SHARE
Partagez avec vos amis


    Les Rangers forcent la tenue d’un match no 6 en prolongation

    vendredi 2015-05-08 / 22:44 / Rangers vs Capitals - Finales de section 2015

    Par Brian Compton - Directeur adjoint de la rédaction à NHL.com

    Partagez avec vos amis


    Les Rangers forcent la tenue d’un match no 6 en prolongation
    Les Rangers de New York sont toujours en vie. Ryan McDonagh a touché la cible avec 10:23 à faire en prolongation, et les Rangers sont venus de l’arrière pour l’emporter 2-1 contre les Capitals de Washington dans le cinquième match de leur série de deuxième ronde de l’Association de l’Est au Madison Square Garden, vendredi.

    NEW YORK – Les Rangers de New York sont toujours en vie.

    Ryan McDonagh a touché la cible avec 10:23 à faire en prolongation, et les Rangers sont venus de l’arrière pour l’emporter 2-1 contre les Capitals de Washington dans le cinquième match de leur série de deuxième ronde de l’Association de l’Est au Madison Square Garden, vendredi.

    Les Capitals mènent cette série quatre de sept 3-2, et le match no 6 sera présenté au Verizon Center dimanche (19 h (HE); TVA Sports, NBCSN, CBC).

    McDonagh, qui avait inscrit un but au cours des neuf premiers matchs des séries éliminatoires de la Coupe Stanley, a accepté une passe de Derek Stepan avant de battre le gardien des Capitals Braden Holtby d’un tir du poignet d’entre les cercles de mises en jeu.

    « Je tente d’apporter ma contribution de toutes les manières possibles, et de continuer d’avoir une attitude positive tout au long de la rencontre, a mentionné McDonagh. C’est parfois difficile, et ce fut le cas ce soir, alors que nous avons raté de bonnes chances. Il faut trouver une manière de faire le travail, et j’ai aimé notre attitude sur le banc. Même au cours des dernières minutes, j’avais le sentiment que l’un d’entre nous allait trouver une façon de marquer, et ce fut (Kreider) qui nous a donné la chance d’aller en prolongation. »

    Henrik Lundqvist a effectué 28 arrêts pour les Rangers. Lundqvist a amorcé la rencontre avec un dossier de 11-3, une moyenne de buts alloués de 1,36, un pourcentage d’arrêts de ,957 et deux blanchissages lorsque les Rangers font face à l’élimination depuis 2012.

    Les Rangers montrent une fiche de 9-0 lorsqu’ils font face à l’élimination à domicile, soit depuis le quatrième match de la deuxième ronde en 2008.

    « Nous tentons seulement de continuer à jouer de la bonne façon », a indiqué l’entraîneur des Rangers Alain Vigneault. « Je crois que nous avons joué du hockey solide aux deux extrémités de la patinoire contre une très bonne équipe. Nos départs ont été bons, et nous avons eu de bonnes chances de marquer sans pour autant être récompensés pour nos bons jeux. Mais en fin de compte, nous respirons toujours. Nous allons jouer à Washington dimanche et nous allons offrir notre meilleur effort. »

    Holtby a repoussé 41 lancers pour Washington, et il était sur le point de signer un jeu blanc avant que Chris Kreider n’efface un déficit de 1-0 avec 1:41 à écouler au temps réglementaire.

    Curtis Glencross avait brisé une égalité de 0-0 à 10:54 du troisième tiers sur une échappée. Quelques instants après un superbe jeu défensif de l’attaquant des Capitals Tom Wilson aux dépens de Kevin Klein à l’intérieur de la ligne bleue de Washington, Matt Niskanen a permis à Glencross de s’échapper. Lundqvist a stoppé le tir du poignet de Glengross, mais ce dernier a poussé le retour du revers au-delà de la ligne des buts pour obtenir son premier point en neuf matchs en séries.

    Alors que la saison des Rangers semblait sur le point de se terminer, Kreider a nivelé la marque à 18:19 du troisième engagement. Alors que Lundqvist se dirigeait au banc à la faveur d’un sixième patineur, Stepan a effectué une passe en retrait à Kreider, qui a déjoué Holtby d’un tir du poignet de l’extérieur du cercle des mises en jeu gauche pour faire 1-1. Il s’agissait du troisième filet de Kreider ce printemps.

    « Ce fut super, a dit Kreider. De toute évidence, nous ne nous soucions pas vraiment de qui va marquer, pourvu que nous touchions la cible. Je suis simplement heureux de pouvoir jouer au hockey encore un peu. »

    Holtby a empêché les Rangers de s’inscrire à la marque après cinq minutes de jeu en première période à l’aide d’un arrêt splendide aux dépens de Martin St-Louis. Alors que les deux équipes évoluaient à forces égales, l’attaquant de New York Rick Nash s’est retourné et a dirigé un tir vers le filet depuis l’aile gauche, et le disque s’est retrouvé sur le bâton de St-Louis, qui semblait avoir un filet ouvert et un but facile. Cependant, Holtby s’est étiré dans son demi-cercle et est parvenu à placer son patin gauche devant le lancer.

    Après avoir dominé les Capitals 12-2 au chapitre des tirs au cours des neuf premières minutes, les Rangers ont conclu l’engagement avec un avantage de 16-13.

    Le centre des Rangers Derick Brassard a eu une occasion en or de marquer à 3:10 de la période médiane. Tanner Glass a décoché un tir du poignet du cercle de droite que Holtby a repoussé, mais le retour a bondi jusqu’à Brassard, qui semblait avoir la voie libre, mais le défenseur des Capitals Mike Green a plongé pour effleurer le tir de Brassard avec son bâton et ainsi faire dévier le disque hors cible.

    St-Louis a ensuite obtenu une autre chance avec 12:52 à faire au deuxième vingt, mais Holtby a sorti la mitaine sur son tir du poignet de l’enclave.

    Stepan a assuré que malgré le fait que Holtby réalisait arrêt après arrêt, les Rangers n’étaient pas frustrés.

    « Pas ce soir, pour une raison ou pour une autre, a évoqué Stepan. Ce soir, nous sommes demeurés concentrés et nous avons continué à pousser. Peut-être qu’au cours des derniers matchs, nous avons cédé à la frustration, mais ce soir les vibrations étaient positives sur le banc et nous avons connu une bonne fin de match. »

    Washington pensait bien avoir ouvert la marque alors que le cadran affichait 2:09 au deuxième tiers quand Niskanen a reçu le disque de Nicklas Backstrom avant de diriger un lancer frappé de la pointe qui s’est retrouvé derrière Lundqvist. Le but a cependant été refusé puisque les officiels ont jugé que le gardien des Rangers avait été gêné dans son travail par l’attaquant des Capitals Joel Ward.

    Les Rangers ont eu le dessus 12-5 sur les Capitals dans la colonne des tirs en deuxième.

    New York a été blanchi en deux jeux de puissance. L’infériorité numérique de Washington a écoulé avec succès 24 des 25 avantages numériques de l’adversaire depuis le début des séries.

    Depuis la Finale de la Coupe Stanley l’an dernier, les 12 derniers matchs des Rangers en séries ont été décidés par un but. Selon le Elias Sports Bureau, la séquence de New York est la plus longue de l’histoire de l’ère moderne de la LNH en séries éliminatoires. En séries d’après-saison, 15 des 16 derniers matchs des Rangers, de même que 17 de leurs 19 derniers et 18 de leurs 22 derniers matchs ont été décidés par un but.

    Suivez Brian Compton sur Twitter : @BComptonNHL

    2016 NHL Winter Classic Gigapixel photo

    La LNH sur Facebook