, 14e, et Erik Karlsson, son 19e, ont été les marqueurs des Sénateurs (36-25-10). Le Suédois Karlsson a égalé le record d'équipe au chapitre des buts par un défenseur, que Steve Duchesne a amélioré en 1996-97.

Price a été plus occupé que Bishop, les Sénateurs ayant eu le meilleur 37-26 dans les tirs.

En récoltant un point de classement, les Sénateurs se sont tout de même approchés à un point des Bruins (83-82). Les champions de la coupe Stanley ont toutefois deux matchs de plus à disputer.

«Les gens ont assisté à un bon duel entre deux bonnes équipes, a commenté l'entraîneur Randy Cunneyworth. Nous avons fait du bon travail afin de contenir les Jason Spezza, Daniel Alfredsson, Milan Michalek et Karlsson.»

Cole, petit comique

On aurait dit un match hors-concours en première période, tant il y avait peu d'atmosphère dans l'amphithéâtre. Les retrouvailles en plus de 16 mois avec Andrei Markov et l'initiative du Canadien de souligner le 1000e match dans la LNH de l'ancien capitaine Saku Koivu n'ont pas soulevé le public. Il faut dire que comme entrée en la matière sur la glace, on avait vu bien mieux cette saison.

Cole a fait son possible afin de mettre un peu de piquant après avoir marqué, à 13:45, en frappant du gant la main de l'arbitre Greg Kimmerly qui signalait le but, comme s'ils se félicitaient mutuellement.

«Il n'y avait personne avec qui célébrer, s'est défendu Cole à la blague. J'ai réagi de façon instinctive et c'était juste pour m'amuser.»

Les Sénateurs ne l'ont pas trouvé drôle, et Greening a créé l'égalité 26 secondes seulement plus tard, à 14:11.

Pour le reste, avant le but de Cole, Desharnais a raté la plus belle occasion chez le CH, au terme d'une descente en surnombre avec Pacioretty. Bishop a étiré la jambière gauche au bon moment.

Aucun but n'a été marqué au cours du deuxième vingt, qui s'est déroulé à vive allure. Le Tricolore a dominé sur le plan de l'effort, après avoir résisté à quelques supériorités numériques en début d'engagement.

On se serait attendu à plus de combativité de la part des Sens qui avaient beaucoup à gagner, eux.

Tôt en troisième, après 24 secondes, Desharnais a redonné l'avance au CH en effleurant le tir de P.K. Subban en provenance de la ligne bleue.

Mais personne ne croyait la victoire acquise. Karlsson, le plus prolifique défenseur de la LNH cette saison, a porté le score à 2 partout à 11:01, à l'aide d'un lancer précis. Price a paru faible sur la séquence. Il a expliqué avoir perdu la rondelle de vue.

Le Canadien a continué de bien travailler et la prolongation a été nécessaire. Tomas Plekanec a vu un de ses tirs fouetter le poteau à la gauche de Bishop. Quelques instants plus tard, Matt Gilroy a raté une ouverture béante.

Quote of the Day

What we expected is what we got. Very mature young individual that's focused. He is on the right track. He's not only a great hockey individual, but he's a good person off the ice. He seemed to take a leadership role with this group right off the hop and ran away with it, and was vocal, was respectful, was everything it takes to be a Panther. His future looks bright.

— Florida Panthers director of player development Brian Skrudland on defenseman Aaron Ekblad's performance at development camp