SHARE
Partagez avec vos amis


    Le tour du chapeau de Tarasenko aide les Blues à niveler la série face au Wild

    Par Louie Korac - Correspondant LNH.com

    Partagez avec vos amis


    Le tour du chapeau de Tarasenko aide les Blues à niveler la série face au Wild
    Le tour du chapeau de Tarasenko aide les Blues à niveler la série face au Wild

    L'attaquant des Blues de St. Louis Vladimir Tarasenko a répondu simplement quand on a demandé de savoir ses sentiments en voyant les chapeaux que les partisans au Scottrade Center ont faits pleuvoir des gradins samedi.

    « C'était bon », a dit Tarasenko.

    C'était bon parce que Tarasenko a inscrit le premier tour du chapeau de sa carrière en séries éliminatoires de la Coupe Stanley et les Blues ont défait le Wild du Minnesota par la marque de 4-1, lors du match numéro 2 de la première ronde dans l’Association de l’Ouest pour niveler les chances dans la série quatre de sept à 1-1.

    Il s'agit du premier tour du chapeau réussi par un joueur des Blues en séries éliminatoires depuis que Mike Sillinger a réalisé l'exploit face aux Sharks de San Jose le 12 avril 2004.

    La série se transporte au Minnesota pour le match numéro 3 qui aura lieu lundi (20h00, H.E.; CNBC, SN1, TVA Sports 2, FS-MW, FS-N).

    Patrik Berglund a marqué et Jake Allen a réalisé 24 arrêts pour inscrire sa première victoire lors des séries éliminatoires. Alexander Steen et Kevin Shattenkirk ont chacun récolté deux mentions d’aide. Shattenkirk compte maintenant quatre passes dans cette série. Tarasenko, qui n’avait pas dirigé un seul tir au but lors du match numéro 1, a inscrit sept buts en neuf matchs en carrière lors des séries.

    « Nous avons pris un gros pas en avant, a déclaré l'entraîneur des Blues Ken Hitchcock. Nous comprenons que nous devons mieux jouer. Maintenant nous devons arracher une victoire. Nous étions une bonne équipe sur la route pendant toute la saison; en fait, nous étions une excellente équipe sur la route. »

    Tarasenko a procuré une avance de 1-0 aux Blues avec une redirection d’un tir des poignets de Steen depuis l’intérieur de la ligne bleue, à 14:18 de la première période. Il a inscrit son deuxième filet de la période lors d’un jeu de puissance, alors qu’il restait 1:59 à jouer à l’engagement, après avoir capté une passe transversale de Steen pour ensuite diriger un lancer qui a touché au gardien du Wild, Devan Dubnyk, pour pénétrer près du poteau le plus rapproché, procurant ainsi une avance de 2-0 aux siens.

    Dubnyk a assumé le blâme pour le deuxième but.

    « C'est une erreur de mon part. Ce n'est pas un bon but, a admis Dubnyk. Je me suis éloigné de mon poteau face à un gars [qui] aime lancer, qui possède un bon lancer et il m'a fait payer le prix. C'est une erreur qui m'a coûté un but. Je dois m'assurer que cela n'arrive plus. »

    Tarasenko a complété son tour du chapeau en profitant d’un filet désert avec 16,1 secondes à jouer.

    « C'est une victoire, 100 pour cent, a déclaré Tarasenko. Il n'y a aucun temps pour célébrer. Nous avons quelques matchs difficiles devant nous. Il faut profiter des bonnes choses et prendre le prochain pas tout de suite. Nous avons gagné. Peu importe le nombre de buts qu'on a marqué. »

    Le défenseur Marco Scandella a marqué pour le Wild, tandis que Dubnyk a réalisé 23 arrêts.

    « Je crois que nous avons joué deux bons matchs, a déclaré l'ailier gauche du Wild Zach Parise. Nous tirions de l'arrière 2-0 tôt, mais nous avons bien rebondi. C'était un ou deux chances sur lesquels nous n'avons pu capitaliser et marquer.

    « Évidemment, nous voudrions retourner à domicile avec une avance de 2-0 mais c'est 1-1. Il y a beaucoup de choses dont nous pouvons être satisfaits. Il y a certainement place à amélioration, mais il y a beaucoup de choses que nous avons bien faites. »

    Les Blues ont disputé une meilleure première période que lors du match numéro 1. Ils ont appliqué 18 mises en échec, menés par David Backes (quatre), Steve Ott (trois) et Ryan Reaves (trois).

    Allen a effectué bon nombre d’arrêts importants, mais son plus gros arrêt est survenu après qu’une rondelle inoffensive dirigée en fond de territoire, en provenance du bâton du défenseur Ryan Suter, eut pris une drôle de trajectoire sur la baie vitrée et est retombée aux pieds du gardien Allen, passant près de pénétrer dans le filet. Avec 4:49 à jouer au deuxième engagement, Allen a réalisé un arrêt de la mitaine sur un lancer d’un angle restreint de Mikko Koivu, en désavantage numérique, alors que le gardien était étendu sur la patinoire à la suite d’un lancer de Jason Zucker, qui venait de rater la cible lors d’une descente à deux contre un.

    Dubnyk a empêché Tarasenko de compléter son tour du chapeau plus tôt en effectuant un arrêt à la suite d’une passe de Steen avec 52 secondes à écouler à la période.

    Scandella a marqué à 1:46 du troisième tiers pour resserrer l’écart à 2-1, grâce à un lancer frappé depuis la pointe gauche. Scandella a brisé son bâton en s’exécutant, mais la rondelle, qui avait des yeux, a battu Allen du côté le plus rapproché.

    Le Wild a continué à appliquer de la pression pour obtenir le but égalisateur en troisième période et Charlie Coyle est venu bien près d’y parvenir avec 8:37 à jouer, mais son tir des poignets depuis l’enclave a atteint la barre horizontale et le dos d’Allen, avant que Backes n’empêche la rondelle de pénétrer en la dégageant de la ligne de but.

    Berglund a procuré une avance de 3-1 aux Blues avec 1:58 à écouler, après avoir subtilisé le disque en zone neutre pour se présenter devant Dubnyk et le battre avec un tir des poignets.

    2016 NHL Winter Classic Gigapixel photo

    La LNH sur Facebook