SHARE
Partagez avec vos amis


    Le but de Rakell en prolongation complète une autre remontée des Ducks contre les Jets

    Par Patrick Williams - Correspondant LNH.com

    Partagez avec vos amis


    Le but de Rakell en prolongation complète une autre remontée des Ducks contre les Jets
    Les Ducks d’Anaheim sont venus de l’arrière à trois reprises avant que Rickard Rakell ne marque à 5:12 de la période de prolongation, dans un gain de 5-4 contre les Jets de Winnipeg lors du match numéro 3 de leur série de première ronde dans l’Association de l’Ouest, lundi soir, au MTS Centre.

    WINNIPEG – Les Jets de Winnipeg devront trouver une manière de contenir les Ducks d’Anaheim en troisième période avant de commencer à penser à sortir gagnants de leur série de première ronde de l’Association de l’Ouest.

    Les Ducks d’Anaheim sont venus de l’arrière à trois reprises avant que Rickard Rakell ne marque à 5:12 de la période de prolongation, dans un gain de 5-4 contre les Jets de Winnipeg lors du match numéro 3 de leur série de première ronde dans l’Association de l’Ouest, lundi soir, au MTS Centre.

    Rakell a fait dévier le tir de Francois Beauchemin depuis le cercle droit derrière le gardien de Winnipeg, Ondrej Pavelec.

    « Nous exercions un bon échec avant, et [Andrew Cogliano] a fait une bonne passe à [Beauchemin], qui a décoché un beau tir qui a trouvé la lame de mon bâton, et j’ai simplement tenté de faire dévier le disque dans le filet », a expliqué Rakell.

    Les Ducks mènent maintenant la série quatre de sept 3-0. Ils pourraient compléter le balayage de la série lors du match numéro 4 qui sera présenté mercredi, au MTS Centre (21 h (HE); TVA Sports, USA, SN, FS-W).

    C’était un premier match à Winnipeg en séries éliminatoires de la Coupe Stanley depuis que l'équipe a déménagé d'Atlanta en 2011.

    « L’énergie dans cet amphithéâtre est aussi élevée que tout ce que j’ai pu voir dans ma vie, a assuré l’entraîneur des Jets Paul Maurice. Nous avions de l’énergie et de bonnes jambes grâce à cela. Nous en avions besoin. Nous l’avons bien utilisé pendant une bonne portion de la rencontre. »

    Ryan Kesler d’Anaheim a marqué avec 2:14 à jouer en troisième période pour forcer la tenue d’une prolongation. Kesler a placé la passe transversale de Jakob Silfverberg derrière Pavelec. Silfverberg a marqué un but et a amassé deux mentions d’aide.

    Lee Stempniak a procuré une avance de 1-0 à Winnipeg à 9:38 du début du match. Cam Fowler a nivelé la marque pour les Ducks avec 6,4 secondes à jouer au premier engagement.

    Une deuxième période où on a eu droit à cinq buts s’est amorcée quand Corey Perry a inscrit son troisième filet de la série, à 3:08, pour donner une première avance aux Ducks dans ce match. Mais le défenseur de Winnipeg Tyler Myers a fait 2-2 en marquant à la faveur d’un jeu de puissance, 3:32 plus tard. Blake Wheeler a redonné l’avance à Winnipeg près de trois minutes (2:57) après le but de Myers.

    Le deuxième but de la série de Silfverberg avec 3:56 à jouer au deuxième engagement a effacé une antre avance de Winnipeg. Mais à peine 2:14 après le but de Silfverberg, Bryan Little a replacé les Jets en avant.

    Le gardien des Ducks Frederik Andersen a réalisé 31 arrêts, tandis que Pavelec en a effectué 26.

    Stempniak, acquis des Rangers de New York avant la date limite des transactions dans la LNH, s’est présenté devant le but. La recrue Adam Lowry a refilé le disque à Stempniak, qui a envoyé la rondelle de l’autre côté de la ligne rouge avant qu’Andersen ne puisse se repositionner.

    Anaheim a inscrit son premier but tard en première période, lors d’une situation de jeu à quatre contre quatre. Les Jets n’ont pas su sortir la rondelle de la zone défensive et Andrew Cogliano a remis vers Fowler, qui a dirigé un lancer bas derrière Pavelec depuis le cercle gauche.

    Hampus Lindholm a trouvé Perry seul devant le filet en début de deuxième période.

    La passe du revers de Lindholm est passée sur le bord du demi-cercle et a atteint Perry, qui a glissé un tir derrière Pavelec à 3:08. Perry a maintenant inscrit trois buts et ajouté deux passes dans la série.

    Les Ducks ont écopé d’une pénalité mineure de banc pour avoir eu trop d’hommes sur la patinoire alors qu’ils se trouvaient en situation de jeu de puissance, à 5:03 de la deuxième période. Les Jets n’avaient pas marqué lors de leurs huit premiers jeux de puissance de la série, jusqu’à ce que Myers dirige un tir des poignets derrière Michael Frolik, qui faisait office d’écran, pour déjouer Andersen à 6:40.

    Wheeler, qui a mené les Jets avec 26 buts en saison régulière, a fait 3-2 quand il a saisi un long retour de tir à la gauche du filet et qu’il a dirigé un lancer par-dessus l’épaule droite d’Andersen, à 9:40 de la deuxième période.

    Silfverberg, qui avait marqué le but gagnant lors du match numéro 2, a continué sa solide performance en séries avec un but qui a porté le pointage 3-3. Kesler a forcé un revirement derrière le filet et a placé une rondelle dans l’enclave pour Silfverberg, qui l’a expédiée derrière Pavelec.

    Winnipeg a de nouveau repris les devants quand Little a intercepté la tentative de dégagement de Fowler au milieu de l’enclave pour ensuite battre Andersen avec un tir frappé haut, à 18:18 du deuxième engagement. C’était un premier but pour Little depuis le 24 février, lui qui a raté 11 matchs à cause d’une blessure au haut du corps subie en mars.

    Les remontées ne représentent toutefois rien de neuf pour les Ducks, qui avaient remporté les deux premiers matchs de la série grâce à des remontées au troisième tiers. Les 18 victoires d’Anaheim en saison régulière après avoir tiré de l’arrière à un moment ou à un autre en troisième période leur confèrent un nouveau record de la LNH, tout comme les 12 gains des Ducks alors qu’ils tiraient de l’arrière après 40 minutes de jeu.

    « Nous ne cessons jamais de croire dans ce vestiaire, a affirmé Kesler. Ce fut comme ça toute la saison. De pouvoir le faire en séries éliminatoires au cours de trois matchs de suite, c’est très spécial, et il y a quelque chose de spécial qui se forme dans notre vestiaire en ce moment. »

    Après un match où les deux équipes ont distribué un total combiné de 105 mises en échec, Kesler s’attend à ce que les Jets offrent ecore plus de résistance dans le quatrième match.

    « [Ce sera] la partie la plus âprement disputée jusqu’ici, a assuré Kesler. La quatrième [victoire] est la plus difficile à obtenir. Même si ce fut brise-cœur de perdre de cette manière en prolongation, je pense que les deux équipes vont se regrouper et oublier ce qui vient de se passer et jouer dur dans le match no 4. »

    2016 NHL Winter Classic Gigapixel photo

    La LNH sur Facebook