SHARE
Partagez avec vos amis


Les Penguins congédient l'entraîneur Mike Johnston et le remplacent par Mike Sullivan

samedi 2015-12-12 / 19:30 / LNH.com - Nouvelles

Par Wes Crosby - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Les Penguins congédient l'entraîneur Mike Johnston et le remplacent par Mike Sullivan
Les Penguins de Pittsburgh ont congédié leur entraîneur Mike Johnston et son adjoint Gary Agnew, le directeur général Jim Rutherford a annoncé samedi.

PITTSBURGH -- Les Penguins de Pittsburgh ont congédié leur entraîneur Mike Johnston, samedi, et ont demandé à Mike Sullivan de lui succéder.

Selon le directeur général des Penguins Jim Rutherford, un changement était devenu nécessaire parce qu'il avait le sentiment que l'équipe ne jouait pas à la mesure de son potentiel sous les ordres de Johnston, qui a dirigé 28 matchs cet automne, à sa deuxième saison à la barre de la formation de Pittsburgh. Johnston présentait une fiche de 58-37-15 depuis qu'il avait remplacé Dan Bylsma avant le début de la saison dernière.

Les Penguins ont également remercié l'entraîneur adjoint Gary Agnew.

Le printemps dernier en séries éliminatoires de la Coupe Stanley, Johnston et les Penguins se sont inclinés en cinq matchs devant les Rangers de New York au premier tour dans l'Association de l'Est; ils avaient alors été incapables de marquer plus d'un but dans chacune de leurs quatre défaites.

« Je veux remercier Mike Johnston pour sa contribution à cette équipe, a déclaré Rutherford. C'est un homme très intelligent et un bon homme de hockey. J'aimerais aussi remercier Gary Agnew. J'avais le sentiment qu'en raison de la position que nous occupons présentement et de la façon dont nous avons joué jusqu'ici cette saison, cette équipe est capable d'en donner plus. Il y a certains aspects du jeu où nous devons être bien meilleurs. Il faut afficher une plus grande volonté de gagner. Notre jeu de puissance doit être meilleur.

« Il est vrai qu'au cours des quelques derniers matchs, j'ai vu une équipe qui avait plus de détermination et qui affichait une plus grande volonté de gagner; mais en regardant l'ensemble des 27 premiers matchs, j'avais le sentiment que nous avions joué en deçà de notre niveau. »

Les Penguins présenteront officiellement Sullivan, qui est âgé de 47 ans, dans son nouveau rôle dans la journée de dimanche. À sa première saison à titre d'entraîneur à Wilkes-Barre/Scranton, Sullivan a mené le club-école des Penguins dans la Ligue américaine de hockey au premier rang dans la section Atlantique en vertu d'une fiche de 18-5-0-0.

Sullivan a été entraîneur-chef des Bruins de Boston pendant deux saisons, remportant un championnat de section en 2003-04 et affichant un dossier global de 70-56-31. Il a également agi comme entraîneur adjoint chez les Bruins, le Lightning de Tampa Bay, les Rangers de New York et les Canucks de Vancouver. Il a travaillé au sein du secteur du développement des joueurs chez les Blackhawks de Chicago la saison dernière, quand cette équipe a remporté la Coupe Stanley.

« Je crois que c'est quelqu'un qui peut s'amener et vraiment prendre le contrôle, vraiment forcer certains joueurs à rendre des comptes quand ils ne donnent pas le niveau voulu, a indiqué Rutherford. Il est vraiment exigeant et le genre à prendre le contrôle. Et à certains égards… il me fait penser à un entraîneur avec qui j'ai eu beaucoup de succès, Peter Laviolette. »

Rick Tocchet demeurera en poste à titre d'entraîneur adjoint et Jacques Martin, qui jouait un rôle d'adjoint spécial jusqu'ici, se retrouvera derrière le banc en tant qu'entraîneur adjoint.

« Je voulais garder ces deux-là parce qu'ils savent ce qui s'est passé ici, a souligné Rutherford. Dans le cas de Mike Sullivan, je voulais quelqu'un que les joueurs ne connaissaient pas tant que ça. Il pourra s'amener et donner forme à ce que nous allons faire à partir de maintenant, vraiment prendre le contrôle de la situation et corriger ce qui doit être corrigé. »

Rutheford a fait savoir qu'il a commencé à envisager un changement d'entraîneur après que les Penguins eurent subi la défaite à domicile contre les Blue Jackets de Columbus, le 13 novembre, puis contre les Devils du New Jersey le lendemain à l'étranger. Suivant le revers de 4-0 face au New Jersey, les Penguins ont tenu une réunion derrière des portes closes, ce qui a incité Evgeni Malkin à critiquer le niveau de performance de l'équipe ainsi que son degré de motivation, en affirmant notamment que « nous sommes en colère les uns contre les autres ».

« Je crois qu'en bonne partie, plusieurs de nos joueurs respectaient Mike, a noté Rutherford. La plupart des joueurs ont plutôt bien fait. … Je ne crois pas que nous avons d'énormes problèmes à corriger ici. »

Rutherford n'a pas senti que Johnston a modifié sa façon de diriger l'équipe.

« Je ne crois pas qu'il a changé, a dit le directeur général. Je crois que ce sont davantage les joueurs qui ont changé et qui ont compris comment composer avec lui – ou s'ils faisaient les choses d'une certaine façon ou faisaient les choses à leur façon, c'était correct. »

Rutherford a critiqué le jeu de puissance des Penguins, qui se classe 26e dans la Ligue avec un taux de succès de 15,6 pour cent. L'avantage numérique a été anémique sous les ordres de Johnston, à l'exception des deux premiers mois de la saison 2014-15, alors qu'il avait profité de près de 40 pour cent de ses occasions.

Pittsburgh a été incapable de bien exploiter cette facette du jeu malgré le talent qu'on retrouve au sein de la première unité du jeu de puissance, qui comprend les attaquants Sidney Crosby, Phil Kessel et Malkin, ainsi que le défenseur Kristopher Letang, quand il est en santé, a fait remarquer Rutherford. Le D.G. s'est dit préoccupé par la tendance qu'avait le jeu de puissance de l'équipe à faire circuler la rondelle en périphérie pendant de longues séquences sans tirer au filet.

« Dans les faits, ç'a mieux fonctionné que prévu [en début de saison], bien qu'à un rythme qu'il était impossible de maintenir. C'était tout nouveau, tout beau et tout le monde y croyait alors que tout rentrait dans le filet, ça rentrait souvent dans le filet, a rappelé Rutherford. Au fil des matchs, nous nous en sommes éloignés. Nous avons plusieurs joueurs très habiles au sein de notre avantage numérique, qui peuvent bien faire circuler la rondelle.

« Tout cela est bien joli, mais faire circuler la rondelle ne nous aide pas à marquer des buts. … Je ne me souviens pas de la dernière fois que j'ai vu un but se marquer sans qu'on décoche d'abord un tir au filet. »

Le système de Johnston s'appuie sur des défenseurs dynamiques capables de soutenir l'attaque et Rutherford a accepté une partie du blâme pour les carences des Penguins à cet égard. Il a reconnu qu'il aurait pu faire du meilleur travail pour donner à Johnston des arrières qui auraient été en mesure d'exploiter pleinement la façon de jouer mise de l'avant par l'entraîneur.

« Pour être juste à son endroit, il y a certaines choses dont je suis responsable, a souligné Rutherford. Je n'ai pas mis la main sur les défenseurs qu'il aurait fallu avoir pour mieux bouger depuis l'arrière. Je crois qu'une meilleure circulation de la rondelle depuis l'arrière mène à davantage d'opportunités de marquer. … Mais en même temps, nous avons suffisamment de joueurs offensifs pour produire davantage. »

Rutherford s'est dit incertain de l'effet qu'aura le changement d'entraîneur sur l'équipe, mais il a dit espérer voir certains joueurs, dont Crosby, s'améliorer. Celui-ci a six buts et 19 points en 28 rencontres.

« On ne sait jamais ce qu'un changement d'entraîneur va donner, a noté Rutherford. J'avais le sentiment qu'il fallait changer quelque chose. Je crois que certains joueurs doivent produire davantage. Mais je reconnais aussi que le hockey ne se joue pas comme il y a 10 ou 20 ans, alors qu'on voyait des équipes dominer des matchs et les remporter régulièrement par un écart de trois, quatre ou cinq buts.

« Le hockey a changé. Il y a plus de parité. C'est beaucoup plus serré. Mais cela dit, je m'attends à ce que certains de nos joueurs produisent davantage. »

2016 NHL Winter Classic Gigapixel photo

La LNH sur Facebook