SHARE
Partagez avec vos amis


    Hayes marque en prolongation et les Rangers poussent les Penguins au bord de l'élimination

    Par Dan Rosen - Journaliste Principal NHL.com

    Partagez avec vos amis


    Hayes marque en prolongation et les Rangers poussent les Penguins au bord de l'élimination
    Hayes marque en prolongation et les Rangers poussent les Penguins au bord de l'élimination

    PITTSBURGH – Le joueur de centre Kevin Hayes a marqué à 3:14 de la prolongation et les Rangers de New York sont revenus de l’arrière pour l’emporter 2-1 contre les Penguins de Pittsburgh mercredi au Consol Energy Center lors du quatrième match de leur série de première ronde dans l’Association de l’Est.

    Les Rangers mènent 3-1 dans la série et ils pourraient éliminer les Penguins lors du cinquième match vendredi au Madison Square Garden (19 h (HE); NBCSN, SN, ROOT, MSG).

    « Ça pourrait être le meilleur », a répliqué Hayes quand on lui a demandé où son but en prolongation se classe parmi tous les buts qu'il a marqués dans sa carrière.

    Jusqu'à maintenant, les quatre matchs de la série ont ont été décidés par un but, incluant trois victoires de 2-1 par les Rangers.

    Les Penguins ont obtenu le départ rapide qu’ils espéraient, inscrivant le premier but pour la première fois de la série et donnant aux Rangers leur premier déficit lors de la première période. Cependant, le joueur de centre Derick Brassard a marqué tard en deuxième période, le gardien Henrik Lundqvist a effectué 22 arrêts, et Hayes a réussi le but de la victoire en prolongation.

    La rondelle est revenue vers Hayes du côté gauche du filet après que l’ailier gauche Carl Hagelin l’eut poussée à travers la zone du gardien. L’ailier droit Martin St-Louis l’avait amenée au filet près du poteau droit.

    « Je l'ai ressentie alors qu'elle passait sous mon bras », a dit le gardien des Penguins Marc-André Fleury. « Je ne savais pas qu'il y avait un gars là. »

    St-Louis et Hagelin avaient révélé en matinée que leur trio devait produire davantage. Ils ont répondu à l’appel.

    Patric Hornqvist a marqué à 2:22 de la première période pour procurer l’avance 1-0 aux Penguins, mais Lundqvist a ensuite fermé la porte, effectuant notamment sept arrêts en troisième période. Fleury a repoussé 22 rondelles.

    Brassard a permis aux Rangers d’égaler le pointage 1-1 à 17:15 de la deuxième période. Il s’agissait de son troisième but de la série. Rick Nash a obtenu la première passe, ce qui lui procure quatre points (trois aides) dans la série.

    Brassard a marqué quand les Rangers sont entrés dans la zone rapidement à l’aide d’une passe en diagonale de l’attaquant Mats Zuccarello au défenseur Ryan McDonagh, qui a amené la rondelle au fond de la zone et l’a remise à Nash près de la ligne des buts.

    Même s’il avait un angle difficile, Nash a lancé la rondelle vers le filet. Elle était libre près du poteau droit et Fleury s’est avancé légèrement, ce qui a donné une petite ouverture à Brassard pour la pousser dans le filet.

    Les Rangers, qui n’avaient obtenu que deux tirs au but en première période et avaient été dominés par les Penguins partout sur la patinoire, ont finalement commencé à passer du temps en zone offensive et à effectuer des tirs à environ sept minutes en deuxième période, après avoir écoulé une pénalité à Dominic Moore pour avoir fait trébucher l’attaquant des Penguins David Perron.

    La pénalité s’est terminée par une longue séquence des Penguins en zone offensive. Les Penguins ont été incapables de marquer lors du jeu de puissance et les Rangers ont répliqué en obtenant huit des 10 tirs suivants en moins de huit minutes.

    New York a eu d'excellentes occasions de marquer de près par Zuccarello à 8:39, le défenseur Dan Boyle à 9:19, Hayes à 9:34, et St-Louis à 10:15. Boyle et Hayes ont raté le filet même s’ils étaient tout près du cercle quand ils ont effectué leurs tirs.

    L’attaquant Chris Kreider a aussi raté la cible à 25 pieds du filet de Pittsburgh lors d’une attaque à 3-contre-2 à 16:20, mais Brassard a marqué 55 secondes plus tard pour créer l’égalité.

    Les Rangers ont eu l’avantage 13-8 sur les Penguins au chapitre des tirs au but en deuxième période; ils avaient été dominés 8-2 en première période même s’ils avaient remporté 12 des 16 mises en jeu. New York a tenté 24 tirs en deuxième période après avoir eu neuf tentatives de tirs en première.

    Pittsburgh a pris l’avance 1-0 pour la première fois de la série quand Hornqvist a dévié un tir de la pointe du défenseur Ben Lovejoy pour avoir raison de Lundqvist. Depuis l’enclave, Sidney Crosby a remis la rondelle à la pointe au défenseur Paul Martin, qui l’a ensuite dirigée vers Lovejoy à la pointe droite.

    Les Penguins ont connu le départ qu’ils voulaient en envoyant la rondelle à deux reprises derrière les défenseurs des Rangers dès leur première présence. Ils ont continué pendant toute la première période, utilisant leur rapidité et leur échec-avant pour contrer la rapidité des Rangers et leur attaque.

    « Leur meilleur effort », a dit Lundqvist quand on lui a demandé de savoir à quoi il s'attend des Penguins lors du match no 5. « C'est un moment de désespoir pour eux et la clé pour nous est de l'égaler. Vous devez prendre avantage de chaque occasion de terminer une série. Vous ne pouvez pas penser que vous avez d'autres chances. Nous devons tenter de l'emporter et d'égaler leur désespoir. »

    Les Rangers n’ont obtenu leur premier tir qu’à 11:35 de la première période, et ce fut un tir frappé de 56 pieds par le joueur de centre Derek Stepan qui n’a pas vraiment mis Fleury à l’épreuve. New York a obtenu un jeu de puissance deux secondes après ce tir, mais il n’a effectué qu’un tir lors de sa supériorité numérique de deux minutes.

    « Nous avons jugé qu'ils avaient eu quatre chances de marquer en troisième période; ils en avaient eu une en première », a noté l'entraîneur des Penguins Mike Johnston. « Nous avons joué de la bonne façon. Oui, je sais que les résultats n'ont pas encore été en notre faveur 2-1, mais ils y seront. »

    2016 NHL Winter Classic Gigapixel photo

    La LNH sur Facebook