SHARE
Partagez avec vos amis


    Holtby et Beagle aident les Capitals à blanchir les Rangers lors du match no 3

    Par Shawn Roarke - Directeur de rédaction senior à NHL.com

    Partagez avec vos amis


    Holtby et Beagle aident les Capitals à blanchir les Rangers lors du match no 3
    Holtby et Beagle aident les Capitals à blanchir les Rangers lors du match no 3

    WASHINGTON – L'entraîneur Barry Trotz a déclaré que ses Capitals avaient besoin de nouveaux héros s'ils voulaient prendre le contrôle de leur série du deuxième tour dans l'Association de l'Est contre les Rangers de New York, lundi soir.

    Trotz a vu son souhait être exaucé, mais il a également eu besoin de l'aide d'un héros ayant déjà fait ses preuves par le passé pour que son équipe s'en tire avec un gain de 1-0 dans le troisième match.

    Le joueur de centre Jay Beagle, qui avait été blanchi lors des neuf premiers matchs des présentes séries éliminatoires de la Coupe Stanley, a inscrit le seul but de la rencontre pour jouer le rôle de héros inattendu. Il a été par ailleurs soutenu par le gardien Braden Holtby, le chef de file des Capitals depuis le début des séries.

    Holtby a réalisé 30 arrêts, alors qu'il a permis au but de Beagle de tenir à l'occasion de la victoire décrochée au Verizon Center. Le gardien en était à son premier jeu blanc des présentes séries et à son deuxième en carrière en matchs éliminatoires. Le premier est survenu il y a deux ans exactement, contre ces mêmes Rangers.

    « J'ai trouvé que Holtsy a évidemment été notre meilleur joueur, a déclaré le défenseur Brooks Orpik. Il a tenu le fort pour nous. J'ai trouvé que [les Rangers] ont obtenu plusieurs bonnes ouvertures ce soir. Holtsy a disputé un de ses meilleurs matchs de l'année. Il a connu plusieurs gros matchs pour nous, mais il a été incroyable ce soir. »

    Chez les Capitals, les exploits héroïques de Holtby sont devenus une affaire de routine cette saison, alors que le gardien a atteint un niveau de performance supérieur. Et il s'est avéré encore meilleur en séries.

    En trois matchs contre les Rangers dans cette série, Holtby a accordé quatre buts, réalisant 63 arrêts sur une possibilité de 67 pour un pourcentage d'arrêts de ,940. Il affiche une moyenne de 1,54 sur l'ensemble des séries, avec un pourcentage d'arrêts de ,949.

    « Je joue avec Holts depuis longtemps et maintenant, ce n'est plus une surprise, a souligné Beagle. C'est évidemment un tonique pour la confiance de l'équipe. Ça nous calme sur le banc de voir notre gardien aussi calme dans une situation du genre. Ça nous donne de l'énergie. »

    Holtby a tenu le fort pendant les 27 premières minutes de jeu, pendant que la formation de New York dictait le ton du match pendant de longues séquences. Le gardien a ainsi permis aux siens de se regrouper et d'aller chercher la rondelle libre qu'il lui fallait au moment opportun. Les Capitals ont eu besoin de plus de six minutes pour obtenir leur premier tir du match, puis exactement six minutes pour enregistrer leur premier tir de la deuxième période.

    La victoire permet aux Capitals de prendre les devant 2-1 dans la série quatre de sept et de conserver l'avantage de la patinoire qu'ils ont obtenu en divisant les honneurs des deux premiers matchs, disputés au Madison Square Garden.

    Le quatrième match sera disputé mercredi soir au Verizon Center (19h30 (HE); TVA Sports 2, NBCSN, SN).

    Sur la séquence qui a mené au but, les Capitals ont remporté une mise au jeu après avoir effectué un dégagement qui a été refusé, et ils ont pu se rendre à la ligne rouge avant de diriger la rondelle au fond de la zone adverse. Troy Brouwer a été le premier en échec-avant, compliquant la tâche des défenseurs des Rangers et protégeant son équipe alors que celle-ci effectuait un changement de trios.

    Brouwer a d'abord été rejoint par Andre Burakovsky, puis par Beagle. Brouwer a effectué une courte passe à Burakovsky, qui a alimenté Beagle au moment où celui-ci se présentait dans l'enclave. Le tir de Beagle a raté la cible de peu, mais Beagle a devancé les Rangers derrière le filet pour récupérer le disque. Il a contourné l'arrière du filet et poussé le disque devant, la rondelle ricochant sur le patin du défenseur des Rangers Keith Yandle et celui de Lundqvist avant de se retrouver dans le filet en passant par le côté rapproché.

    « Ç'a frappé [Yandle], ç'a m'a frappé puis c'est rentré », a souligné Lundqvist, qui est devenu le premier joueur dans l'histoire des Rangers à disputer 100 matchs éliminatoires en carrière. « C'est le genre de tir qui peut survenir dans ce genre de match. »

    Beagle en était à son premier but à ses 14 derniers matchs éliminatoires. Son dernier filet en séries remontait au 6 mai 2013, contre ces mêmes Rangers.

    « Ce ne sera pas toujours joli, surtout contre un excellent gardien comme lui, a dit Beagle. Mes buts ne se déroulent jamais comme on le conçoit sur la planche à dessin. Il s'agit de travailler fort et d'essayer de semer la confusion devant, en se disant que de bonnes choses vont arriver. »

    Lundqvist a été pratiquement aussi efficace que Holtby, concédant un seul but sur un tir capricieux et réalisant 21 arrêts.

    Les Rangers, qui ont remporté le deuxième match de la série en partie grâce à un bon début de rencontre, ont été les plus solides encore tôt en soirée. Ils ont décoché 11 tirs au premier engagement, en dépit du fait qu'ils se sont retrouvés en désavantage numérique pendant quatre minutes durant les 20 premières minutes de jeu.

    Mais bien que les Rangers aient contrôlé le jeu pendant de longues séquences, ils n'ont pas réussi à déjouer Holtby. Et ce, même s'ils l'ont mis à l'épreuve plusieurs fois.

    Celui-ci a surtout été solide durant les deux dernières minutes du match, alors que les Rangers y allaient le tout pour le tout dans l'espoir de créer l'égalité. Les Capitals ont dû dégager la rondelle plusieurs fois, sans réussir à se défaire de la pression imposée par la formation new-yorkaise. Ils se sont plutôt fiés sur Holtby afin qu'il leur sauve la peau.

    « C'était évidemment un peu fou sur la glace, mais je crois que nous avons fait de l'excellent travail pour contrôler notre approche et respecter notre plan de match, a noté Holtby. Nous avons dû composer avec quelques dégagements refusés quand nous n'avions pas de solutions, mais de façon générale il a fallu s'en satisfaire parce qu'il valait mieux faire ça que trop forcer le jeu. Nous avons simplement joué de façon intelligente. Au bout du compte, c'est pourquoi nous l'avons emporté. »

    Les Rangers devront maintenant trouver des réponses d'ici le quatrième match.

    « Ils sont tellement bons à nous garder à l'extérieur de leur boîte que nous devons absolument travailler plus fort qu'eux pour réussir à pénétrer à l'intérieur », a indiqué l'attaquant des Rangers Rick Nash, qui n'a pas marqué jusqu'ici dans cette série et a seulement un but depuis le début des rencontres éliminatoires.

    Nash a obtenu 15 tentatives de tir, lundi, dont sept ont été bloquées par Holtby.

    « Ils permettent à Holtby de tout voir. Et toutes les rondelles qu'il voit, il va les bloquer », a souligné Nash.

    2016 NHL Winter Classic Gigapixel photo

    La LNH sur Facebook