SHARE
Partagez avec vos amis


    Alex Galchenyuk procure le gain aux Canadiens en prolongation, Montréal mène 2-0

    Par Emna Achour - Correspondante LNH.com

    Partagez avec vos amis


    Alex Galchenyuk procure le gain aux Canadiens en prolongation, Montréal mène 2-0
    Alex Galchenyuk a touché la cible alors qu’il n’y avait que 3:40 d’écoulées à la première période de prolongation pour permettre aux Canadiens de Montréal de vaincre les Sénateurs d’Ottawa 3-2, vendredi soir au Centre Bell, leur permettant ainsi de prendre les devants 2-0 dans leur série de première ronde dans l'Association de l’Est.

    MONTRÉAL – Alex Galchenyuk a touché la cible alors qu’il n’y avait que 3:40 d’écoulées à la première période de prolongation pour permettre aux Canadiens de Montréal de vaincre les Sénateurs d’Ottawa 3-2, vendredi soir au Centre Bell, et d’ainsi prendre les devants 2-0 dans leur série de première ronde dans l'Association de l’Est.

    Après un bel arrêt d’Andrew Hammond aux dépens de Brendan Gallagher, Galchenyuk a sauté sur le retour et a pivoté sur lui-même avant de déjouer le gardien des Sénateurs et faire sauter le toit de l’amphithéâtre.

    « J’avais eu quelques occasions de marquer ce soir, a expliqué Galchenyuk. Je pense que plus tôt en prolongation, j’ai obtenu une chance de tirer, mais j’ai décidé de couper au centre et on m’a harponné la rondelle. Alors je me suis dit que la prochaine fois j’allais essayer de pousser la rondelle dans le filet, et heureusement pour moi, c’est ce qui est arrivé. »

    Max Pacioretty et P.K. Subban, les deux joueurs du Tricolore desquels on a le plus parlé depuis le début de cette série, ont également marqué dans la victoire.

    Pacioretty, qui faisait ses débuts en séries éliminatoires de la Coupe Stanley après avoir raté le match no 1 mercredi et les deux dernières rencontres de la saison régulière en raison d’une blessure au haut du corps, a admis qu’il était un peu rouillé à ses premières présences sur la patinoire.

    « C’était vraiment difficile au début, sauter dans la mêlée en pleines séries, a-t-il déclaré. J’ai assurément dû me débarrasser de la rouille au début. Mais je me sentais très bien en deuxième période et ça m’a amené du momentum. Je n’aurais pu demander mieux pour mon premier match. »

    Jeudi, Subban s’était dit déçu d’avoir – par ses gestes – été le centre de l’attention lors du match no 1 de la série, au cours duquel il a écopé d’une pénalité majeure en plus d’une inconduite de partie pour son coup de bâton à l’endroit de Mark Stone des Sénateurs, qui a été blessé sur le jeu.

    « Je me suis toujours décrit le joueur qui élève son jeu d’un cran lors des gros matchs et qui fait la différence, a dit Subban. J’ai toujours cru que plus on me mettait de la pression sur les épaules, mieux j’allais jouer. C’est cependant pour mes coéquipiers que je joue. Je voulais faire mieux pour eux aujourd’hui. »

    Et aux dires de son entraîneur Michel Therrien, c’est exactement ce qu’il a fait.

    « Il a joué comme P.K. Subban est capable de jouer, a déclaré Therrien. Il a marqué un gros but, a été un vrai leader sur la patinoire et a connu un match solide. »

    Subban pouvait aussi compter sur un partisan de taille en Élise Béliveau, veuve de Jean, qui est allée lui offrir son soutien après qu’il eut été expulsé du match no 1.

    « Après la deuxième période (mercredi), j’étais debout en habit et elle est venue me voir pour me dire, "Je sais que tu feras mieux lors du prochain match", a raconté Subban. C’est tellement drôle parce que j’étais vraiment motivé avant la rencontre [no 2] et ça m’a donné encore plus d’énergie quand je l’ai vue de l’autre côté de la baie vitrée, qu’elle s’est levée et qu’elle m’a montré qu’elle portait mon chandail. C’est un des gestes les plus mignons que j’ai vus. C’est super de savoir que je peux compter sur son soutien. »

    Clarke MacArthur et Patrick Wiercioch ont assuré la réplique pour les Sénateurs, qui retrouveront leurs partisans dimanche (19 h (HE); TVA Sports, CBC, NBCSN) pour le match no 3 de la série avec un retard de 2-0 à combler.

    Stone, dont la présence était incertaine vendredi puisqu’il a subi une microfracture au poignet droit ainsi que des dommages aux ligaments au cours du premier match de la série après un coup de bâton de Subban, a terminé la rencontre avec deux aides.

    Mark Borowiecki n’était d’ailleurs pas très enchanté que Subban eût réussi à marquer un but vendredi, après ce qu’il avait fait au joueur étoile des Sénateurs deux jours plus tôt.

    « Ce n’est pas le genre de choses qu’on aime voir, a-t-il évoqué. On ne se concentre jamais sur un joueur uniquement, mais compte tenu des circonstances, c’est certain que c'est frustrant. C’est un joueur dynamique qui possède un don offensivement et un excellent lancer. Il va les obtenir ces chances. »

    On a eu droit à un bien meilleur duel de gardiens de but que lors de la première rencontre de la série, alors que sept buts ont été marqués au total, dont six lors du deuxième vingt à lui seul.

    Mais vendredi, Carey Price a cédé deux fois sur les 31 tirs des Sénateurs, tandis que Hammond a stoppé 39 des 42 lancers dirigés vers lui.

    Price a réalisé son plus bel arrêt du match en fin de premier tiers quand il a littéralement volé un but à Mika Zibanejad. Alors que le centre des Sénateurs s’amenait devant Price, il n’a jamais vraiment été en contrôle de la rondelle, mais a fini par effectuer un tir en plongeant après que le gardien du CH eut raté sa tentative de harponnage. Sauf que Price a sorti la jambière droite juste à temps pour frustrer Zibanejad du bout des orteils.

    MacArthur avait ouvert la marque en toute fin de premier tiers pour permettre aux Sénateurs de retraiter au vestiaire pour le premier entracte avec une avance de 1-0.

    À 18:42 de la période, MacArthur a surpris tout le monde en réussissant à se faufiler en territoire des Canadiens à la suite d’une belle remise de Stone et son lancer des poignets précis de l’enclave a battu Price, alors que la rondelle était flottante.

    Mais le momentum a par la suite changé de côté à partir du deuxième tiers, notamment à cause des quatre punitions de suite dont les Sénateurs ont écopé.

    « On a eu des pénalités et leur jeu de puissance leur a amené du momentum », a commenté l’entraîneur d’Ottawa, Dave Cameron. « On s’est éloigné de notre plan de match, on a commencé à ouvrir le jeu, Montréal a profité de nos revirements… On n’a pas très bien géré la rondelle. »

    Pacioretty a d’abord salué son retour au jeu en permettant aux Canadiens de créer l’égalité 1-1 à 7:18 de la deuxième période, avant que Subban ne procure au Tricolore sa première avance du match en fin d’engagement grâce à un véritable plomb.

    Le défenseur étoile des Canadiens a sauté sur une rondelle libre à la suite d’une passe perdue de Devante Smith-Pelly et décoché un puissant lancer qui n’a laissé aucune chance à Hammond à 16:30. Le but de Subban lui a d’ailleurs valu un baiser sur le casque de la part de son partenaire à la ligne bleue, Andrei Markov.

    Mais Wiercioch a ramené tout le monde à la case départ à 13:25 de la troisième période alors que les Sénateurs étaient en avantage numérique lorsqu’il a fait mal paraître Price pour une rare fois, le déjouant entre les jambières pour forcer la tenue de la prolongation.

    2016 NHL Winter Classic Gigapixel photo

    La LNH sur Facebook