Sign in with your NHL account:
  • Submit
  • Or
  • Sign in with Google
 
SHARE

L'Association des joueurs approuve la nouvelle règle contre les coups à la tête

Thursday, 03.25.2010 / 1:04 PM / Nouvelles

The Canadian Press

TORONTO - Désormais, les coups sournois à la tête ne seront plus tolérés dans la LNH.

Le préfet de discipline Colin Campbell a maintenant le pouvoir d'imposer des sanctions supplémentaires aux joueurs qui visent la tête d'un adversaire en position vulnérable.

Ce pouvoir lui a été officiellement octroyé, jeudi, quand le comité exécutif de l'Association des joueurs de la LNH a annoncé qu'il entérinait la recommandation des cinq joueurs membres du comité des compétitions d'adopter cette initiative. Le bureau des gouverneurs de la ligue avait déjà donné son aval à l'unanimité.

La règle est immédiatement entrée en vigueur.

"Nous croyons qu'il s'agit de la bonne chose à faire pour le bien du hockey et pour la sécurité de nos joueurs, a déclaré le commissaire de la LNH Gary Bettman dans un communiqué. L'élimination de ce type de coup devrait réduire de manière importante le nombre de blessures, y compris les commotions cérébrales, sans affecter négativement l'aspect physique de notre sport."

L'une des raisons qui a incité Campbell à ne pas suspendre le joueur des Penguins de Pittsburgh Matt Cooke après qu'il eut frappé l'attaquant des Bruins de Boston Marc Savard, le 7 mars, c'est qu'il avait le sentiment qu'il n'y avait rien dans le livre des règlements qui interdisait de manière explicite les coups d'épaule à la tête.

Un contact de ce genre sera maintenant sujet à des sanctions. Les 30 équipes de la LNH ont toutes reçu un DVD donnant des exemples concrets du type de mises en échec que la ligue veut éliminer.

Il est peu probable que les joueurs protestent puisque pendant que la ligue cherchait à adopter rapidement une nouvelle règle, un grand nombre d'entre eux ont publiquement déclaré qu'ils désiraient des sanctions plus sévères.

"Tout ce que tu peux faire pour rendre le hockey plus sécuritaire est important, a déclaré le vétéran des Ducks d'Anaheim Teemu Selanne, mardi soir. Si tu appliques une dure mise en échec et que tu reçois une suspension de deux matchs, je pense que personne n'apprend grand-chose de cela. Si tu donnes tout de suite 10 matchs, alors tu donnes l'exemple. Ca va te coûter cher. Et tu vas y penser deux fois."

Il ne restait que 135 matchs de saison régulière à disputer avant les rencontres de jeudi, soit environ 10 pour cent du calendrier régulier. Campbell aura toutefois le pouvoir d'imposer des sanctions durant les séries.

Les directeurs généraux de la LNH avaient proposé, il y a deux semaines, d'instaurer une règle permettant aux arbitres de décerner des pénalités plus sévères sur-le-champ. Cette version de la nouvelle règle fera plutôt l'objet de discussions au sein du comité des compétitions pendant la saison morte, dans le but de l'instaurer la saison prochaine.

L'annonce de l'adoption de la version temporairement modifiée de la nouvelle règle a permis de clore le dossier de façon harmonieuse, alors que pendant quelques heures, en milieu de semaine, on a craint qu'il y ait discorde entre la ligue et le syndicat en ce qui concerne la façon dont la règle serait appliquée.

L'Association des joueurs a déclaré qu'elle espérait continuer à travailler de concert avec la ligue pour rendre le hockey plus sécuritaire.

"Nous trouvons encourageante la récente volonté de la ligue d'explorer des modifications aux règles dans le but de réduire le nombre de blessures chez les joueurs et nous n'avons aucun doute qu'en travaillant ensemble, il sera possible d'établir un environnement de travail sécuritaire pour tous les membres de l'Association des joueurs", a déclaré le syndicat dans un communiqué.

Quote of the Day

I remember the first time at Wrigley Field all of us had the long johns, the turtlenecks and the extra equipment because we were afraid of being cold. Halfway through the first period everybody's ripping everything off and we just ended up wearing what we would normally wear for a game at the United Center.

— Chicago Blackhawks forward Patrick Sharp on the 2009 Bridgestone NHL Winter Classic