SHARE
Partagez avec vos amis


    Le but de la tête de Shaw était remarquable, mais il a été refusé

    Par Corey Masisak - Journaliste LNH.com

    Partagez avec vos amis


    Le but de la tête de Shaw était remarquable, mais il a été refusé
    Il s'agissait peut-être de l'un des buts refusés les plus remarquables dans l'histoire de la LNH.

    ANAHEIM — Il s'agissait peut-être de l'un des buts refusés les plus remarquables dans l'histoire de la LNH.

    Andrew Shaw ressemblait davantage à un joueur de soccer qu'à un attaquant des Blackhawks de Chicago, tôt en deuxième période de prolongation mardi soir, quand il a effectué une reprise de tête pour diriger la rondelle dans le filet des Ducks d'Anaheim lors du deuxième match de la finale de l'Association de l'Ouest, disputé au Honda Center.

    La rondelle virevoltait dans les airs à l'occasion d'une mêlée à l'embouchure du filet, et Shaw a délibérément utilisé le devant de son casque pour projeter le disque derrière le gardien des Ducks Frederik Andersen et inscrire, a-t-il cru pendant un moment, le filet vainqueur.

    L'arbitre sur la patinoire a initialement décrété que le but était bon et plusieurs joueurs des Blackhawks ont célébré, mais le filet de Shaw a été refusé après une étude de la reprise vidéo. Le département des opérations hockey de la LNH a indiqué qu'à « 8:47 de la deuxième prolongation du match Blackhawks de Chicago/Ducks d'Anaheim, l'examen de la vidéo a confirmé le jugement de l'arbitre sur la patinoire à l'effet qu'Andrew Shaw a délibérément frappé de la tête la rondelle dans le filet d'Anaheim. Selon le règlement 78.5 (i) "Les buts apparents seront refusés quand la rondelle a été dirigée, frappée ou lancée dans le filet par un joueur à l’attaque autrement qu’avec son bâton". Il n'y a donc pas eu de but pour Chicago. »

    « Ouais, je comprends [le règlement], mais je crois que si quelqu'un peut réussir ça, ça devrait quand même être un but, a commenté Shaw. Je veux dire, dans ce contexte-là, tu réagis sur le coup et tu essaies de marquer. »

    Incroyable mais vrai, ce n'était pas la première fois que Shaw était impliqué dans un match où un joueur a délibérément frappé la rondelle dans le filet d'un geste de la tête. Shaw jouait pour Owen Sound, dans la Ligue de hockey de l'Ontario, quand Devante Smith-Pelly, un ancien des Ducks qui s'aligne maintenant avec les Canadiens de Montréal, a vu un but être refusé après qu'il eut tenté un geste similaire pour Mississauga.

    « Il l'a fait et ils l'ont annulé, alors je me doutais bien que la décision allait aller contre moi, a indiqué Shaw. Dans les faits, [Smith-Pelly] s'est amené à toute vitesse et il a plongé pour pousser la rondelle. C'était pas mal "cool" ça aussi. »

    Alors que plusieurs joueurs ont quitté le banc pour rejoindre Shaw et les autres joueurs sur la glace pour célébrer, d’autres savaient qu’ils devraient probablement continuer à jouer.

    « Certains d’entre nous ont cru que c’était terminé. D’autres croyaient que le but allait être refusé », a expliqué l’attaquant des Blackhawks Patrick Sharp. « C’est un jeu fantastique. Je ne sais pas pourquoi ce n’est pas permis. Je sais que c’est inscrit dans le livre des règlements, mais il s’agit d’un jeu très athlétique, en plus d’être très divertissant. C’était un beau jeu de [Shaw]. Nous avons cru que c’était peut-être terminé, mais il a fallu se regrouper. C’est comme une série. Il faut aborder chaque match, chaque bataille selon ce qui nous est servi. Il ne faut pas connaître trop de hauts ou de bas, il faut simplement continuer à se battre. »

    Shaw a indiqué qu’il avait joué un peu au soccer lorsqu’il était jeune, et il est un participant régulier de l’exercice d’échauffement traditionnel des Blackhawks avec un ballon de soccer avant les matchs.

    « Je ne croyais pas vraiment en nos chances », a admis l’entraîneur de Chicago Joel Quenneville. « J’espérais qu’il avait touché la rondelle alors qu’elle se dirigeait déjà dans le filet, mais je voulais m’en assurer avec la reprise. C’était complètement fou. Ça vient probablement des matchs de soccer qu’ils jouent avant les matchs, et il ne voulait pas que le disque touche la glace. C’était probablement un jeu d’instinct. »

    Ce jeu fut le moment marquant d’un match où Shaw a été très actif. Il a tenté 10 tirs vers le filet en plus de 25 minutes de temps de glace, et il a obtenu deux autres excellentes chances après la fin du temps réglementaire.

    Il se trouvait aussi sur la glace lors du but gagnant, et Marcus Kruger lui a sauté dans les bras après avoir réussi un but qui n’allait pas être refusé.

    « J’ai obtenu quelques chances. Andersen est un excellent gardien, et il a bien joué, a souligné Shaw. Il nous défiait lorsque nous décochions des tirs.

    « Nous avions déjà vécu ce genre de situation auparavant. Nous savons ce qu’il faut faire pour gagner, surtout vers la fin de ce genre de match. Je crois que les deux équipes ont bien joué en prolongation. Elles ont toutes deux obtenu de bonnes chances de marquer. Corey a fait des miracles et nous a gardés en vie. »

    2016 NHL Winter Classic Gigapixel photo

    La LNH sur Facebook