SHARE
Partagez avec vos amis


    Les Blackhawks défont les Ducks et forcent la tenue d’un septième match

    Par Corey Masisak - Journaliste LNH.com

    Partagez avec vos amis


    Les Blackhawks défont les Ducks et forcent la tenue d’un septième match
    Duncan Keith a obtenu trois mentions d’aide en moins de quatre minutes en deuxième période et les Blackhawks de Chicago ont résisté aux Ducks d’Anaheim pour remporter le sixième match de la finale de l’Association de l’Ouest 5-2, mercredi, au United Center.

    CHICAGO – Jonathan Toews et Patrick Kane ont souvent joué ensemble quand ils étaient plus jeunes, mais l’entraîneur des Blackhawks de Chicago Joel Quenneville ne les a réunis qu’en cas d’extrême nécessité au cours des dernières saisons.

    Faisant face à l’élimination dans le sixième match de la finale de l’Association de l’Ouest, les Blackhawks étaient justement dans le besoin et cette réunion n’a déçu personne.

    Le défenseur Duncan Keith a obtenu trois mentions d’aide, dont deux sur des buts comptés par le nouveau premier trio de Toews, Kane et Brandon Saad, en moins de quatre minutes en deuxième période et les Blackhawks de Chicago ont défait les Ducks d’Anaheim 5-2, mercredi, au United Center pour forcer la présentation d’un match ultime dans cette série quatre de sept.

    Le septième match sera présenté samedi au Honda Center (20 h (HE); NBC, CBC, TVA Sports).

    « Ce sont des joueurs très talentueux. Ils sont rapides et très compétitifs. Ce sont d’excellents leaders », a déclaré l’entraîneur des Blackhawks Joel Quenneville. « Ils ont effectué quelques présences ensemble en troisième période lors du dernier match. Ils ont fait quelques beaux jeux. Ça nous a fait réfléchir.

    « On était prêts à l’essayer. On tirait de l’arrière, alors on l’a essayé. Parfois, on commence une partie en se disant qu’on verra bien, mais on est prêts à changer nos plans. »

    Pour la deuxième année consécutive, les Blackhawks ont eu besoin de gagner le sixième match pour forcer une rencontre ultime dans la finale de l’Association de l’Ouest et ils ont livré la marchandise.

    Pour la troisième année de suite lors des séries éliminatoires de la Coupe Stanley, les Ducks ont raté leur chance de conclure une série en six matchs après avoir pris les devants 3-2. Les Ducks ont éprouvé des difficultés dans ces circonstances lors des deux dernières campagnes. Les Red Wings de Detroit les ont défaits en première ronde en 2013, puis les Kings de Los Angeles les ont écrasés pour remporter la deuxième ronde l’an passé.

    « Si on veut faire taire nos détracteurs, il faut juste faire notre travail », a affirmé l’attaquant des Ducks Kyle Palmieri. « Oui, on a gaspillé des avances de 3-2 lors des deux dernières années, mais tout le monde va l’oublier si on gagne samedi et si on atteint la finale de la Coupe Stanley. On doit se remettre au travail dès demain. »

    C’est la quatrième fois en cinq occasions que ce noyau de joueurs des Blackhawks force la tenue d’un septième match en gagnant le sixième après avoir tiré de l’arrière 3-2 dans une série. Par contre, ils montrent un dossier de 1-2 lors du match décisif. Ils ont vaincu les Red Wings de Detroit au deuxième tour en 2013, mais ils se sont inclinés devant les Canucks de Vancouver en première ronde en 2011 et devant les Kings en finale d’association l’année dernière.

    Quenneville avait qualifié la défaite en prolongation du 1er juin 2014 contre Los Angeles au United Center de « probablement la pire défaite de [leurs] vies. »

    « On voit ça comme le test ultime pour les joueurs. Ils devront montrer ce qu’ils ont dans le ventre, ce qu’ils peuvent apporter quand ils sont sous pression, a expliqué Toews. C’est ce qui nous motive. Évidemment, on peut se fier à notre expérience en pareilles situations et ça nous donne confiance. On va travailler fort. Le destin est de notre côté. On va trouver le moyen de provoquer des choses. »

    Les Blackhawks ont pris le contrôle de la rencontre avec une explosion offensive au deuxième tiers. Pour la sixième fois pendant les séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2015, Chicago a compté trois buts dans une période et ceux-ci ont été inscrits en l'espace de 3:45.

    Saad a ouvert le pointage à 8:23 du deuxième engagement. Keith a remis le disque à Kane en zone neutre. Après que le défenseur des Ducks François Beauchemin eut avancé pour neutraliser Kane, Saad a pris possession du disque et a contourné Hampus Lindholm pour se retrouver seul devant le filet. Il a compté son cinquième but des séries en déjouant le gardien Frederik Andersen entre les jambières.

    « Ces deux joueurs sont très bons chacun de leur côté, mais ils forment un duo très dynamique quand on les réunit », a affirmé Saad au sujet de Kane et Toews. « Je me suis amusé avec eux ce soir et j’espère que l’on continuera à avoir du succès. »

    Marian Hossa a porté la marque à 2-0 à 10:41. Keith avait la rondelle dans le cercle de gauche quand la défense des Ducks s’est repliée devant Andersen. Il a feint un lancer à deux reprises avant d’y aller d’une passe transversale à Hossa, qui a inscrit son troisième but des séries avec un tir sur réception qui a frappé l’intérieur du poteau droit.

    Kane a accentué la priorité des siens à 3-0 après un autre beau jeu de Keith. Le défenseur des Ducks Clayton Stoner a tenté de dégager son territoire, mais Keith a rabattu la rondelle sur la glace avec son gant à la pointe droite. Kane a capté sa courte passe le long de la bande droite, puis il a habilement contourné l’attaquant d’Anaheim Matt Beleskey avant de compter son dixième filet des présentes séries à 12:08.

    Anaheim a réduit l’écart un peu plus de deux minutes plus tard. Le centre des Blackhawks Brad Richards a été puni pour avoir accroché à 14:08, mais il n’est pas resté longtemps au banc des punitions.

    Les Ducks ont gagné la mise au jeu à la reprise et Patrick Maroon a fait dévier le tir sur réception de la pointe droite de Cam Fowler derrière le gardien des Blackhawks pour porter le pointage à 3-1 à 14:13 de la deuxième période. Il s’agissait d’un septième but pour Maroon en séries éliminatoires.

    Stoner a rapproché les Ducks à un but des Blackhawks tôt au troisième vingt. Nate Thompson a été le premier sur la rondelle dans le coin droit dans le territoire de Chicago, puis il a reculé pour repérer Stoner de l’autre côté de la patinoire à la pointe gauche. Jakob Silfverberg a frappé la mitaine de Crawford juste avant que le lancer frappé de Stoner se présente devant le demi-cercle, mais le but a été accordé à 1:57 de la troisième période malgré les protestations du gardien.

    Les Ducks ont exercé beaucoup de pression pour créer l’égalité au troisième engagement, mais le tir du revers d’Andrew Shaw s’est logé sous la barre horizontale à 16:28 pour porter la marque à 4-2. Andrew Desjardins a obtenu une aide sur le jeu.

    Shaw a compté dans un filet désert avec 48,8 secondes à jouer pour confirmer la tenue d’un septième match.

    « C’est une série très serrée, a déclaré Shaw. Ce match ne signifie rien pour nous si on ne gagne pas le prochain. On doit se préparer mentalement et physiquement pour cette rencontre. Ils vont faire la même chose. Ce sera une autre excellente partie. »

    Crawford a effectué 30 arrêts et Andersen, 18.

    Pour la première fois dans cette série, il se passera deux journées entre deux matchs. Les Ducks auront donc une journée supplémentaire pour se questionner sur leurs déceptions passées en séries éliminatoires.

    « En fait, on joue pour atteindre la [Finale de la] Coupe Stanley », a indiqué l’entraîneur d’Anaheim Bruce Boudreau. « Je suis excité, mais j’aurais préféré que ça se termine en six. Quand on y pense, c’est notre dernière chance de participer à la finale de la Coupe Stanley. Ce sera une partie dans notre amphithéâtre, devant nos partisans. Je crois que les deux équipes disputeront leur meilleur match des séries. »

    2016 NHL Winter Classic Gigapixel photo

    La LNH sur Facebook