SHARE
Partagez avec vos amis


    Le Lightning défait les Rangers et passe en Finale de la Coupe Stanley

    Par Brian Compton - Directeur adjoint de la rédaction à NHL.com

    Partagez avec vos amis


    Le Lightning défait les Rangers et passe en Finale de la Coupe Stanley
    Ben Bishop a réalisé 21 arrêts, et le Lightning de Tampa Bay a marqué deux buts en troisième période pour l’emporter 2-0 contre les Rangers de New York dans le match no 7 de la finale de l’Association de l’Est, vendredi, au Madison Square Garden.

    NEW YORK – Ben Bishop a réalisé 21 arrêts, et le Lightning de Tampa Bay a marqué deux buts en troisième période pour l’emporter 2-0 contre les Rangers de New York dans le match no 7 de la finale de l’Association de l’Est, vendredi, au Madison Square Garden.

    Alex Killorn et Ondrej Palat ont touché la cible pour le Lightning, qui accède ainsi à la Finale de la Coupe Stanley pour la première fois depuis 2004. Ils vont affronter le gagnant du match no 7 de la finale de l’Association de l’Ouest entre les Blackhawks de Chicago et les Ducks d’Anaheim, qui sera présenté samedi au Honda Center (20 h (HE); TVA Sports, NBC, CBC).

    La Finale de la Coupe Stanley s’amorcera mercredi à Tampa ou à Anaheim (20 h (HE); TVA Sports, NBC).

    Bishop a rebondi de manière remarquable, lui qui avait été retiré de la rencontre en troisième période du match no 6 après avoir accordé cinq buts sur 26 tirs dans un revers de 7-3 à Tampa mardi.

    Bishop a amorcé le match no 7 avec une fiche de 6-1, une moyenne de buts alloués de 1,42 et un pourcentage d’arrêts de ,954 après subi une défaite au cours des séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2015. Il s’agissait de son deuxième jeu blanc de la série et de son troisième du tournoi printanier.

    Deux de ces trois blanchissages ont été réalisés dans des matchs no 7, lui qui avait aussi été parfait contre les Red Wings de Detroit dans le match ultime de la première ronde. Il devient le troisième gardien de l’histoire de la LNH à signer deux jeux blancs dans des septièmes matchs au cours d’un même tournoi printanier, après Patrick Roy (2002) et Tim Thomas (2011).

    « On ne veut jamais accorder autant de buts à domicile, mais je me sentais bien par rapport à la manière dont je jouais, a mentionné Bishop. De toute évidence, ils ont bénéficié de quelques bonds au cours du dernier match en plus de profiter de leurs chances. Je me sens très confiant dans cet amphithéâtre, et nous avons bien joué contre eux toute l’année, alors je ne m’inquiétais pas trop. J’avais seulement hâte de sauter sur la glace à nouveau. »

    Tampa Bay a éliminé trois équipes originales pour atteindre la Finale de la Coupe Stanley : Detroit, les Canadiens de Montréal et les Rangers.

    Henrik Lundqvist a effectué 22 arrêts pour les Rangers, qui ont entrepris le septième match forts d’un dossier de 7-0 dans les matchs ultimes disputés à domicile, mais ils n’ont pu atteindre la Finale de la Coupe Stanley pour une deuxième année de suite. Lundqvist avait remporté six matchs no 7 consécutifs, un record de la LNH.

    New York, qui n’avait pas subi trois revers de suite à domicile en saison régulière, s’est incliné dans les matchs no 2, 5 et 7 contre le Lightning. Les Rangers, qui ont remporté le trophée des Présidents grâce à leur récolte de 113 points en saison régulière, ont marqué quatre buts à domicile dans cette série, et 17 à Tampa.

    Les Rangers sont devenus la première équipe de l’histoire de la LNH à être blanchie à domicile dans des matchs no 5 et 7.

    « J’ai dit aux gars que nous formons un groupe fantastique, et que nous sommes très près, a indiqué Lundqvist. Au cours des trois ou quatre dernières années, je crois que nous sommes l’une des équipes qui ont disputé le plus de matchs en séries. Nous sommes près de l’objectif. Il s’agit d’un groupe auquel il est super d’appartenir, et nous avons travaillé extrêmement fort. Cette année, ce ne fut pas suffisant, mais nous étions très près. C’est ce qui rend tout cela si spécial, mais c’est aussi extrêmement difficile lorsque l’on n’obtient pas le résultat voulu. »

    Killorn a trouvé le fond du filet à 1:54 de la troisième période lorsqu’il s’est démarqué de Dominic Moore dans l’enclave avant de décocher un tir du revers qui s’est frayé un chemin dans la circulation devant le filet avec de se faufiler entre les jambières de Lundqvist. Il s’agissait du quatrième but de Killorn dans cette série et de son septième des séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2015.

    « Nous ne pensions pas marquer un beau but, car [Lundqvist] réalisait plusieurs bons arrêts, a noté Killorn. Sur ce jeu, la rondelle avait des yeux, j’ai simplement envoyé le disque au filet. [Valtteri] Filppula créait un bon écran, et [Stamkos] se trouvait aussi devant le filet. J’ai été assez chanceux que mon tir se faufile entre ses jambières. »

    Bishop a préservé l’avance de Tampa Bay en réalisant son meilleur arrêt de la rencontre à 9:21 du troisième tiers lorsqu’il a frustré le centre de New York Derick Brassard d’un tir à bout portant après que le lancer de Marc Staal n’eut jamais atteint le filet. Brassard a récolté trois buts et deux passes dans la sixième partie.

    Palat a doublé la priorité du Lightning avec 8:43 à écouler lorsqu’il a accepté la passe de Tyler Johnson avant de tromper la vigilance de Lundqvist d’un tir du poignet du cercle de gauche pour porter le pointage 2-0. Palat récoltait ainsi son septième but des présentes séries.

    Lundqvist a effectué son plus bel arrêt de la première période alors que le cadran affichait 7:59 alors qu’il a stoppé la déviation de Steven Stamkos sur un tir de la pointe gauche de Matthew Carle pour conserver l’égalité de 0-0.

    Tampa Bay a eu le dessus sur New York 9-5 dans la colonne des tirs au premier engagement.

    Lundqvist a réussi un autre arrêt important avec 3:55 à faire à la période médiane lorsqu’il a repoussé de l’épaule gauche le tir du cercle de gauche de Jason Garrison après que ce dernier eut reçu une belle passe transversale de Palat. Deux minutes plus tard, Lundqvist a sorti la jambière droite pour voler Johnson, seul dans l’enclave, sur une passe de l’arrière du filet de la part de Nikita Kucherov.

    Le capitaine des Rangers Ryan McDonagh a été utilisé pendant 1:47 en première période en raison d’une blessure qui aurait été subie au cours du sixième match. Il ne s’est pas entraîné jeudi. Il a conclu la rencontre avec un temps de glace de 16:41.

    New York a inséré sept défenseurs dans sa formation pour la première fois des présentes séries. Matt Hunwick a disputé un premier match depuis le 24 avril; le centre James Sheppard, qui a marqué dans le match no 6, a été laissé de côté.

    Suivez Brian Compton sur Twitter : @BComptonNHL

    2016 NHL Winter Classic Gigapixel photo

    La LNH sur Facebook