SHARE
Partagez avec vos amis


    Les Rangers tiennent bon pour défaire les Penguins et prendre les devants dans leur série

    Par Dan Rosen - Journaliste Principal NHL.com

    Partagez avec vos amis


    Les Rangers tiennent bon pour défaire les Penguins et prendre les devants dans leur série
    Les Rangers de New York se sont forgé une avance de deux buts après deux périodes de jeu en faisant preuve d'opportunisme à l’attaque et en étant solides en défense. Ce fut suffisant pour résister à la poussée inévitable des Penguins de Pittsburgh en troisième période, lundi, au Consol Energy Center.

    PITTSBURGH – Les Rangers de New York se sont forgé une avance de deux buts après deux périodes de jeu en faisant preuve d'opportunisme à l’attaque et en étant solides en défense. Ce fut suffisant pour résister à la poussée inévitable des Penguins de Pittsburgh en troisième période, lundi, au Consol Energy Center.

    Les Rangers ont limité les Penguins à 11 tirs au but lors des 40 premières minutes de jeu, puis ils ont tenu bon dans les 20 dernières pour remporter le troisième match de leur série de première ronde de l’Association de l’Est par le pointage de 2-1.

    Les ailiers gauches Carl Hagelin et Chris Kreider ont été les marqueurs des Rangers. Le gardien Henrik Lundqvist a réalisé 23 arrêts, dont 12 au troisième vingt.

    New York mène cette série quatre de sept 2-1. Le quatrième affrontement sera disputé mercredi au Consol Energy Center (19 h (HE); TVA Sports 2, NBCSN, SN360, MSG, ROOT).

    Les Rangers ont inscrit le premier but dans chacune des trois parties de la série. Les Penguins ont accordé le premier but dans huit de leurs dix derniers matchs à domicile en séries éliminatoires, et ils ont conservé un dossier de 2-6 dans ces rencontres.

    « Nous avons fait du bon travail [au cours des deux premières périodes], et nous aurions voulu continuer de la sorte au troisième tiers, mais nous avons été un peu passifs, a noté le centre des Rangers Derek Stepan. C’est un peu la nature des séries éliminatoires, de voir les équipes tout tenter en troisième période. Cependant, nous avons trouvé une manière de l’emporter. »

    Pittsburgh a commencé à générer plus de lancers en troisième période pour combler un déficit de deux buts. L’attaquant Patric Hornqvist a marqué de l’enclave à 13:12 après une présence de 45 secondes en zone offensive avec ses compagnons de trio Sidney Crosby et Chris Kunitz et les défenseurs Rob Scuderi et Ian Cole.

    Crosby a été à l’origine du jeu qui a mené au but lorsqu’il a rabattu la tentative de dégagement de Lundqvist le long de la bande.

    Les Penguins ont maintenu la pression et ils ont forcé Lundqvist à faire quelques arrêts difficiles, dont un avec son patin gauche aux dépens du défenseur Ben Lovejoy. Cependant, ils n’ont pas réussi à le déjouer à nouveau après le but de Hornqvist.

    « Nous avons joué de manière bien plus désespérée au troisième vingt, et on a pu voir la différence dans notre jeu, a souligné Crosby. Il est parfois dur de réaliser que ce que l’on fait en première et deuxième périodes a autant d’importance que ce que l’on fait en troisième, mais il faut être en mesure d’afficher le même désespoir pendant toute la partie. »

    Pittsburgh a obtenu son premier tir au but à 15:10 du premier tiers et ce n’était qu’un lancer frappé de la zone neutre de Lovejoy. Les Penguins ont cadré trois lancers sur onze tentatives en première période, dont sept dans les cinq dernières minutes de jeu.

    Les Rangers ont été encore tenaces au deuxième engagement pour ainsi limiter Pittsburgh à 8 tirs au but tout en en décochant 12 vers la cage adverse. À la fin du deuxième tiers, les Penguins avaient autant de lancers que de tirs bloqués (11), alors que les Rangers avaient enregistré 19 tirs.

    « Je crois que nous avons été trop généreux au chapitre des passes en début de match, sans aucun doute, a affirmé l’entraîneur des Penguins Mike Johnston. Nous attaquions, nous avions des lignes de tir, mais nous avons choisi de passer plutôt que de lancer. Il faut choisir de tirer immédiatement. On ne peut regarder, on ne peut attendre, il faut que le disque se retrouve au filet. »

    Le gardien des Penguins Marc-André Fleury a effectué 24 arrêts.

    Les Rangers ont entrepris le troisième vingt avec une priorité de 2-0 grâce à des buts de Hagelin en première période et de Kreider en deuxième. Les Penguins auraient pu se retrouver en déficit de trois buts si Fleury n’avait pas réalisé un bel arrêt classique de la jambière devant le centre Derek Stepan à 17:44.

    « Je ne peux vous dire que je m’attendais à ce que [Fleury] fasse cela, mais il s’agissait d’un arrêt incroyable, a admis Stepan. Je l’ai revu à quelques reprises, il a été très athlétique, et je ne peux pas croire qu’il a réalisé l’arrêt. Je croyais l’avoir battu, et il a été en mesure de sortir la jambière, alors c’était tout un arrêt de sa part. »

    Stepan a soutiré le disque à Cole dans le territoire des Penguins avant de se retrouver seul devant Fleury, mais le gardien de Pittsburgh l’a frustré avec sa mitaine, puis avec la jambière après avoir tenté en vain de harponner la rondelle avec son bâton.

    Le défenseur des Rangers Marc Staal a été puni pour avoir causé de l’obstruction aux dépens de Hornqvist 20 secondes plus tard, mais les Penguins ont été incapables de profiter de cette supériorité numérique.

    Kreider a donné les devants 2-0 aux Rangers à 11:07 de la deuxième période lorsqu’il s’est retrouvé au bon endroit au bon moment pour inscrire son premier but des séries. Le tir-passe de la pointe de Staal a rebondi sur la bande avant d’aboutir à la gauche du filet à droite de Kreider, qui s’était installé près du poteau. Fleury a laissé un petit espace entre lui et le poteau et Kreider en a profité pour pousser la rondelle derrière lui.

    Le défenseur des Rangers Dan Boyle aurait pu être puni pour avoir accroché le centre des Penguins Maxim Lapierre quelques secondes avant que Kreider transporte le disque en zone adverse pour orchestrer le jeu qui a mené à son but.

    Hagelin a ouvert le pointage pour New York en marquant sur une échappée à 8:43 du premier engagement.

    Comme les Rangers ont l’habitude de le faire, leurs défenseurs se sont échangé la rondelle avant de la remettre à Hagelin sur l’aile gauche. Cette fois-ci, Keith Yandle a surpris les Penguins lors d’un changement de trio après avoir reçu la passe de Dan Girardi.

    Hagelin a capté la passe de Yandle en plein mouvement et il s’est faufilé entre le centre des Penguins Evgeni Malkin et Cole, tandis que le défenseur Ben Lovejoy se lançait à sa poursuite immédiatement après être sauté sur la patinoire. Hagelin a déjoué Fleury entre les jambières avec un tir du cercle de gauche.

    Les Penguins sont passés à quelques centimètres d’égaler la marque moins de huit minutes plus tard quand le tir du cercle de droite de Crosby a touché le poteau opposé.

    2016 NHL Winter Classic Gigapixel photo

    La LNH sur Facebook