SHARE
Partagez avec vos amis


    Les Blackhawks viennent de l’arrière pour vaincre le Lightning dans le match no 1

    Par Corey Masisak - Journaliste LNH.com

    Partagez avec vos amis


    Les Blackhawks viennent de l’arrière pour vaincre le Lightning dans le match no 1
    Les Blackhawks de Chicago ont marqué deux fois en moins de deux minutes tard en troisième période pour vaincre le Lightning de Tampa Bay 2-1 dans le match no 1 de la Finale de la Coupe Stanley 2015.

    TAMPA – Malgré tous les gros noms à l’attaque présents dans les alignements des Blackhawks de Chicago et du Lightning du Tampa Bay, le match no 1 de la Finale de la Coupe Stanley 2015 a été décidé par deux joueurs de soutien qui n’avaient pas de rôle régulier avec l’équipe avant le mois de mars.

    Teuvo Teravainen et Antoine Vermette ont marqué en l’espace de moins de deux minutes tard en troisième période pour aider les Blackhawks à l’emporter 2-1 mercredi au Amalie Arena.

    Le match no 2 de cette série quatre de sept aura lieu samedi (19 h 15 (HE), TVA Sports, NBC, CBC).

    Teravainen a touché la cible pour la troisième fois des présentes séries pour créer l’égalité à 13:28 avant d’amasser une passe sur le but gagnant. Il a souvent été rayé de l’alignement en saison régulière, et il a été laissé de côté à quelques reprises depuis le début du tournoi printanier, mais l’attaquant de 20 ans s’est sans cesse amélioré et il devient le genre de joueur que son statut d’espoir de premier plan laissé entrevoir.

    Le défenseur de Chicago Duncan Keith a préparé ce but après avoir fait de l’excellent travail pour protéger la rondelle en zone offensive alors qu’il était surveillé par le capitaine de Tampa Bay Steven Stamkos. Il a ensuite remis à Teravainen, dont le tir sur réception a trompé la vigilance du gardien Ben Bishop, en grande partie en raison de l’écran fourni par Marcus Kruger devant le filet.

    « Il est l’un des joueurs les plus talentueux que j’ai ou voir, alors que j’ai la chance de l’observer chaque jour », a affirmé l’attaquant des Blackhawks Marian Hossa en parlant de Teravainen. « Lorsqu’il est arrivé ici, où il y a plusieurs joueurs de talent, ils ont décidé de l’envoyer dans les rangs mineurs plutôt que de le faire jouer seulement quelques minutes par match. De toute évidence, cette décision a rapporté. Il joue avec tellement de confiance.

    « Sa confiance augmente à chacun des matchs. Il ne semble pas avoir de pouls, il est tellement calme. Le calme typique d’un Finlandais. »

    Au cours de la présence suivante de Teravainen, il a soutiré la rondelle à J.T. Brown sur l’aile droite en zone de Tampa Bay, et le disque s’est retrouvé sur le bâton de Vermette, dont le tir a dévié sur le bâton d’un défenseur avant de se retrouver derrière Bishop à 15:26.

    Il s’agissait du deuxième but gagnant de Vermette au cours des deux dernières rondes. Il avait aussi trouvé le fond du filet en deuxième période de prolongation de la quatrième rencontre de la finale de l’Association de l’Ouest. Vermette s’est joint aux Blackhawks avant la date limite des transactions de la LNH en provenance des Coyotes de l’Arizona.

    Le Lightning montrait une fiche de 41-0-2 lorsqu’il avait les devants après deux périodes de jeu en saison régulière et en séries. Il possédait aussi un dossier de 9-0 au cours des séries lorsqu’il marquait le premier but d’un match en séries.

    Tampa Bay a limité Chicago à 13 tirs après 40 minutes de jeu, mais les Blackhawks ont dominé le troisième tiers et se sont éventuellement inscrits au tableau.

    « Je ne sais pas si nous en étions rendus à un point où nous nous y attendions, mais nous croyons assurément en nous-mêmes dans ce vestiaire », a indiqué l’attaquant des Blackhawks Patrick Sharp. « Nous ne sommes jamais battus dans un match, peu importe le pointage ou l’allure de la rencontre. »

    Le Lightning n’a obtenu que cinq lancers en troisième période, dont deux au cours des premières 15:26, soit avant que Chicago prenne les devants.

    « Nous voulons protéger notre avance, et nous l’avons fait avec passablement de succès au cours des dernières rencontres », a noté le défenseur du Lightning Anton Stralman. « Cette fois-ci, nous affrontions une équipe très talentueuse, et ils sont trop bons pour qu’on leur laisse autant d’espace et autant la possession de la rondelle. Nous avons donc appris notre leçon. »

    D’un autre côté, le Lightning est parvenu à neutraliser la puissante attaque des Blackhawks pendant plus de 53 minutes. L’entraîneur Jon Cooper a qualifié le but de Teravainen de « rondelle qui avait des yeux » et le but de Vermette de but malchanceux après une déviation.

    Le but de Teravainen a mis fin à la séquence de 113:28 sans accorder de but de Bishop, qui s’était amorcée dans le sixième match de la finale de l’Association de l’Est.

    « La ligne est mince entre le respect et la peur », a souligné l’attaquant du Lightning Brenden Morrow. « Nous pouvons les respecter, mais nous ne pouvons pas les craindre. Nous aurions dit que nous hésitions en troisième par crainte de ce qui pourrait arriver. »

    Alex Killorn a inscrit le seul but du premier tiers. Stamkos a envoyé le disque dans le coin de la patinoire en zone de Chicago depuis la rampe près du banc des joueurs, utilisant la rampe pour remettre à Valtteri Filppula. Le centre du Lightning a eu le dessus sur Keith pour récupérer la rondelle et la remettre à Anton Stralman à la pointe droite.

    Le tir du poignet de Stralman se dirigeait bien à l’extérieur du filet, mais Killorn a frappé le disque du revers en plein vol pour surprendre le gardien des Blackhawks Corey Crawford. Il s’agissait du huitième but de Killorn en séries d’après-saison; il en avait marqué 15 en saison régulière.

    « J’ai vu la rondelle arriver… On ne s’attend pas à marquer sur ce genre de jeu, mais je voulais simplement tenter de toucher le filet, a expliqué Killorn. Ce n’est pas quelque chose que l’on pratique, mais j’ai été chanceux et le disque est entré dans le filet. »

    Le match a été, à la surprise générale, très fermé et les chances de marquer ont été rares aux deux bouts de la patinoire. Stamkos en a obtenu deux tard en période médiane, une première sur un lancer frappé alors qu’il était seul du côté droit, et une autre quelques secondes plus tard après une mise en jeu alors qu’il se trouvait près du demi-cercle.

    L’attaquant du Lightning Ryan Callahan s’est présenté en échappée tôt au troisième vingt, mais a été stoppé par Crawford qui, à l’exception de sa réaction un peu lente sur le but de Killorn, a connu un excellent match et a réalisé 22 arrêts.

    « Je crois que nous avons eu des chances de mettre le match hors de portée. Nous ne l’avons pas fait, a évoqué Cooper. Ce faisant, nous les avons laissés s’accrocher. »

    2016 NHL Winter Classic Gigapixel photo

    La LNH sur Facebook