SHARE
Partagez avec vos amis


Tarasenko signe un contrat de huit ans avec les Blues

mardi 2015-07-07 / 18:15 / LNH.com - Joueurs autonomes 2015

LNH.com

Partagez avec vos amis


Tarasenko signe un contrat de huit ans avec les Blues
Tarasenko signe un contrat de huit ans avec les Blues

HAZELWOOD, Missouri – Les Blues de St. Louis ont mis sous contrat l’ailier droit Vladimir Tarasenko mardi alors qu’ils lui ont consenti une entente de huit ans d’une valeur de 60 millions $.

La durée de huit saisons est la plus longue permise par la convention collective de la LNH.

Il s’agit du contrat le plus lucratif de l’histoire des Blues, et il rapportera à Tarasenko, âgé de 23 ans, en moyenne 7,5 millions $ par saison. Cette entente surpasse le contrat de sept ans et 45 millions $ signé par le défenseur Alex Pietrangelo il y a deux ans.

Tarasenko va toucher 8 millions $ la saison prochaine, 8 millions $ en 2016-17, 7 millions en 2017-18, 7 millions $ en 2018-19, 9,5 millions $ en 2019-20, 5,5 millions $ en 2020-21, 9,5 millions $ en 2021-22 et 5,5 millions $ en 2022-23.

Tarasenko a conclu la dernière saison au 10e rang dans la LNH avec 73 points (37 buts) et a présenté un différentiel de plus-27. Il est devenu le plus jeune joueur des Blues à atteindre le plateau des 30 buts depuis Brendan Shanahan (1991-92) et le premier joueur à récolter 73 points depuis Pavol Demitra en 2002-03.

L'attaquant de 6 pieds et 223 livres a participé à son premier Match des étoiles de la LNH en janvier et a été nommé la deuxième étoile dans la LNH pour le mois de novembre.

Tarasenko a été un de quatre joueurs qui ont réussi deux tours du chapeau cette saison et le seul joueur à inscrire six buts gagnants, six buts en fusillade et deux buts en prolongation. Il est devenu le deuxième joueur des Blues [Brett Hull] à inscrire un tour du chapeau qui incluait un but gagnant en prolongation (28 octobre contre les Stars de Dallas).

Après la première ronde des séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2015, Tarasenko figurait à égalité au premier rang dans la LNH au chapitre des buts (six) et à égalité au troisième rang pour les points (sept). Lors du match no 2 de la série de première ronde face au Wild du Minnesota, il est devenu le premier joueur des Blues à réussir un tour du chapeau en séries éliminatoires depuis 2004.

Sélectionné par les Blues en première ronde (16e au total) du repêchage 2010 de la LNH, Tarasenko a amassé 135 points (66 buts, 69 aides) en 179 matchs de saison régulière. Il a ajouté 10 buts et 11 points en 13 matchs des séries éliminatoires.

« Je pense qu’il s’agit d’une très belle journée dans l’histoire des Blues, car l’organisation s’est assuré des services d’un joueur du calibre de Vladi pour toute la durée de l’apogée de sa carrière », a mentionné le directeur général Doug Armstrong en parlant de Tarasenko, qui s’est marié récemment dans sa Russie natale. « L’an dernier, je crois que nous n’avons vu que le sommet de l’iceberg par rapport à ce que Vladi peut accomplir dans cette ligue.

« Puisqu’il a été en mesure, à un si jeune âge, de faire étalage de tout son talent, il est devenu prioritaire pour nous de lui parler afin de pouvoir conclure une entente à long terme. C’est de ça que nous avons parlé depuis peut-être une semaine avant le [repêchage de la LNH], et nous voulions voir avec quel genre de durée il allait être à l’aise. J’étais à l’aise avec le fait que beaucoup d’argent allait être impliqué, peu importe la durée du contrat, mais de pouvoir obtenir une entente aussi longue était une chose à laquelle croyait notre groupe de propriétaires.

« Vladimir est sous contrat pour huit ans, Alex Pietrangelo pour (sept), je crois que le noyau de notre défensive et de notre attaque va être ici pour un avenir prévisible, et nous pourrons bâtir autour de ce groupe. »

Les Blues, qui se sont inclinés en première ronde de l’Association de l’Ouest pour une troisième saison consécutive, avaient comme objectif premier de finaliser une prolongation de contrat à Tarasenko dès la fin de la campagne. Il leur aura fallu un peu plus de temps que prévu, mais chaque côté est satisfait de la durée et du montant de l’entente.

Les Blues détenaient les droits sur Tarasenko jusqu’à ce qu’il ait 27 ans, soit au cours des quatre premières années de son nouveau contrat, et ils ont ajouté les quatre saisons suivantes. Ces années supplémentaires étaient importantes pour Armstrong, qui a admis que les Blues ont dû en contrepartie accorder à l’attaquant russe un salaire annuel moyen plus élevé.

« Nous avons commencé par un certain montant, puis nous avons dû déterminer une durée pour atteindre ce montant, a expliqué Armstrong. Je pense que tous les joueurs aimeraient obtenir beaucoup d’argent tout en signant une entente de courte durée, mais nous étions d’avis que si nous allions débourser ce genre de somme exorbitante, il fallait absolument que nous obtenions certaines de ses saisons d’autonomie.

« [...] Nous avons vu d’autres joueurs accepter des ententes de cinq ou six ans à leur deuxième contrat comme [Jamie] Benn et [Tyler] Seguin. Nous avons simplement ajouté quelques années de plus, et nous avons dû payer une prime pour cela. Ces ententes dataient toutes de trois, quatre ou cinq ans maintenant. Nous avons été en mesure de nous entendre pour une plus longue durée. Mon avis est que si vous êtes prêts à aller jusqu’à cinq ans pour un montant similaire, pourquoi ne pas aller jusqu’à huit ans? »

Plutôt que d'une offre hostile venant d'une des 29 autres équipes de la LNH, Armstrong s'inquiétait davantage de la possibilité qu'une équipe de la Ligue continentale de hockey (KHL) tente de lancer une offre à Tarasenko.

Armstrong a toujours affirmé que les Blues égaleraient n'importe quelle offre hostile parce qu'ils avaient suffisamment d'espace sous le plafond salarial, mais un contrat de la KHL aurait été quelque chose de complètement différent.

« Je craignais davantage une offre de l'autre côté de l'Atlantique qu'une offre des représentants des 29 autres équipes de la LNH, a déclaré Armstrong. La KHL n'a jamais été mentionnée, mais ce n'était pas nécessaire... je pouvais sentir que la possibilité était présente. Je voulais tenter de conclure cette entente aussi vite que possible, et je l'ai ouvertement admis à son agent [Mike Liut]. »

La nouvelle s’est rapidement propagée parmi les coéquipiers de Tarasenko, dont le défenseur Kevin Shattenkirk, une autre étoile de la LNH qui a pris Tarasenko sous son aile quand l'attaquant est arrivé de Russie à l'âge de 20 ans.

« Il a fait des progrès au cours des trois dernières années, et l'année dernière, [Tarasenko] s'est de toute évidence révélé au monde et a démontré à quel point il pourrait être un excellent joueur, a dit Shattenkirk. Je crois qu'il a faim de devenir l'un des meilleurs joueurs dans le sport. Avec l'engagement que les Blues ont pris, ils pensent évidemment qu'il ne va que s'améliorer. Je pense qu'en tant que coéquipiers, nous avons la même confiance en lui.

« Plus important encore, je pense que c'est formidable de savoir qu'il s’est engagé à demeurer avec les Blues pendant longtemps après avoir signé un contrat à long terme et qu'il est prêt à devenir le joueur de franchise que nous croyons qu'il sera. »

2016 NHL Winter Classic Gigapixel photo

La LNH sur Facebook