SHARE
Partagez avec vos amis


Hammond et les Sénateurs s’entendent pour trois ans

mercredi 2015-05-20 / 19:41 / LNH.com - Nouvelles

LNH.com

Partagez avec vos amis


Hammond et les Sénateurs s’entendent pour trois ans
Le gardien Andrew Hammond, qui a connu une séquence remarquable en fin de saison pour aider les Sénateurs d’Ottawa à se qualifier pour les séries éliminatoires de la Coupe Stanley, a été récompensé en signant un contrat de trois ans d’une valeur de 4,05 millions $ mercredi.

OTTAWA – Le gardien Andrew Hammond, qui a connu une séquence remarquable en fin de saison pour aider les Sénateurs d’Ottawa à se qualifier pour les séries éliminatoires de la Coupe Stanley, a été récompensé en signant un contrat de trois ans d’une valeur de 4,05 millions $ mercredi.

Les Sénateurs auront maintenant à décider ce qu’ils feront avec les gardiens Hammond, Craig Anderson et Robin Lehner, qui sont tous sous contrat en vue de la prochaine saison.

Le directeur général des Sénateurs, Bryan Murray, avait mentionné à la fin de la campagne que si l’équipe parvenait à faire signer un contrat à Hammond, Anderson ou Lehner serait échangé pour lui faire de la place.

Hammond, dont le contrat représente une moyenne de 1,35 million $ par année, a affirmé mercredi qu’il n’avait reçu aucune indication des Sénateurs concernant l’éventuelle transaction d’un gardien.

« Non, ils ne m’ont fait aucune promesse à ce sujet, a-t-il indiqué. Je vais simplement me présenter au camp d’entraînement avec l’intention de disputer le plus de matchs possibles et d’obtenir le plus de départs que je peux. »

L’adjoint au directeur général des Sénateurs, Pierre Dorion, a dit que s’entendre avec Hammond était une priorité et que la prochaine étape concernant le statut des gardiens serait abordée en temps voulu.

« Bryan en a parlé dans son point de presse à la fin de la saison. Il avait laissé savoir que si on parvenait à s’entendre avec Andrew Hammond, on regarderait la possibilité d’échanger l’un des deux autres gardiens, a rappelé Dorion. Il n’y a pas de date limite pour cela. Nous venons juste de faire signer un contrat à Andrew aujourd’hui, nous n’avons pas encore exploré le marché des échanges. »

Dorion a laissé entendre qu’il était possible que les Sénateurs entreprennent le camp d’entraînement avec trois gardiens. Lehner a subi une commotion cérébrale en février qui a mis fin à sa saison. Dorion a mentionné qu’aucune mise à jour concernant sa condition n’avait été faite, mais qu’il croyait que Lehner avait recommencé à s’entraîner.

Hammond a obtenu son contrat après avoir conservé une fiche de 20-1-2, une moyenne de buts alloués de 1,79 et un pourcentage d’arrêts de ,941, lui qui a été rappelé de la Ligue américaine en février à la suite des blessures à Anderson (main) et à Lehner.

Surnommé « The Hamburglar » durant son séjour à l’Université Bowling Green State, il est devenu le principal sujet de conversation dans la LNH et son jeu a été la principale raison pour laquelle les Sénateurs, qui étaient à 14 points d’une place dans les séries le 10 février, ont comblé le retard et obtenu la première place de quatrième as dans l’Association de l’Est.

« Nous n’aurions pu nous qualifier dans les séries éliminatoires sans Andrew Hammond, a avancé Dorion. Nous n’avons pas à en dire plus. Il a été un des grands responsables de notre poussée vers les séries. Robin était blessé, mais il a poussé dans le dos de Craig. Quand il y a une saine compétition entre les gardiens, ça ne peut qu’être bon pour l’équipe. »

Bien que l’échantillon soit petit (24 matchs en saison régulière et deux dans les séries), Dorion a indiqué que Hammond avait convaincu les Sénateurs qu’il était un gardien de la LNH.

« Pour nous, Andrew est arrivé dans des conditions difficiles et il a démontré qu’il était un gardien de la LNH, a affirmé Dorion. Il a démontré ses habiletés à remporter à peu près tous les matchs qu’il a joués. Que l’échantillon soit petit ou non, il a démontré qu’il avait les capacités de faire face à la pression et de remporter de gros matchs.

« Pour ces raisons, on a pensé que nous devions le récompenser avec un contrat de la LNH. Que ce soit pour un, deux ou trois ans, nous pensons toujours que nous avons ce gardien sous contrat pour les trois prochaines saisons et c’était une bonne chose à faire pour notre organisation. »

Hammond a commencé la série de premier tour de l’Association de l’Est contre les Canadiens de Montréal, mais il a été remplacé par Anderson après avoir perdu les deux premières rencontres. Les Sénateurs ont perdu la série quatre de sept en six matchs.

Hammond a alloué sept buts dans les deux défaites à Montréal et il a dit qu’il avait été emporté par l’excitation de jouer au Centre Bell.

« Je pense que le fait de jouer dans cet environnement à Montréal a affecté un peu mes émotions et que je me suis éloigné de mon jeu, a-t-il allégué. Ce n’était pas une distraction ou quoi que ce soit. C’était comme si je prenais trop de plaisir à jouer là. J’imagine que cela m’a fait précipiter mes mouvements et ultimement, pour un gardien, ça apporte des ouvertures et ça affecte un peu ton rythme. Je pense que ce fut la principale raison pour laquelle j’ai connu de telles séries éliminatoires. »

Ce fut une séquence remarquable pour Hammond, 27 ans, qui avait signé un contrat à titre de joueur autonome avec les Sénateurs en 2013 après sa carrière universitaire.

En décembre, alors qu’il défendait le filet des Senators de Binghamton dans la Ligue américaine, il a été retiré de la rencontre après avoir accordé trois buts dans les 36 premières secondes du match contre les Phantoms de Lehigh Valley.

Cinq mois plus tard, il a signé un contrat de trois ans à un volet dans la LNH.

« Évidemment, après la première moitié de saison que j’ai connue, je ne m’attendais pas à cela, a admis Hammond. Mais la bonne affaire dans le sport et surtout dans le hockey, c’est que tout peut survenir. On m’a donné une chance de tout recommencer à zéro quand j’ai été rappelé et j’ai été en mesure de jouer mon meilleur hockey dans la dernière ligne droite. »

Hammond aurait pu devenir joueur autonome sans compensation le 1er juillet, mais il a dit que sa priorité était de demeurer avec les Sénateurs.

« Ma femme et moi aimons vraiment tout d’Ottawa, a-t-il déclaré. C’était l’endroit où nous avons toujours voulu être et ultimement, nous savions que l’on parlerait de dollars et de sous.

« Une entente de trois ans était très importante pour moi, simplement pour me donner un peu plus de sécurité. Je ne fais que commencer ma carrière. »

Hammond reconnaît que les attentes changeront maintenant et il est prêt à y faire face.

« C’est quelque chose que je crois que j’aurai à prouver chaque jour, a-t-il lancé. Est-ce que ce sera pour répondre aux attentes des autres ? Je ne sais pas. Je ne pense pas que je doive trop m’en faire concernant les attentes des autres. Je me mets beaucoup de pression sur les épaules et c’est à moi d’y répondre. Je crois que si je suis capable d’être heureux avec mon jeu, tout ira comme il se doit. »

2016 NHL Winter Classic Gigapixel photo

La LNH sur Facebook