SHARE
Partagez avec vos amis


    Parenteau marque le but gagnant en fin de troisième et les Canadiens évitent à nouveau l’élimination

    Par Emna Achour - Correspondante LNH.com

    Partagez avec vos amis


    Parenteau marque le but gagnant en fin de troisième et les Canadiens évitent à nouveau l’élimination
    Pierre-Alexandre Parenteau a marqué alors qu’il restait 4:07 à écouler en troisième pour briser l’égalité, samedi soir au Centre Bell, et les Canadiens de Montréal l’ont emporté 2-1 face au Lightning de Tampa Bay afin d’éviter l’élimination pour une deuxième fois.

    MONTRÉAL – Des 83 buts qu’il a marqués depuis le début de sa carrière dans la LNH, Pierre-Alexandre Parenteau est sans équivoque quant à celui qui se classe au tout premier rang dans son échelle de fierté; celui qu’il a inscrit samedi soir.

    Le Québécois a touché la cible alors qu’il restait 4:07 à écouler en troisième pour briser l’égalité, samedi soir au Centre Bell, et les Canadiens de Montréal l’ont emporté 2-1 face au Lightning de Tampa Bay afin d’éviter l’élimination pour une deuxième fois.

    « C’est tout un feeling, a déclaré Parenteau. Notre saison est à l’enjeu et on ne se décourage pas. C’est de loin le plus beau feeling que j’ai eu de toute ma carrière de marquer un but de cette façon, avec [quatre] minutes à faire, pour garder notre équipe en vie. »

    Le Tricolore a ainsi réduit l’écart à 3-2 dans sa série de deuxième ronde de l'Association de l’Est contre le Lightning, et les deux équipes seront de retour à Tampa pour le match no 6 mardi.

    « J’ai cru que c’était un match de hockey très divertissant », a évoqué l’entraîneur du Lightning, Jon Cooper. « Si l’on jette un coup d’œil à cette série, il y a eu une victoire écrasante de chaque côté et trois matchs très serrés, dont un en prolongation. En fait, on peut tous considérer ceux-ci comme des matchs qui ont nécessité des périodes supplémentaires. Le premier s’est rendu en prolongation, le deuxième s’est décidé avec une seconde à faire et celui-ci avec quatre minutes à écouler. C’est probablement de cette façon que cette série devait se jouer de toute façon. Ce sont deux équipes égales. »

    Devante Smith-Pelly a aussi fait vibrer les cordages pour le Tricolore. C’était la première fois de son histoire que Montréal remportait le match no 5 d’une série quatre de sept après avoir tiré de l’arrière 3-0.

    Steven Stamkos a été l’unique marqueur du Lightning, lui qui a rendu le match un peu plus intéressant en créant l’égalité à 9:27 de la troisième période. Et même si Tampa Bay a bousillé une deuxième chance d’en finir avec les Canadiens, le défenseur Victor Hedman croit que son équipe ne s’en fait pas trop.

    « On s’est mis dans une bonne position, a-t-il rappelé. On s’est amené en sachant que ce ne serait pas un match facile. Après avoir pris les devants 3-0, tu veux toujours fermer les livres le plus rapidement possible, mais j’aime encore nos chances. J’aime mieux être en avant 3-2 que tirer de l’arrière 3-2. »

    Carey Price a stoppé 24 des 25 lancers qui ont été dirigés vers lui dans la victoire. Il a réservé un de ses plus beaux arrêts à Valtteri Filppula un peu avant la mi-période au troisième vingt lorsqu’il a plongé à sa gauche pour voler l’attaquant de Tampa Bay quand son tir a effleuré le bout de sa mitaine.

    Ben Bishop a quant à lui terminé la rencontre avec 27 arrêts. Il a également eu l’aide de ses poteaux, eux qui lui ont sauvé la peau à trois reprises au cours du match. P.K. Subban et Parenteau ont respectivement touché la barre horizontale et le poteau en l’espace de quelques secondes lors d’un 4-contre-3 devenu un 5-contre-4 en début de deuxième tiers, et Jeff Petry a lui aussi atteint le poteau lors d’un avantage numérique des Canadiens plus tard dans l’engagement.

    Alors que le défenseur du Lightning Andrej Sustr était au cachot pour rudesse en fin de période, le lancer de Petry a frappé le poteau et le disque s’est retrouvé derrière Bishop. Alex Galchenyuk a sauté sur la rondelle libre, mais le défenseur Anton Stralman a plongé pour repousser le disque avec son bâton et empêcher l’attaquant du Tricolore de marquer un but certain.

    Stralman s’est par la suite fait complice du but qui a permis au Lightning de créer l’égalité 1-1 à mi-chemin en troisième.

    Après que Stralman eut effectué un beau jeu près de la ligne bleue pour contourner son couvreur Brandon Prust, le défenseur de Tampa Bay a décoché un lancer que Price a stoppé alors qu’il y avait beaucoup de circulation devant lui. Stamkos a cependant réussi à se défaire d’Andrei Markov pour s’emparer du retour et pousser le disque dans une cage ouverte.

    Smith-Pelly avait ouvert le pointage pour Montréal à 9:01 de la première période, mais il a fallu un petit délai avant que l’on sache qu’il avait bel et bien touché la cible.

    Son tir du cercle gauche a déjoué Bishop au-dessus de son épaule droite et frappé la barre à l’intérieur de la cage du Lightning, avant que la rondelle ressorte aussi rapidement qu’elle était entrée. Le jeu s’est poursuivi puisque tout le monde croyait que le disque avait atteint la barre horizontale, mais Steve Kozari, l’arbitre qui se trouvait juste derrière le filet, a finalement signalé le but.

    Il s’agissait pour Smith-Pelly d’un premier but depuis le 5 avril dernier et d’un premier en séries éliminatoires de la Coupe Stanley depuis le 10 mai 2014, alors qu’il évoluait avec les Ducks d’Anaheim.

    Le Lightning tentera maintenant d’imiter les Canadiens, qui avaient laissé les Sénateurs d’Ottawa venir de l’arrière pour réduire l’écart à 3-2 dans leur série de première ronde dans l’Est, avant d’enfoncer le dernier clou dans leur cercueil pour mettre fin à la série en six matchs.

    « On détenait une avance de 3-0 et [les Canadiens] ont trouvé le moyen de s’approcher, a dit Stamkos. Ces gars-là avaient fait la même chose au premier tour. Ils étaient en avant 3-0, Ottawa a signé deux gains et ils ont fini le travail lors du match no 6. En espérant qu’on réussisse à faire la même chose. »

    2016 NHL Winter Classic Gigapixel photo

    La LNH sur Facebook