SHARE
Partagez avec vos amis


    Dale Weise marque son deuxième du match en prolongation, les Canadiens mènent 3-0

    Par Emna Achour - Correspondante LNH.com

    Partagez avec vos amis


    Dale Weise marque son deuxième du match en prolongation, les Canadiens mènent 3-0
    Dale Weise marque son deuxième du match en prolongation, les Canadiens mènent 3-0

    OTTAWA – On peut maintenant dire sans se tromper que Dale Weise est l’homme des grandes occasions.

    Dimanche soir, il a marqué son deuxième but de la rencontre à 8:47 de la première période de prolongation pour permettre aux Canadiens de Montréal de l’emporter 2-1 face aux Sénateurs d’Ottawa lors du match no 3 de leur série de première ronde dans l’Est, procurant ainsi une avance convaincante de 3-0 à son équipe.

    « Quand tu es jeune et que tu joues au hockey dans la rue, tu rêves à ces moments, a déclaré Weise. Tu ne rêves pas de marquer un but en saison régulière, mais plutôt en prolongation en séries, le but qui donne la victoire à ton équipe. J’étais un partisan de Montréal quand j’étais jeune, alors c’est merveilleux de vraiment réaliser ce rêve. »

    Weise, qui s’est amené avec les Canadiens en février l’an dernier, a ainsi inscrit un filet gagnant dans trois des quatre dernières séries du Tricolore, remontant au printemps 2014. Il avait également touché la cible en surtemps lors du match no 1 du duel de première ronde de Montréal contre le Lightning de Tampa Bay, et en deuxième période du troisième match face aux Bruins de Boston, il avait marqué le but qui s’était avéré être celui de la victoire au tour suivant.

    Mais celui de dimanche contre les Sénateurs, alors qu’Ottawa disputait son meilleur match de la série, a éclipsé tous les autres.

    « Je dirais que mon but contre Craig Anderson dépasse maintenant celui de l’an dernier comme mon plus beau moment dans la LNH, a mentionné Weise. Les Sénateurs jouaient un très bon match et nous venons de signer une énorme victoire. »

    Weise est aussi celui qui a fait vibrer les cordages à 5:47 de la fin du temps réglementaire pour créer l’égalité 1-1 dimanche et forcer la tenue de la prolongation.

    Ce but a d’ailleurs été inscrit peu de temps après que l’entraîneur Michel Therrien eut décidé de brasser la soupe, mutant Bryan Flynn au sein du troisième trio avec Lars Eller et Jacob De La Rose et plaçant Weise avec Brandon Prust et Torrey Mitchell sur la quatrième ligne.

    « Je voulais simplement changer le rythme au sein des trios de Lars Eller et de Mitchell, a évoqué Therrien. On a évidemment aimé ce qu’on a vu puisque ça nous a donné deux buts. Et Weise continue de marquer de gros buts comme il nous y a habitués dans le passé en séries. Le trio en entier, avec Torrey et Brandon, a vraiment bien joué lorsqu’on les a mis ensemble. »

    Weise a rendu tout le crédit à son entraîneur pour la belle idée.

    « C’est le génie de Therrien, ce n’est pas ma propre magie, a lancé Weise en riant. Assurez-vous de lui passer le message! Nos troisième et quatrième trios ne généraient pas beaucoup de chances de marquer en première moitié de match et Michel a eu l’idée de brasser les cartes. C’était visiblement la bonne décision à prendre. »

    Malgré le changement de gardien devant le filet d’Ottawa, qui a opté pour Anderson au lieu d’Andrew Hammond, la troupe de Dave Cameron n’a pas réussi à trouver l’étincelle nécessaire pour empêcher le Tricolore de prendre les devants 3-0 dans la série.

    Les Sénateurs se retrouvent maintenant acculés au pied du mur, et se battront pour leur survie mercredi (19 h HE; TVA Sports, CBC, USA) alors qu’ils tenteront d’éviter le balayage.

    Anderson n’a cependant pas été la cause de la défaite d’Ottawa, lui qui a brillé en réalisant 47 arrêts. Clarke MacArthur avait aussi marqué pour les Sénateurs en première période.

    « C’était un match serré, a dit Anderson. C’est frustrant. Les gars ont travaillé tellement fort, joué tellement bien. Alors de terminer ça avec une défaite, c’est frustrant.

    « J’ai donné à l’équipe une chance de gagner et c’est mon travail. C’est frustrant de ne pas avoir pu aller chercher la victoire pour les gars. Mais on doit mettre tout ça derrière nous et être prêts pour la suite. »

    Carey Price a quant à lui terminé la rencontre avec 33 arrêts sur 34 lancers.

    Sur son but égalisateur en fin de troisième tiers, Weise a profité d’un retour de lancer alors que la rondelle virevoltait dans les airs.

    Prust a d’abord sauté sur une rondelle libre derrière le filet d’Anderson avant de pivoter sur lui-même tout en décochant un tir que le gardien des Sénateurs a bloqué, mais Weise a attrapé le retour au vol, a déposé la rondelle sur la glace et l’a envoyée dans un filet ouvert.

    Ottawa a joué la carte de la robustesse lors du match no 3, distribuant pas moins de 61 mises en échec contre 36 pour le Tricolore, ce qui a semblé déstabiliser Montréal au premier tiers.

    Mais comme ce fut le cas lors des deux premières rencontres de la série, les Sénateurs ont connu une baisse de régime en deuxième période, ce qui leur a ultimement coûté le match.

    « Je crois que notre deuxième engagement a été correct, sans plus », a indiqué le capitaine d’Ottawa, Erik Karlsson. « Ce n’était assurément pas notre meilleure période du match, mais je pense qu’on a tout de même eu quelques occasions de marquer et qu’on a créé des chances. Mais c’était un de ces matchs où même si on a fait beaucoup de bonnes choses, au final on n’a pas gagné, et c’est ce qui importe le plus. »

    Karlsson a été dominant grâce entre autres à son jeu physique dimanche, lui qui a notamment réservé une mise en échec assez percutante « à la Scott Stevens » au défenseur des Canadiens Nathan Beaulieu à la ligne bleue du Tricolore en deuxième période.

    Alors que Beaulieu tentait de quitter son territoire avec les yeux sur la rondelle, Karlsson l’a totalement surpris en le frappant durement. Beaulieu a terminé la période, mais n’est pas revenu au jeu ni en troisième ni en prolongation même s’il est demeuré sur le banc des siens. Après la rencontre, Therrien a annoncé qu’il souffrait d’une blessure au haut du corps.

    2016 NHL Winter Classic Gigapixel photo

    La LNH sur Facebook