SHARE
Partagez avec vos amis


    Bishop et le Lightning blanchissent les Rangers pour prendre les devants dans la série

    Par Brian Compton - Directeur adjoint de la rédaction à NHL.com

    Partagez avec vos amis


    Bishop et le Lightning blanchissent les Rangers pour prendre les devants dans la série
    Ben Bishop a réalisé 26 arrêts et Steven Stamkos a inscrit un but et amassé une aide, dimanche, pour aider le Lightning de Tampa Bay à l’emporter 2-0 contre les Rangers de New York lors du match no 5 de la finale de l’Association de l’Est au Madison Square Garden.

    NEW YORK – La douleur ressentie par le gardien du Lightning de Tampa Bay Ben Bishop lors de la période d’échauffement dimanche n’était rien comparée à celle qu’il a causée chez les Rangers de New York et leurs partisans au Madison Square Garden.

    « Ça n’a pas fait de bien », a déclaré Bishop, qui pouvait maintenant rire du lancer de son défenseur Nikita Nesterov qu’il a reçu dans le bas du ventre après avoir effectué 26 arrêts et que Steven Stamkos eut inscrit un but et amassé une aide pour aider le Lightning de Tampa Bay à l’emporter 2-0 contre les Rangers de New York lors du match no 5 de la finale de l’Association de l’Est.

    Valtteri Filppula a aussi touché la cible pour le Lightning, qui mène maintenant la série quatre de sept 3-2 et qui pourrait participer à sa première Finale de la Coupe Stanley depuis 2004 grâce à une victoire lors du sixième match au Amalie Arena mardi (20 h HE; TVA Sports, CBC, NBCSN).

    Bishop s’est accroupi sur la patinoire après avoir été atteint par le tir de Nesterov, mais il était prêt pour la mise en jeu initiale.

    Il s’agissait d’un deuxième jeu blanc pour lui depuis le début des séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2015; il a accordé cinq buts dans chacun de ses deux matchs précédents, incluant un revers de 5-1 lors du match no 4 à Tampa vendredi.

    « Je pense que c’était notre match le plus difficile, a évoqué Bishop. Il y a des soirs où ça ne va pas comme tu veux, et si tu laisses ça t’affecter, tu es dans le trouble. Tu dois jeter un coup d’œil au portrait global toute l’année. Il va y avoir de bonnes soirées et de mauvaises soirées et c’est normal. Pour moi, [le match no 4] n’était tout simplement pas ma meilleure soirée, la chance n’était pas vraiment de mon côté. Mais je ne m’y suis pas trop arrêté. »

    Henrik Lundqvist a repoussé 20 rondelles pour les Rangers, qui ont été blanchis en quatre jeux de puissance.

    New York avait marqué deux fois avec un homme en plus lors de chacun des trois derniers matchs.

    « Notre avantage numérique nous avait apporté du momentum », a indiqué l’entraîneur des Rangers, Alain Vigneault. « Notre exécution était un peu lente ce soir sur le jeu de puissance. Et parce qu’elle était lente, c’est devenu plus facile [pour le Lightning] de se défendre. On n’a pas vraiment eu de bonnes chances de marquer, et c’était évidemment une grosse partie du match de ce soir. »

    Lundqvist a effectué son plus bel arrêt à 1:42 de la deuxième période aux dépens de Stamkos. Après que le défenseur des Rangers Keith Yandle eut commis un revirement devant le filet, Lundqvist s’est avancé et a sorti la mitaine pour stopper le tir des poignets de Stamkos depuis l’enclave.

    Bishop a répliqué moins de deux minutes plus tard lorsqu’il a frustré le centre des Rangers Derek Stepan du cercle gauche après un revirement de l’attaquant du Lightning Ondrej Palat dans l’enclave. Bishop a stoppé le tir de Stepan, n’accordant pas de retour.

    « Je dirais qu’il a eu l’air très confiant dans le filet », a évoqué l’entraîneur du Lightning, Jon Cooper. « On a vu ça lors des deux précédentes séries. Plus les séries avancent et plus elles durent longtemps, plus il élève son jeu. Il est là, il joue avec cette confiance et il fait le premier arrêt. Il n’alloue pas de retours; il est tout simplement aux commandes de son filet.

    « On se nourrit de tout ça. On n’a aucun doute sur sa capacité à jouer de la sorte. Tu ne te rends pas dans le carré d’as sans un bon gardien. Il ne reste que des bons gardiens, et [Bishop] en est un d’élite dans cette ligue et il l’a démontré. »

    Le Lightning a ouvert les valves quand Filppula a marqué à 13:29 de la deuxième. Après que Tampa Bay eut écoulé sa quatrième pénalité de la rencontre, Stamkos a remis à Filppula dans le haut du cercle droit et ce dernier a battu Lundqvist d’un lancer des poignets pour procurer au Lightning une avance de 1-0. Il s’agissait d’un troisième but pour Filppula ce printemps.

    Le défenseur de Tampa Bay Anton Stralman, qui a obtenu l’autre passe sur le filet de Filppula, était sur la patinoire pendant 2:20 avant que Filppula touche la cible.

    « Notre jeu est basé sur la défensive. Je sais que vous n’avez pas vraiment vu cet aspect encore, a dit Stralman. Mais nous avons assurément élevé notre jeu ce soir et nous nous sommes occupés de notre zone avant de se porter à l’attaque. Je pense que c’est dans ces situations où l’on joue notre meilleur hockey. On s’est assuré que [Bishop] voit la rondelle. Nos attaquants ont fait du très bon boulot pour bloquer de gros lancers de la pointe, et en général je crois qu’on a bien fait pour les encercler dans les coins, gagner beaucoup de batailles et sous pression, on n’a pas trop compliqué les choses. On s’est assuré de sortir la rondelle de notre zone. »

    Stamkos a doublé l’avance du Lightning avec un but sur le jeu de puissance à 18:22 de l’engagement. Après que le défenseur des Rangers Marc Staal eut été puni pour avoir fait trébucher, Stamkos a complété une belle séquence de passes tic-tac-toe avec Palat et Nikita Kucherov, poussant la remise de Palat derrière Lundqvist pour faire 2-0.

    Stamkos a ainsi marqué dans un quatrième match de suite et six de ses sept derniers. Il a sept buts en séries après n’avoir pas réussi à trouver le fond du filet en première ronde contre les Red Wings de Detroit.

    « Je me sens assurément plus confiant maintenant que je l’étais lors des huit premiers matchs, ça ne fait pas de doute, a dit Stamkos. Mais pour moi, c’était un très bon test d’adversité. Notre équipe gagnait, ce qui était super. Notre profondeur a prévalu toute l’année, mais je savais que je jouais de la bonne manière. Quand tu joues comme ça, les choses vont éventuellement commencer à se replacer. »

    Le Lightning a profité d’un de ses trois avantages numériques dimanche.

    Les Rangers ont eu le dessus 6-4 sur Tampa Bay au chapitre des tirs en première période; aucune des deux équipes n’a décoché un lancer au cours des 9:12 dernières minutes de l’engagement.

    New York a comblé un déficit de 3-1 en deuxième ronde pour battre les Capitals de Washington en sept matchs. Les Rangers ont gagné 14 de leurs 17 derniers matchs lorsqu’ils font face à l’élimination depuis 2012.

    Ils auront besoin d’une victoire mardi pour forcer la tenue d’un match no 7 contre le Lightning, qui pourrait être disputé à New York vendredi.

    « C’est une course pour quatre victoires, a dit Stepan. Peu importe combien de matchs l’autre équipe remporte, on doit les battre quatre fois. On doit se présenter dans leur amphithéâtre et trouver le moyen de faire le travail. »

    Le défenseur Braydon Coburn n’a pas participé aux deux dernières périodes en raison de ce qui semble être un virus intestinal, mais est demeuré sur le banc du Lightning.

    « Il y a des questions auxquelles je devrai probablement répondre demain, mais je ne sais pas ce que les caméras de télévision ont capté, a déclaré Cooper. Nous avons eu quelques problèmes sur le banc, alors on devra trouver ce qui s’est passé. Mais oui… ne marchez pas près de notre banc. C’est tout ce que je vais dire. »

    Le défenseur du Lightning Matthew Carle était de retour dans l’alignement après avoir raté le match no 4 en raison d’une blessure dont la nature n’a pas été divulguée. Il a remplacé le défenseur Mark Barberio.

    Suivez Brian Compton sur Twitter : @BComptonNHL

    2016 NHL Winter Classic Gigapixel photo

    La LNH sur Facebook