SHARE
Partagez avec vos amis


    Auston Matthews trône au sommet du classement des patineurs internationaux du Bureau central de dépistage

    mardi 2016-01-19 / 11:00 / LNH.com - Repêchage 2016 de la LNH

    Par Mike G. Morreale - Journaliste LNH.com

    Partagez avec vos amis


    Auston Matthews trône au sommet du classement des patineurs internationaux du Bureau central de dépistage
    Au sommet de la liste de joueurs au talent exceptionnel qui jouent de l’autre côté de l’Atlantique en 2016, on retrouve Auston Matthews de Zurich en suisse.

    Il a de fortes chances que jusqu’à trois espoirs qui brillent outre-mer soient sélectionnés parmi les cinq premiers pour la première fois en 15 ans lorsque le repêchage 2016 de la LNH se déroulera à Buffalo.

    Au sommet de cette liste de joueurs au talent exceptionnel qui jouent de l’autre côté de l’Atlantique en 2016, on retrouve Auston Matthews de Zurich en suisse. Matthews, âgé de 18 ans, se trouve au premier rang du classement de mi-saison des patineurs internationaux du Bureau central de dépistage de la LNH, qui a été publié mardi. Le repêchage 2016 aura lieu les 24 et 25 juin.

    Matthews, natif de Scottsdale, en Arizona, a décidé de poursuivre sa carrière sous les ordres de l’ancien entraîneur de la LNH Marc Crawford à Zurich plutôt que d’opter pour les rangs universitaires américains ou la Ligue de hockey de l’Ouest avec Silvertips d’Everett, l’équipe qui l’a sélectionné en troisième ronde du repêchage 2012 de la WHL.

    ESPOIRS 2016

    Matthew Tkachuk en tête en Amérique du nord

    Par Mike G. Morreale - Journaliste LNH.com
    L’attaquant Matthew Tkachuk est le meilleur espoir nord-américain en vue du repêchgage 2016 de la LNH. LISEZ ›

    On retrouve dans la meilleure ligue professionnelle de Finlande, la Liiga, les ailiers droits Jesse Puljujarvi de Karpat et Patrik Laine de Tappara. Ils occupent respectivement les deuxième et troisième rangs sur la liste de mi-saison des patineurs internationaux du Bureau central de dépistage.

    La dernière fois que trois patineurs internationaux ont été repêchés parmi les cinq premiers remonte à 2001 en Floride alors que Kovalchuk du Spartak en Russia a été choisi au premier rang par les Thrashers d’Atlanta, Alexander Svitov de l’Avangard d’Omsk (Russie) avait été sélectionné au troisième échelon par le Lightning de Tampa Bay et Stanislav Chistov d’Omsk (Russie) avait été le choix des Ducks d’Anaheim au cinquième rang. Il ne faut pas non plus oublier la sélection de Mikko Koivu du TPS (Finlande) au sixième échelon par le Wild du Minnesota.

    Matthews, Puljujarvi et Laine ont tous été nommés sur l’équipe d’étoiles du Championnat mondial junior 2016 de la FIHG. Puljujarvi, a mené le tournoi avec 17 points (cinq buts, 12 passes) en sept matchs, et il a été nommé le joueur le plus utile de la compétition.

    Certains dépisteurs ont le sentiment que Puljujarvi et Laine ont réduit l’écart qui les séparait de Matthews après leur performance exceptionnelle au cours de la conquête de la médaille d’or de la Finlande au Championnat du monde 2016 de la FIHG, mais ce n’est pas le cas du Bureau central de dépistage de la LNH.

    « Matthews est le meilleur espoir admissible au repêchage 2016 », a affirmé Dan Marr, directeur du Bureau central de dépistage de la LNH. « Je ne crois pas que son jeu et ses succès cette saison aient surpris les dépisteurs de la LNH, mais il restait à voir s’il allait être en mesure de répondre aux attentes, et jusqu’ici il a montré au monde du hockey de quoi il est capable.

    « Il est extraordinaire pour un jeune homme de 18 ans d’arriver dans une ligue professionnelle et de mener une équipe. Au cours du Championnat mondial junior, il était impressionnant de noter la progression et la maturité dans son jeu, alors qu’il a été en mesure de montrer le chemin et faire des jeux importants à des moments-clés des rencontres. »

    La raison pour laquelle Matthews se trouve et va vraisemblablement demeurer au sommet de cette liste est qu’il est étiqueté comme le meilleur centre disponible au repêchage 2016. Aussi bons que puissent être Puljujarvi et Laine, ils évoluent tous deux à l’aile, et un centre de premier trio capable de s’imposer immédiatement dans la formation après avoir été repêché est une denrée rare.

    En plus de cela, le directeur général adjoint des Capitals de Washington Ross Mahoney croit que Matthews a fait grimper sa cote en jouant contre des hommes en Suisse cette saison.

    « Je crois que cela l’a aidé au chapitre de la force et du jeu physique, a avancé Mahoney. Il jouait de manière physique auparavant, mais lorsque vous jouez contre des hommes, dont certains qui ont déjà joué dans la LNH, cela ne peut que vous rendre meilleur. Il devait faire bouger la rondelle plus rapidement, réaliser ses jeux un peu plus vite, et la force est aussi un enjeu important. Il a montré qu’il était un peu plus dominant physiquement lorsqu’il a renoué avec les joueurs de son âge au Championnat mondial junior, que s’il n’avait pas joué en Suisse au cours des trois derniers mois. »

    Matthews cherchera à devenir le premier Américain à être repêché au tout premier rang depuis Patrick Kane par les Blackhawks de Chicago en 2007.

    Le gaucher de 6 pieds 1 pouce et 210 livres occupe le deuxième rang dans la Ligue nationale A de Suisse avec une moyenne de points par match de 1,21 pour Zurich. Il a récolté 17 buts, 29 points et un pourcentage de tirs de 20,98 pour cent en 24 rencontres cette saison. Il a aidé les États-Unis à remporter la médaille de bronze au CMJ 2016, menant l’équipe avec sept buts, un de moins que le record des États-Unis pour un seul tournoi. Il a aussi terminé à égalité au premier rang de la formation avec 11 points et il a mené tous les attaquants avec 26 tirs au but au cours de cette compétition de 11 jours à Helsinki, en Finlande.

    Puljujarvi (6 pieds 3 pouces, 203 livres) n’a jamais semblé se fatiguer lorsqu’il se trouvait sur la glace pour la Finlande en compagnie de Laine et du centre Sebastian Aho, un choix de deuxième ronde en 2015 (35e au total) des Hurricanes de la Caroline. Il donne son 100 pour cent à son équipe à chacune de ses présences, et il semble exceller dans les situations où la pression est élevée. Puljujarvi a obtenu cinq buts, 13 points et 96 tirs en 33 matchs avec Karpat.

    « Il est imposant, mobile, talentueux, en plus d’être un ailier complet qui peut marquer et passer », a souligné Goran Stubb, le directeur européen du Bureau central de dépistage de la LNH. « Il patine avec puissance, il joue avec détermination et il possède tous les outils nécessaires pour devenir une vedette, incluant le gabarit, le talent, la vitesse et la détermination. »

    Laine (6 pieds 4 pouces, 206 livres) a effectué de grands progrès à Tappara au cours de la première moitié de saison, et il l’a prouvé avec une performance inspirante au CMJ avec sept buts et 13 points. Laine a amassé huit buts, 17 points et 145 tirs en 25 parties avec Tappara.

    « Il est excellent avec la rondelle, il est doté de mains rapides et il possède un tir sur réception incroyable, a noté Stubb. Il est un compétiteur agressif qui peut appliquer de dures mises en échec. Il peut tirer ou repérer ses coéquipiers avec de belles passes précises, en plus d’être un patineur très mobile. »

    Pour compléter le top-5 du classement de mi-saison du Bureau central de dépistage de la LNH pour les patineurs internationaux, on retrouve au quatrième rang le centre Rasmus Asplund (5 pieds 11 pouces, 176 livres) de Farjestad dans la Ligue de hockey de Suède (SHL), et au cinquième rang l’ailier droit Carl Grundstrom (6 pieds, 194 livres) de Modo dans la SHL. Asplund et Grundstrom ont tous deux représenté la Suède au CMJ 2016.

    Asplund a été le meneur de son pays avec cinq points (trois buts) en sept matchs. Il a récolté trois buts et 10 points en 27 parties avec Farjestad.

    « Il est un centre intelligent et efficace dans les deux sens de la patinoire, a analysé Stubb. Il n’est pas très imposant ou fort, mais son intelligence, sa mobilité et ses excellentes aptitudes de fabricant de jeux compensent sa petite taille. Il réalise des jeux à grande vitesse et manie extrêmement bien le disque dans la circulation. »

    Grundstrom a marqué un but sur neuf tirs en sept parties avec la Suède au CMJ. Il a amassé trois buts et huit points en 30 matchs avec Modo.

    « Il est un attaquant de puissance, un travailleur acharné et un très bon compétiteur, a argué Stubb. Il est massif, fort, et il aime adopter un style agressif. Il aime déranger l’adversaire et il est fiable dans les deux sens de la patinoire. »