SHARE
Partagez avec vos amis


    Les Blackhawks blanchissent le Wild et prennent les devants 3-0 dans leur série

    Par Dan Myers - Correspondant LNH.com

    Partagez avec vos amis


    Les Blackhawks blanchissent le Wild et prennent les devants 3-0 dans leur série
    Les Blackhawks blanchissent le Wild et prennent les devants 3-0 dans leur série

    ST. PAUL, Minn. -- Les Blackhawks de Chicago ont eu de la difficulté à gagner le troisième match d’une ronde des séries éliminatoires de la Coupe Stanley au cours des dernières années, mais ils ont trouvé la solution à leur problème mardi.

    Ils ont renversé la vapeur en n’accordant aucun but à l’adversaire.

    Corey Crawford a réalisé 30 arrêts et Patrick Kane a compté pour les Blackhawks, qui ne sont plus qu’à une victoire d’une troisième participation consécutive à la finale de l’Association de l’Ouest après avoir défait le Wild du Minnesota 1-0, mardi, au Xcel Energy Center.

    Chicago mène cette série quatre de sept de la deuxième ronde de l’Association de l’Ouest 3-0. Le Wild tentera d’éviter l’élimination lors du quatrième match disputé jeudi (21 h 30 HE; NBCSN, SN, TVA Sports 2).

    « Ce n’est jamais facile, surtout contre cette équipe dans son amphithéâtre, a déclaré Crawford. Ils ont exercé beaucoup de pression pendant toute la partie, mais nos gars ont tenu le coup. Surtout vers la fin, on jouait bien collectivement. Ç’a été un bel effort de notre [brigade défensive].

    « C’est bon pour moi, mais aussi pour toute l’équipe. Sur le plan défensif, c’est bien pour nous de ne pas accorder de but dans un match. »

    Les joueurs du Wild ont profité de plusieurs bonnes occasions de marquer, mais Crawford s’est dressé devant eux. Leur frustration a augmenté. Les grognements de la foule et le bruit des bâtons frappés contre la bande près du banc du Minnesota se sont intensifiés au cours des deux derniers tiers.

    Le Wild n’a compté que quatre buts en trois matchs au cours de cette série et seulement six à ses cinq derniers rendez-vous printaniers contre Crawford, c’est-à-dire depuis la cinquième partie de leur affrontement de l’an dernier. Chicago a remporté ces cinq rencontres.

    « Crawford excelle contre nous », a affirmé l’entraîneur du Wild Mike Yeo. « Il est (Martin) Brodeur, il est (Patrick) Roy, il est tout le monde. On doit trouver un moyen de percer sa muraille. »

    Kane a compté l’unique but du match en avantage numérique à 14:06 de la première période pour les Blackhawks. Patrick Sharp a raté sa passe en zone neutre, mais Andrew Shaw s’est emparé de la rondelle avant de la remettre à Kane, qui s’est retrouvé seul devant le gardien du Wild Devan Dubnyk. Kane a inscrit son sixième but des séries éliminatoires en battant Dubnyk avec un tir entre les jambières.

    Kane avait raté les sept dernières semaines du calendrier régulier en raison d’une fracture à une clavicule. Les médecins lui avaient prédit une période d’inactivité de 12 semaines, mais Kane était de retour dans l’alignement lors du premier match de la première ronde de l’Association de l’Ouest contre les Predators de Nashville et il occupe le deuxième rang dans la LNH avec 6 buts et 11 points en séries.

    « La rondelle était bondissante. Je pense que [Sharp] a essayé de me la refiler », a avancé Kane, qui a subi sa blessure il y a exactement dix semaines. « C’est [Shaw] qui l’a récupérée et je crois qu’il a dit qu’il m’a entendu l’appeler. Alors, il a poussé le disque vers moi, je l’ai capté et j’ai essayé de lancer le plus vite possible. »

    Le Wild a joué avec un sentiment d’urgence pendant les six ou sept premières minutes de la rencontre, mais Crawford a refusé de céder. Chicago a pris le contrôle par la suite et a profité de plusieurs excellentes occasions de marquer.

    Le désespoir du Minnesota s’est transformé en frustration en deuxième période. Jason Pominville a raté le filet de l’enclave. Crawford a stoppé Mikael Granlund en échappée. Nino Niederreiter a vu le disque aboutir sur son bâton devant le demi-cercle, mais il a été incapable de le pousser dans le fond du filet.

    Le Wild a continué d’exercer de la pression en troisième période en créant pratiquement toutes les meilleures chances de marquer de l’engagement. Il y a eu quelques mêlées devant le filet et Crawford a dû plonger sur sa droite pour empêcher la rondelle de traverser la ligne des buts avec son bloqueur pour étouffer une menace.

    À un certain moment, Zach Parise a lancé la rondelle dans le territoire adverse dans un élan de frustration après un hors-jeu contre le Wild, puis il a frappé son bâton.

    « C’est la frustration de ne pas pouvoir compter. C’est tout, a admis Parise. On n’a pas compté un seul but, donc je ne crois pas qu’on en a fait assez. Il doit y avoir quelque chose d’autre qu’on peut faire. »

    Les Blackhawks ont généré plus d’attaque pour entreprendre la série avec deux victoires au United Center. Ils ont eu besoin d’un but tardif de Teuvo Teravainen au deuxième tiers pour l’emporter 4-3 lors du premier match après avoir bousillé une avance de trois buts plus tôt dans l’engagement.

    La deuxième rencontre n’a pas été aussi serrée. Kane a inscrit un doublé et les Blackhawks ont pu compter sur l’apport de leurs autres joueurs étoiles pour s’imposer par le pointage de 4-1.

    Yeo a révélé qu’il n’avait jamais vécu une telle situation : tirer de l’arrière 3-0 et tenter d’éviter le balayage. L’attaque du Wild devra se réveiller s’il souhaite prolonger cette série. Kane a marqué autant de buts dans cette ronde que le Minnesota et il a dominé ses adversaires 3-1 depuis le premier match.

    « En ce moment, c’est très frustrant, a conclu Niederreiter. On a eu plusieurs chances de gagner ce match. Je crois qu’on a très bien joué. On a été solides et on a eu plusieurs occasions de marquer. On doit maintenant se regrouper et gagner [la] prochaine partie. »

    2016 NHL Winter Classic Gigapixel photo

    La LNH sur Facebook